nourriture BARF alimentation chien chat
©humonia/iStock
in

Le BARF, une alternative aux croquettes industrielles pour nourrir son chien ou son chat

Découvrez le BARF, une alimentation pour animaux de compagnie alternative, plus saine et naturelle, et aussi plus adaptée au mode de vie zéro déchet que les croquettes industrielles ! Médor vous le rendra.

Nos compagnons à quatre pattes font partie intégrante de notre famille. Nous souhaitons le meilleur pour eux : cela passe par des câlins, des jeux, des soins vétérinaires pour s’assurer de leur bonne santé, et bien évidemment par l’alimentation. Vous les nourrissez sûrement avec leurs croquettes préférées, ou leur offrez de délicieuses friandises faites maison. Peut-être pensez-vous que toutes les croquettes sont équivalentes, ou au contraire choisissez les meilleures pour votre petite bête. Savez-vous cependant ce qu’il y a réellement dans ces petites bouchées sèches, et qu’il est tout à fait possible de se libérer de cette nourriture industrielle ? Retour sur le BARF, cette alimentation animale alternative.

Les croquettes industrielles pour animaux de compagnie, quels dangers ?

Il faut avouer que les croquettes, c’est très pratique. On choisit les meilleures, celles qui nous attirent en magasin à coup de belles promesses au dos du paquet. Il n’y a plus qu’à les verser dans la gamelle, et le repas de notre précieux animal est prêt. Mais sait-on vraiment ce qui se cache derrière ces croquettes industrielles ? Est-ce réellement la meilleure alimentation pour nos compagnons ?

Des croquettes déséquilibrées

On retrouve dans les croquettes industrielles des sucres lents et des fibres, et beaucoup d’amidon. La plupart des chiens, à tendance omnivore, sont capables de les digérer. Toutefois, certaines gammes de croquettes en contiennent en trop grande quantité, susceptibles de provoquer des problèmes digestifs et des carences en protéines. En effet, la proportion de protéines et de glucides est très déséquilibrée, les glucides étant ajoutés en grande quantité pour rendre le produit moins coûteux. Pour éviter que le chien souffre de carences, il faudrait alors lui donner une plus grande quantité de croquettes, mais cette grande quantité pouvant provoquer davantage de problèmes digestifs et un surplus de calories.

©Planète Zéro Déchet/Margaux Blanc

Une viande à la qualité et à l’origine douteuse

La qualité de la viande contenue dans les croquettes est souvent douteuse et d’origine inconnue. Les croquettes soi-disant riches en protéines n’offrent pas forcément des protéines de qualité. Or, la qualité de la viande est très importante pour nos animaux de compagnie. Des parties telles que les tendons ou les os seraient présents en trop grande quantité dans la viande, pas aussi digestes que les parties plus nobles. Les industriels ont tendance à utiliser des sous-produits animaux. Ce sont souvent les restes de viande collés à la carcasse, des déchets qui ne peuvent pas être utilisés pour notre propre consommation. Les fabricants de nourriture animale choisissent non pas les meilleurs morceaux, réservés à la consommation humaine, mais récupèrent la carcasse, les tendons et autres déchets pour mettre au point leurs recettes de croquettes. Une démarche zéro déchet ? Malheureusement, il s’agit là d’une question de prix, de rendement et d’économies…

Encore pour une question de rentabilité, la cuisson des croquettes se fait à très haute température, ce qui détruit les valeurs nutritionnelles de certains composants tels que les protéines. La cuisson à haute température libère en plus des molécules cancérigènes. Enfin, les croquettes de la grande distribution sont souvent bourrées d’additifs et de colorants alimentaires. Tous ces produits n’ont aucun intérêt nutritif, et les composants sont néfastes pour la santé animale et celle de la planète.

Le BARF, ou la nécessité d’une alimentation adaptée à nos compagnons carnivores

L’alimentation BARF concerne les chats, les chiens, mais aussi les furets. Les chats et les furets sont des carnivores stricts, c’est-à-dire qu’ils ne consomment que de la viande. Toutefois, nombreuses sont les croquettes qui ne respectent pas ce régime, peu en accord avec leur alimentation naturelle. Le chien, lui, est carnivore à tendance omnivore. La majorité des croquettes industrielles lui apportent un apport en protéines trop faible. Les mâchoires et le système digestif des chiens sont ceux des animaux carnivores. L’alimentation à base de croquettes n’est donc pas adaptée à leur organisme, et oblige leur système digestif à s’adapter à cette nourriture pour l’assimiler. Cela peut avoir des conséquences sur leur santé, par exemple  des insuffisances pancréatiques chez les chiens, le pancréas étant trop sollicité. C’est là qu’intervient le BARF, une alimentation alternative aux croquettes de supermarché.

Attention : toutes les croquettes ne sont pas néfastes, et certaines sont très qualitatives. Toutefois, complémenter l’alimentation classique de nos animaux de compagnie avec une nourriture plus adaptée à leurs spécificités naturelles peut être l’idéal pour prendre soin d’eux. Retenons enfin qu’il vaut mieux nourrir son animal avec de bonnes croquettes plutôt qu’avec un BARF de piètre qualité et mal dosé…

BARF alimentation nourriture chien chat animaux
©humonia/iStock

Le BARF, une alimentation crue plus adaptée aux spécificités de son animal de compagnie

Découvrez tout de cette alimentation alternative, souvent adoptée par les propriétaires zéro déchet soucieux du bien-être de leur animal de compagnie !

Qu’est-ce que le BARF ?

Le BARF est l’abréviation anglaise de Biologically Apropriate Raw Food, qu’on pourrait traduire par Nourriture Crue Biologiquement Adaptée. Le concept est simple : le BARF consiste à redonner à son animal l’alimentation la plus proche qu’il est sensé avoir à l’état sauvage. Il s’agirait ainsi de se rapprocher au mieux de l’alimentation d’un carnivore sauvage. Le BARF est une alimentation qui correspond aux chiens, aux chats, mais aussi aux furets.

Par quoi remplace-t-on les croquettes ?

L’alimentation BARF se compose de viande, d’os, d’abats, d’huile végétale et de légumes. Tous les aliments sont crus. Les légumes sont seulement ajoutés pour les chiens, à tendance omnivore.

Pour les chats et les furets, c’est plutôt l’appellation Raw Feeding (nourriture crue) la plus exacte pour désigner cette alimentation alternative. Le concept reste le même : nourrir son animal domestique avec de la viande crue. Il n’y a pas de réelles différences si ce n’est des nuances pour préciser la forme de l’alimentation. Le BARF inclut des légumes crus, tandis que le Raw Feeding désigne la viande crue (et le Whole Feeding : les proies entières). En résumé, le chien peut consommer des légumes crus, les chats et furets, bien moins.

Commencer le BARF sans danger

Il est important de ne pas donner n’importe quoi pour nourrir son animal de compagnie. Il est ainsi préférable de conserver son une alimentation à base de croquettes plutôt qu’un BARF déséquilibré. La Barf-Asso, l’association promouvant l’alimentation naturelle des carnivores domestiques, explique en détail comment nourrir son animal avec cette alimentation spécifique.

Selon les conseils des initiés, la transition des croquettes vers le BARF doit se faire de manière drastique. En effet, mélanger croquettes et viande serait une mauvaise idée. Les temps de digestion et le pH gastrique nécessaires sont très différents entre les croquettes et la viande crue. Une double alimentation perturberait trop la digestion de votre animal, et pourrait entraîner des troubles comme des diarrhées. De plus, il est beaucoup plus difficile de réaliser un bon équilibre entre croquettes et viande, chacun ayant des apports différents. Autant passer directement au BARF, dans ce cas, en veillant toutefois à une bonne transition.

Transition recommandée

Il est conseillé de faire jeûner son animal 24 heures avant de le nourrir au BARF pour évacuer son système digestif. Ce jeûne aidera son estomac à mieux s’adapter à sa nouvelle alimentation. Il est également recommandé de commencer à nourrir son animal avec la viande la plus digeste. Pour un chien, par exemple, il est idéal de commencer le BARF avec du poulet et des carottes, comme le conseille le site de l’Asso-BARF. Cela permettra d’intégrer progressivement des viandes plus “lourdes”.

nourriture BARF alimentation chien chat
©humonia/iStock

Une recette de BARF pour commencer

Voici quelques exemples de recettes issues du site Easy Barf, en ration de 1 kg à répartir sur 2 repas.

Une recette de BARF pour un chien de 40/45 kg :

Ingrédients :

  • 500 g de dos de poulet cru
  • 300 g de bœuf cru haché
  • 200 g d’un mélange de légumes (carottes, brocolis…)/abats crus
  • L’huile d’une boîte de sardines

Étapes de préparation :

1/ Coupez le poulet en morceaux en prenant soin de ne pas laisser les os. Celui-ci doit être cru.

2/ Épluchez les légumes que vous avez choisis (des carottes par exemple) et coupez-les en petits morceaux. Si vous avez choisi des brocolis, faites-les blanchir 2 à 3 minutes. Vous pouvez aussi les mixer si vous le souhaitez, avec un peu d’huile.

3/ Versez le bœuf haché cru dans la gamelle, avec les légumes et les morceaux de poulet. Arrosez d’huile, par exemple celle que contiennent les boîtes de sardines (astuce anti-gaspi).

4/ Mélangez et servez à votre toutou !

Une recette de BARF pour chat :

Ingrédients :

  • 120 g de poulet cru
  • La moitié d’un petit abat cru (pour la taurine)
  • 2 cuillères à café d’huile de sardine
  • 1 pincée de poudre de coquilles d’œufs broyés
  • 10 ml d’eau

Étapes de préparation :

1/ Coupez le poulet et l’abat en très petits morceaux pour que votre chat puisse bien les assimiler.

2/ Versez dans la gamelle et ajoutez la poudre de coquilles d’œufs parfaitement mixée, puis l’eau, et mélangez pour obtenir une texture légèrement gluante.

3/ Ajoutez l’huile de sardine et mélangez de nouveau.

C’est prêt, vous pouvez servir à votre matou son repas cru !

BARF alimentation nourriture chien chat animaux gamelle
©humonia/iStock

Principes à retenir

Les principes à retenir pour les chiens en termes de quantité :

  • Viandes & os charnus crus : 70 à 80% (moitié/moitié)
  • Abats crus : 10%
  • Légumes (voire fruits) : 10 à 20%
  • Compléments au choix à varier : œuf, huiles poissons, algues, herbes…

Les principes à retenir pour les chats & furets :

  • Viandes & os charnus : 80 à 90%
  • Abats crus : 10%
  • Compléments au choix à varier : œuf, huile de poisson, algues…

Et en termes de prix, le BARF, ça donne quoi ?

Le BARF peut faire peur pour ses finances au premier abord… Il est vrai que la consommation de viande à chaque repas, ça coûte cher. Cela dit, votre boucher préféré peut vous réserver les morceaux invendus en fin de journée, ou vous léguer gracieusement les pièces délaissées (ou celles faisant office de déchets, comme certains abats). N’hésitez pas à lui demander ! Et pourquoi ne pas réduire votre propre consommation pour en faire profiter votre animal, difficilement végétarien ? Un mal pour un bien !

Découvrez tous les avantages (mais aussi les inconvénients) du BARF ici.

Vous avez aimé cet article sur l’alimentation BARF ? Laissez-nous votre avis en commentaire, et vos recettes préférées pour nourrir votre animal de compagnie au naturel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *