pont singes tamarin lion Brésil autoroute
©Capture vidéo : In Brazil, forest bridge offers hope for threatened golden monkey/Reuters via YouTube
in

Brésil : un pont végétal pour permettre aux singes de traverser l’autoroute

Les tamarins-lions ont la vie dure. L’habitat de ces petits singes au pelage doré proches du ouistiti, se réduit de jour en jour. Un pont comme solution ?

Pollution, déforestation, épidémie… les singes de l’espèce tamarin-lion sont en grand danger d’extinction. Pour pallier à l’un des facteurs aggravants, les écologistes brésiliens ont construit un pont végétal au-dessus de l’autoroute. Cette architecture bordée de verdure permettrait aux primates de se déplacer d’une forêt à l’autre. Retour sur ce projet de conservation.

Le tamarin-lion, un singe en danger d’extinction

Le tamarin-lion (ou encore singe-lion doré) est une espèce de primate de l’est du Brésil, évoluant aujourd’hui sur une surface d’à peine 130 km². Cette réduction d’habitat est notamment dûe aux activités humaines de la région. Agriculture intensive, pâturage, déforestation ou braconnage, 40% du lieu de vie du tamarin-lion n’est pas protégé. Malgré le programme de réintroduction et de préservation de l’espèce mené par plusieurs ONG, le singe continue à être menacé.

Ce petit singe à la fourrure dorée vit dans les forêts tropicales primaires le long de la côte atlantique. Mais, du fait des activités humaines, celui-ci doit aujourd’hui se contenter de forêts secondaires. Ne survivant pas dans les zones de culture, le tamarin-lion doit lutter pour sa survie dans une forêt toujours plus dégradée.

Autre menace pesant sur l’espèce : une autoroute proche de Rio, qui scinde la forêt en deux et limite le déplacement des singes.

singe lion tamarin primate animaux forêt
©Enjoylife2/iStock

Un pont végétal pour permettre aux singes de se déplacer plus facilement

Face à ce triste constat, les écologistes brésiliens ont décidé de réagir en élaborant un pont au-dessus de l’autoroute. Ce pont, couvert de végétation, permet aux singes de traverser l’axe routier pour continuer à se déplacer, et recouvrer une partie de leur habitat.

Ce pont végétalisé prend l’apparence d’un prolongement de forêt, permettant aux singes de le traverser sans hésiter ni se mettre en danger. Les tamarins-lions peuvent ainsi continuer à parcourir des zones de forêt plus importantes.

pont singe tamarin lion écologie primates

pont singes tamarins lions
©Capture vidéo : In Brazil, forest bridge offers hope for threatened golden monkey/Reuters via YouTube

D’autres facteurs menacent l’espèce

En plus des activités humaines, les singes tamarins-lions sont menacés d’extinction par une épidémie de fièvre jaune. Cette maladie a déjà réduit l’espèce de plus de 30% entre 2014 et 2018, et continue aujourd’hui à faire des ravages. Dans certaines zones, même protégées*, la perte a pu atteindre les 70%…

Ce pont de singe pas comme les autres suffira-t-il à protéger l’espèce durablement ? Affaire à suivre…

*Notamment la réserve naturelle de Poço das Antas.

Et vous, aviez-vous entendu parler de ce pont végétalisé permettant aux singes tamarins lions de traverser l’autoroute brésilienne ? Partagez-nous votre avis en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.