in

Ces moyens de rendre potable l’eau de la nature pour réduire ses déchets

boire rendre eau potable rivière tasse nature filtre
©Zbynek Pospisil/iStock

Un manque d’eau en rando peut vite s’avérer fatal. Surtout s’il fait très chaud ou qu’on marche des heures durant. Découvrez comment rendre potable l’eau de la nature pour éviter la déshydratation, et éviter les bouteilles en plastique par la même occasion !

Qui n’a jamais manqué d’eau en randonnée ? Contrairement à la nourriture dont le corps humain peut aisément se passer pendant plusieurs jours, l’eau est indispensable à notre survie. Mais bien souvent, les quantités que nous emportons dans nos sacs à dos ne suffisent pas toujours à apaiser notre soif. Et quand on fait fausse route ou que l’on part plusieurs semaines en itinérance, l’eau devient une denrée rare, plus précieuse que jamais. Alors, comment rendre potable l’eau de la nature pour réduire ses déchets plastiques ?

Où trouver de l’eau douce en pleine nature ?

Pour filtrer l’eau de la nature, il est nécessaire de trouver un point d’eau douce (difficile de composer avec l’eau salée de la mer ou de l’océan). Il peut s’agir d’un ruisseau, d’une rivière, d’une cascade, d’un lac, d’une mare ou même d’une simple flaque. Toutes les zones naturelles où l’eau peut stagner sont bonnes à exploiter. En général, les pentes et les creux favorisent le ruissellement, et donc vos chances de trouver de l’eau. Idem pour les zones où la végétation est dense.

boire rendre eau potable rivière tasse nature filtre
©Zbynek Pospisil/iStock

Ces moyens de purifier l’eau de la nature pour la rendre potable

Vous avez trouvé un point d’eau ? Bravo ! Il ne vous reste plus qu’à la filtrer. Alors, quels moyens du bord favoriser quand on ne souhaite pas utiliser de pastilles chimiques ? Voici quelques astuces de baroudeurs chevronnés !

Filtrer l’eau avec un tissu et la faire bouillir (ou l’exposer aux rayons UV)

Vous pourrez tenter de filtrer l’eau douce d’une mare, d’une flaque ou d’une rivière en la prélevant à l’aide d’un morceau de mousse, d’un tissu ou d’un chiffon (voire de votre tour de cou !) en l’essorant directement dans votre bouteille. Une fois ce premier filtrage effectué, faites bouillir l’eau sur votre réchaud (l’ébullition est le meilleur moyen d’éliminer les bactéries et les virus, mais attention, elle n’élimine pas pour autant les polluants chimiques).

Le cas échéant, vous pouvez accrocher votre gourde en plastique (à condition que ses parois soient transparentes) sur votre sac à dos et la laisser chauffer en plein soleil pendant une bonne partie de la journée. Cette technique, appelée désinfection solaire ou SODIS, permet d’éliminer la plupart des bactéries contenues dans le liquide. Les rayons ultraviolets traversent ainsi les parois de la gourde en plastique (malheureusement, PET requis…), et avec la chaleur du soleil, vont tuer les organismes pathogènes et rendre potable l’eau contaminée.

Extraire de l’eau depuis la mousse

Il n’est pas difficile de trouver de la mousse au détour d’une forêt. Ce doux tapis verdoyant si important pour la biodiversité est souvent gorgé d’eau, le végétal la stockant après la pluie. Si vous manquez d’eau, vous pourrez prélever plusieurs carrés de mousse et les essorer au-dessus d’un mug pour en extraire le liquide. Ensuite, filtrez le mélange avec un tissu ou une écharpe, puis faites-le bouillir.

Mike Horn technique boire eau mousse
©Capture vidéo : 12 TECHNIQUES DE SURVIE FACILES & ESSENTIELLES | Mike Horn’s Advices #7/Mike Horn via YouTube

 Un filtre à eau intégré à sa gourde de rando

Le filtre à eau est très utilisé par les randonneurs et les amateurs de sports outdoor pour boire à sa soif sans se surcharger. Ce dispositif se compose généralement d’un tuyau et d’un filtre à eau sous forme de poche. Pour l’utiliser dans une source d’eau naturelle, il suffit de remplir le filtre à l’aide du tuyau en pompant l’eau.

boire eau filtre potable rivière
©Capture vidéo : I Had To Leave For A While, Isabel Paige/YouTube

Filtrer la neige en montagne

La neige est tout à fait potable lorsqu’on la fait fondre puis bouillir. En revanche, du fait de son absence de minéraux, cette eau à l’état solide n’est toutefois pas recommandée à haute dose.

Les pastilles purifiantes (à consommer avec modération)

Il y a bien encore la pastille d’eau purifiée, mais l’adepte de zéro déchet que vous êtes devrait tiquer… Cela dit, cette technique efficace pourrait vous éviter l’achat de bouteilles en plastique, si ce n’est vous sauver la mise, quelques grammes permettant de purifier plusieurs dizaines de litres d’eau ! En revanche, ne vous attendez pas à un goût subtil, et évitez d’en abuser, produits chimiques obligent…

gourde boire eau montagne randonnée
©Pheelings Media/iStock

Et vous, connaissez-vous d’autres astuces pour rendre l’eau potable ? Partagez-nous votre avis en commentaire !

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *