in

Mois sans tondeuse : laissez vivre votre jardin et protégez les abeilles !

tondre pelouse No Mow May mois de mai sans tondeuse fleurs herbe
©Zhanna Danilova/iStock

Le mois sans tondeuse, un nouveau mouvement “sans” débarqué d’Outre-Manche, consistant à laisser sa tondeuse au garage en mai. Le but ? Préserver les abeilles et favoriser la biodiversité.

Après janvier sans alcool (Dry January), février sans supermarché, voici mai sans tondeuse (No Mow May) ! La nouvelle tendance débarquée de Grande-Bretagne et orchestrée par l’ONG Plantlife invite les jardiniers à se passer de l’usage de la tondeuse tout le mois de mai. Une façon d’encourager la biodiversité et de préserver les abeilles.

En mai, fais ce qu’il te plaît“. Pourquoi ne pas laisser son jardin au naturel, pour une fois, et oublier de tondre la pelouse s’il nous plaît en ce mois ? Laissons la nature reprendre ses droits !

Ne pas tondre la pelouse pour laisser butiner les abeilles

Coquelicots, trèfles, boutons d’or, fleurs de bourrache, pissenlits… sans tondeuse, la flore est plus belle ! Et la faune, tout à son aise. Les petits insectes du jardin, à commencer par les abeilles, ont en effet besoin du gîte et du couvert, qu’ils trouvent généralement dans les herbes hautes jonchées de fleurs sauvages.

Couper l’herbe au printemps prive ainsi les petits pollinisateurs de leurs repas, et peut porter atteinte à la biodiversité de votre lopin de terre. Pourquoi ne pas vous essayer au mois sans tondeuse, et observer comment se comporte votre jardin au naturel ? La faune et la flore de votre terrain, ainsi que vos enfants curieux devraient apprécier l’idée…

trèfles fleurs abeilles tondre pelouse mois de mai sans tondeuse
©Konoplytska/iStock

Le “No Mow May”, un mouvement venu d’Angleterre

Pas de tondeuse au mois de mai, tel est le slogan de la campagne de Plantlife, une ONG anglaise qui plaide en faveur de la biodiversité. Selon l’association, chaque fleur de votre parcelle compte :

Lorsqu’il s’agit de fournir le nectar et le pollen indispensables aux insectes, chaque fleur compte. Et votre pelouse peut contribuer à ce festin.

En 2021, près de 79% des 2157 britanniques ayant répondu à l’enquête annuelle Every Flower Counts n’ont pas tondu leur pelouse au mois de mai. Soit une augmentation de plus de 33% par rapport à l’année 2019.

abeille pollinisation fleurs nature
©Dennis Klicker/Unsplash

L’importance de laisser faire la nature au printemps

Choisir de boycotter sa tondeuse au mois de mai n’a rien d’un hasard : c’est en effet en plein coeur du printemps que les fleurs produisent le nectar essentiel à la survie des insectes pollinisateurs, et notamment des abeilles.

Jean-Marc, adepte du mois sans tondeuse, a tenté l’expérience : en reléguant sa tondeuse au garage, celui-ci veut favoriser la biodiversité et protéger les abeilles, qu’il élève d’ailleurs dans ses ruches :

J’ai décidé de ne pas tondre ma pelouse au mois de mai pour permettre aux abeilles de butiner.

Matthieu Domecq, apiculteur Tarnais, souhaite quant à lui sensibiliser le grand public à l’importance d’un jardin en “friche” au printemps :

Les abeilles ont besoin de 21 000 000 de fleurs par jour et par ruche : la moindre fleur que vous laissez aura donc un impact.

Les herbes hautes ont moins besoin d’eau

En plus de permettre aux abeilles de se nourrir et aux insectes de se reproduire, les herbes hautes, ponctuées ou non de fleurs, sont moins gourmandes en eau. En effet, plus l’herbe est courte, plus elle a besoin d’être arrosée. Voilà une nouvelle qui pourrait peut-être vous donner envie de vous mettre vous aussi au No Mow May !

Oubliez la tonte, laissez faire la nature au printemps pour protéger les abeilles et observez toutes ses merveilles !

Et vous, avez-vous déjà entendu parler du mois sans tondeuse ? Partagez-nous votre expérience de jardinier zéro déchet en commentaire !


2 Comments

Poster un commentaire
  1. J’ai laissé la moitié de ma pelouse sauvage depuis février, je n’ai pas tondu, malgré les remarques de ma femme que ça ne fait pas “propre”. J’ai eu la joie de laisser les pissenlit monter en fleur et de voir quotidiennement une vingtaine d’abeille venant les butiner, maintenant ce sont les coquelicots dont elles rafollent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *