poussins élevage industriel broyage gazage loi interdit
©Franz12/iStock
in

Bien-être animal : le broyage des poussins enfin interdit en France

Bonne nouvelle pour le bien-être animal : en janvier 2022, le gazage et le broyage des poussins mâles seront interdits en France. Il était temps !

Chaque année, plus de 40 millions de poussins (soit environ 1 poussin par seconde) sont gazés puis broyés dans les couvoirs français. Une fin atroce pour ces animaux jugés inaptes à produire des œufs. Heureusement, cette pratique cruelle va bientôt prendre fin. Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, a annoncé l’interdiction prochaine de cette exécution pour le moins barbare. Une victoire remportée en faveur du bien-être animal, qui place la France parmi les pays pionniers. À l’heure actuelle, la Suisse est le seul pays d’Europe à avoir interdit le gazage des poussins mâles.

Pourquoi les éleveurs massacrent-ils les poussins par broyage ?

Les couvoirs sont des établissements industriels qui font naître des poussins en masse dans le but de vendre des poules pondeuses aux éleveurs. Problème dont on pourrait se douter : tous les œufs ne donnent pas lieu à des poussins femelles… Ainsi, après éclosion, on tue immédiatement les poussins mâles par gazage ou broyage. Ceux-ci ne sont en effet pas considérés comme rentables à nourrir et élever. L’avenir de ces animaux ne peut pas non plus être “assuré” par l’élevage de poulets de chair, les espèces de la filière ponte étant, selon l’ITAVI (Institut Technique d’Aviculture), peu performantes. Un massacre qui se justifie honteusement par un gain de temps et d’argent… Il était temps d’agir !

poussins élevage industriel broyage gazage loi interdit France
©Pattonmania/iStock

La France, deuxième pays d’Europe à interdire le broyage des poussins mâles

La Suisse a interdit le gazage et le broyage des poussins mâles en janvier 2020. Avec la dernière annonce du ministre de l’Agriculture, la France lui emboîte le pas (interdiction prévue pour le 1er janvier 2022), suivie de près par l’Allemagne qui a elle aussi décidé d’interdire la pratique en janvier de la même année. Espérons que ces interdictions ouvrent la voie à une prise de conscience collective dans le reste de l’Europe et du monde.

Une réorganisation majeure dans les couvoirs français

Si le gazage et le broyage des poussins sont en passe d’être interdits en France, les éleveurs industriels ne garderont tout de même pas les poussins mâles. Comment procéder pour éviter le massacre ? Des changements conséquents dans la filière aviaire s’imposent. Actuellement, la sélection se pratique après la naissance des animaux. Demain, cette élimination ne se fera plus après l’éclosion, mais avant. Le sexe du futur poussin sera ainsi déterminé directement dans l’œuf, via des installations spécifiques.

Au 1er janvier 2022, tous les couvoirs de poules devront avoir installé des machines permettant de détecter le sexe des poussins en incubation dans l’œuf avant l’éclosion.

Julien Denormandie

Mais un tel équipement nécessite un budget conséquent pour les éleveurs. Dans le cadre du plan France Relance, le gouvernement français annonce donc une aide de l’état à hauteur de 10 millions d’euros (prise en charge de 40% du montant des investissements).

Comment analyser avec fiabilité le sexe du poussin dans l’œuf ?

Les machines d’analyse imposées dans les couvoirs à partir de 2022 permettront de mesurer l’absorbance d’une solution par spectrophotométrie. Au 13e jour de l’œuf, il serait ainsi possible de déterminer la couleur des premières plumes de l’embryon (brunes foncées pour les futures poules, plus claires pour les poussins mâles). Une solution pour éviter les exécutions en masse, mais qui ne règle pas tous les problèmes de notre ère…

L’industrie agroalimentaire est-elle vraiment nécessaire ? Une production locale ne suffirait-elle pas à subvenir aux besoins alimentaires des habitants de la région ? Adopter un mode de vie vegan ou une alimentation végétalienne est-il possible sur le long terme ? Autant de questions éthiques et écologiques à reconsidérer. Car, quand bien même le carnage du broyage deviendrait interdit, les conditions de vie de milliers de poussins restent discutables.

bébés poulets poussins élevage industriel oeufs
©Olli0815/iStock

Et vous, saviez-vous que la France fait partie des premiers pays à interdire le gazage et le broyage des poussins mâles ? Partagez-nous votre avis en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *