linge serviettes de bain blanchir astuce recette écologique panier
©Ktmophoto/iStock
in

Comment blanchir son linge au naturel sans utiliser d’eau de Javel ?

L’eau de Javel n’a pas le monopole du blanchissage ! D’ailleurs, pour votre santé et celle de la planète, mieux vaudrait éviter de l’utiliser. Voici quelques astuces naturelles pour blanchir votre linge sans javel.

Bien que remontant au 18e siècle, la célèbre eau de Javel continue d’être utilisée au quotidien par de nombreux foyers, en plus des établissements publics, pour nettoyer, désinfecter ou blanchir. Pourtant, cette solution à base de chlore est très nocive, autant pour la santé que pour l’environnement. Alors, quelles alternatives écologiques choisir pour la remplacer sans polluer et blanchir son linge et ses vêtements au naturel ? Découvrez les 3 meilleurs blanchissants naturels, écologiques et économiques.

Qu’est-ce que l’eau de Javel ?

L’eau de Javel (anciennement javelle) tient son nom du quartier parisien de Javel, lieu où la solution éponyme a été mise au point par le chimiste Claude-Louis Berthollet en 1775. Cette eau recréée chimiquement se compose principalement d’hypochlorite de sodium et de sel. Du fait de sa teneur en chlore, on utilise souvent l’eau de Javel comme décolorant et désinfectant chimique (piscines, vêtements, traitement de l’eau potable, etc.).

Les dangers de l’eau de Javel

L’eau de Javel est un produit toxique et corrosif qui provoque des brûlures s’il entre en contact avec la peau, les muqueuses ou les yeux. Inhaler de l’eau de Javel peut aussi provoquer des affections respiratoires plus ou moins graves (de l’irritation à la toux en passant par l’œdème ou la baisse de pression d’oxygène). Chez les enfants régulièrement exposés aux vapeurs de produits ménagers javellisés, l’eau de javel pourrait bloquer les réactions immunitaires naturelles de l’organisme. Ça ne vaut d’ailleurs pas que pour les enfants. Rien de très réjouissant…

Les effets de l’eau de Javel sur l’environnement

L’eau de Javel a un fort impact sur l’environnement, pictogramme à l’appui (un poisson mort et un arbre nu) au dos du bidon. Dans certaines conditions, la solution peut provoquer des vapeurs extrêmement toxiques (quand elle est mélangée à du vinaigre blanc, de l’eau chaude, de l’ammoniaque ou de l’urine), dangereuses pour la santé, mais aussi pour la planète.

Sur le plan environnemental, l’eau de Javel peut faire des dégâts à bien des niveaux. Non biodégradable, le produit ne se contente pas de tuer les bonnes bactéries nécessaires à la biodégradation. L’eau de Javel peut aussi former des composés toxiques qui s’accumulent dans les eaux usées et les chaînes alimentaires, susceptibles de compromettre de nombreux équilibres biologiques. D’ailleurs, les contenants d’eau de javel sont considérés comme des déchets chimiques en déchetterie… C’est dire.

Sevrez-vous de la vilaine eau de Javel, passez aux produits naturels !

linge serviettes de bain lessive écologique balles de séchage
©MichellePatrickPhotographyLLC/iStock

Le percarbonate de soude, un blanchissant écologique

Le percarbonate de soude peut se définir comme de l’eau oxygénée à l’état solide ! En effet, celui-ci s’obtient en mélangeant du carbonate de soude et de l’eau oxygénée. Lorsqu’il est dilué dans de l’eau, le percarbonate (à ne pas confondre avec le bicarbonate) permet de blanchir et de laver, tout en désinfectant le linge grâce à ses propriétés antibactériennes naturelles. Biodégradable, le percarbonate de soude représente le parfait substitut à la javel.

Pour blanchir votre linge et vos vêtements blancs, ajoutez 2 cuillères à soupe de percarbonate de soude dans le tambour de votre lave-linge, en complément de votre lessive. Vous pouvez aussi détacher vos vêtements en coton avec de la pâte de percarbonate (à mélanger avec de l’eau). Enfin, pour un lavage à la main, comptez 2 cuillères à soupe de percarbonate pour une bassine d’environ 2 litres d’eau (en trempage).

Blanchir son linge avec du citron

Le citron possède des vertus désinfectantes et blanchissantes, ce qui fait de lui un ingrédient naturel parfait pour l’entretien du linge. Pour blanchir vos vêtements blancs un peu ternes, plongez-les dans une bassine d’eau bouillante avec le jus de plusieurs citrons. Laissez poser toute une nuit et passez en machine le lendemain. Vous pouvez augmenter l’effet blanchissant en ajoutant directement dans le tambour de votre lave-linge, le jus d’un citron.

Vous n’avez pas obtenu la blancheur que vous attendiez ? Retentez l’expérience ! L’avantage de cette astuce est qu’elle peut se réaliser à l’envi, et qu’elle n’abîmera pas votre linge au passage.

citrons jaunes jus de citron zeste
©Team Easil/Unsplash

Et le bicarbonate de soude ?

Entre autres utilisations, le bicarbonate de soude est couramment utilisé pour blanchir le linge et les vêtements. En revanche, il n’est pas aussi efficace que son acolyte le percarbonate de soude. Pour les vêtements blancs peu sales, vous pourrez l’utiliser directement dans le tambour de votre machine à laver (remplissez le bac de moitié et complétez avec votre lessive) ou dans une eau de trempage (1 verre dans une bassine d’eau chaude à laisser tremper 1 heure).

linge serviettes de bain blanchir astuce recette écologique panier
©Ktmophoto/iStock

Ces recettes naturelles vous permettront de blanchir tout votre linge sans l’abîmer (vêtements, mais aussi draps, rideaux, serviettes, nappes, housses de canapé et autres textiles de couleur blanche) ni vous mettre en danger !

Et vous, connaissez-vous d’autres astuces pour blanchir votre linge et vos vêtements au naturel ? Partagez-nous vos astuces zéro déchet en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *