recette tartare algue maison
©Margaux Blanc/Planète Zéro Déchet
in

Recette de tartare d’algues facile pour faire le plein de protéines à l’heure de l’apéro !

Une recette facile de tartare d’algues maison, pour faire le plein de protéines à l’heure de l’apéro. Wakamé, dulse, laitue de mer ou kombu breton, choisissez votre variété !

Les algues font partie de la grande famille de ce qu’on appelle les “super-aliments“. Ces produits de la terre ou de la mer sont en effet bourrés de vertus, véritables dopants naturels, riches en protéines et en nutriments essentiels. Ces algues comestibles, comme la spiruline ou le wakamé, comptent parmi les aliments végétaux les plus riches en protéines, idéals pour les personnes observant un régime végétarien ou végétalien. Voici une recette facile et économique de tartare d’algues, qui vous permettra de faire le plein de protéines à l’heure de l’apéritif !

Les algues, des super-aliments écologiques riches en protéines

Les algues, toutes variétés confondues, sont de parfaites alliées pour remplacer la viande dans une démarche d’alimentation responsable. Cet aliment étonnant et relativement méconnu du grand public est pourtant bourré de qualités. Écologique par essence, l’algue comestible demande peu de ressources pour sa production (très peu d’eau et de place, facile à cultiver avec peu de moyens). Ce végétal incroyable est aussi capable de capturer le CO2 et produire de l’oxygène.

Les algues pour réduire l’impact environnemental et lutter contre la famine

24%, c’est le total du CO2 que nous générons pour notre alimentation à échelle mondiale. Dans moins de 30 ans, il faudra être capable de nourrir plus de 9 milliards de personnes… D’où la nécessité vitale de se détacher du système agroalimentaire traditionnel, et commencer à repenser sa façon de consommer. La culture d’algues comestibles serait ainsi un moyen de nourrir l’ensemble de la population en réduisant significativement la famine, tout en préservant la planète et les ressources naturelles qui s’amenuisent. Découvrez tout le pouvoir des algues dans un simple tartare !

algues déshydratées paillettes
©Margaux Blanc/Planète Zéro Déchet

Une recette de tartare d’algues maison pour un apéritif sain en toute saison

Cette recette convient tout particulièrement aux végétariens et végétaliens du fait de la teneur en protéines des algues qu’elle contient.

Ingrédients pour un petit bol de tartare :

  • 3 cuillères à soupe d’algues déshydratées en paillettes (wakamé, dulse, laitue de mer… selon vos goûts*)
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 petite gousse d’ail
  • 1/2 petite échalote
  • Le jus d’ 1 citron

Ustensiles à prévoir :

  • Un bol
  • Un bocal en verre avec couvercle pour la conservation

Étapes de préparation :

1/ Versez les paillettes d’algues déshydratées dans un bol et ajoutez le jus de citron et l’huile d’olive.

recette tartare algues jus de citron
©Margaux Blanc/Planète Zéro Déchet

2/ Mélangez légèrement et réservez. Au contact de ces liquides, les algues vont commencer à se réhydrater.

3/ Émincez finement la gousse d’ail et la moitié de l’échalote et ajoutez aux algues.

4/ Mélangez le tout et placez au réfrigérateur quelques instants le temps que l’algue se réhydrate.

tartare algues recette maison
©Margaux Blanc/Planète Zéro Déchet

Et voilà, c’est déjà fini : bon appétit !

Si vous ne le consommez pas tout de suite, transvasez votre tartare végétal dans un petit bocal hermétique et conservez-le quelques jours au frais.

Conseils de dégustation

Ce tartare d’algues maison se déguste à toutes les sauces, et permet de relever de nombreux plats et spécialités culinaires. Sur des tartines de pain grillé, des crackers et craquottes, du pain noir, suédois ou norvégien… Vous pourrez également exploiter ses vertus en tant que condiment dans vos vinaigrettes, ou l’utiliser à la manière d’un pesto de la mer dans une recette de pâtes italiennes. Et pour rester dans l’esprit marin, vous pouvez intégrer quelques cuillerées de tartare d’algue au sein de vos galettes de sarrasin !

tartare algues maison recette pain apéritif

pesto mer maison tartines pain apéro
©Margaux Blanc/Planète Zéro Déchet

*Quel type d’algue choisir pour son tartare végétal ?

Plusieurs types d’algues sont facilement disponibles de culture française, c’est le cas des variétés suivantes :

Kombu royal ou breton (aussi appelée baudrier de Neptune)

Cette algue brune très riche en iode présente une saveur boisée, qui s’accorde parfaitement aux soupes, poêlées et potées de légumes. Le kombu royal (laminaria saccharina) est aussi disponible dans sa version bretonne : on parle alors de kombu breton ou de fouet des sorcières (laminaria digitata). Parmi ses vertus, le kombu est riche en vitamines, protéines, fibres et magnésium. Sans oublier sa teneur en iode.

Wakamé

Cette algue brune arrivée en France par le hasard des forts courants présente une saveur iodée rappelant celle des fruits de mer. Cette véritable fougère de la mer est une mine de nutriments essentiels : fibres, protéines, magnésium, calcium, potassium, vitamines B9, K1 et A, l’algue wakamé compte parmi les plus nutritives. Facile à utiliser en cuisine, cette algue très appréciée des Asiatiques se réhydrate au contact des aliments qu’elle côtoie.

Dulse

L’algue dulse, ou encore main de mer palmée, du fait de sa forme, présente des notes fumées, particulièrement savoureuses pour relever salades, poissons et agrumes. Une variété d’algue parfaite pour réaliser de délicieux tartares de la mer maison ! Cette algue rouge facile à cultiver en France est riche en fibres, magnésium, iode et potassium, sans compter ses protéines végétales.

Nori

L’algue nori est en fait une macro-algue. Elle serait aussi la plus riche en protéines (jusqu’à 50%), parfaitement adaptée au régime végétarien ou vegan. Précieuse, cette algue contient également du fer, du manganèse et du bêtacarotène. Ses paillettes déshydratées se saupoudrent sur toutes les préparations salées pour leur apporter une légère saveur fumée.

Laitue de mer

La laitue de mer, ulva lactuca en botanique, est une algue verte à l’étonnante saveur persillée qui rappelle celle de l’oseille. Cette véritable laitue marine fera des merveilles saupoudrée sur des pâtes, des salades et des légumes, ou encore dans une vinaigrette. Algue de culture, la laitue de mer se distingue de ses acolytes en préférant les rochers à la pleine mer. Cette algue herbacée est à la fois source de fer et de protéines, et riche en magnésium, calcium, potassium et vitamines.

 algue recette laitue wakame
©Margaux Blanc/Planète Zéro Déchet

Où trouver des algues déshydratées ?

Pour cette recette, nous avons choisi les algues françaises (variété laitue de mer) de la gamme Neptune Elements (non, ceci n’est pas un article sponsorisé), que nous avons découvertes lors de la campagne de crowdfunding de la marque sur la plateforme de financement participatif Ulule. Zéro déchet oblige, ces algues sont conditionnées dans une jolie boîte à thé, pratique à réutiliser à l’infini !

Vous pouvez de votre côté trouver des algues comestibles déshydratées en magasin bio ou en vrac dans votre boutique zéro déchet si celle-ci possède un contenant adapté à sa bonne conservation. Si vous habitez près de la mer, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des petits producteurs.

Privilégiez les algues françaises, faciles à trouver d’origine Bretagne.

algues recette tartare
©Margaux Blanc/Planète Zéro Déchet

Et vous, connaissez-vous une autre recette de tartare d’algues maison ? Quelle est la variété d’algues comestibles que vous préférez ? Connaissiez-vous tous les bienfaits des algues sur la santé ? Partagez-nous vos recettes de cuisine zéro déchet et votre avis en commentaire ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *