aloe vera remplacer pansement soin plante
©Margaux Blanc/Planète Zéro Déchet
in

Comment remplacer les pansements ? 6 astuces naturelles et zéro déchet

Les pansements zéro déchet semblent relever de l’utopie. Ces accessoires de soin s’envisagent en effet difficilement réutilisables. Pourtant, le patch adhésif n’est pas toujours indispensable et s’avère même, dans certains cas, contre-indiqué. Voici quelques alternatives au pansement jetable en polyuréthane.

Les pansements de la grande distribution sont loin d’être écologiques. Suremballés, ces articles de soin à usage unique se composent généralement de trois couches (internes et externes), principalement confectionnées en polyuréthane. Ce polymère chimique issu de l’industrie du pétrole, est, comme son acolyte le plastique, difficilement recyclable, et non biodégradable. Sa faible capacité de recyclage s’explique par un mélange de matières organiques (sang, pus, saletés…) et de plastique – comme son nom l’indique, le pansement est fait pour panser les plaies, et donc inévitablement souillé. Alors, comment remplacer le patch adhésif lorsqu’on s’est blessé ? Existe-t-il des pansements zéro déchet ? Retour sur le sujet.

Les pansements sont-ils recyclables ?

Les déchets médicaux comme les bandes de gaz, les bandages, compresses, pansements et autres articles de soin à usage unique sont très difficiles à recycler. Cédant au greenwashing, nombreux sont les sites qui indiquent qu’un recyclage est possible en pharmacie. Pourtant, ces accessoires de soin aux matériaux hybrides, majoritairement dérivés de l’industrie pétrochimique, sont souillés une fois jetés, rendant leur revalorisation impossible. Le mirage du recyclage a encore frappé…

pansement classique peau blessure décoller adhésif
©RussieseO/iStock

Existe-t-il des pansements réutilisables ?

Certaines marques commercialisent des modèles de pansements soi-disant lavables. Quand on s’y penche un peu plus près, on se rend compte que ces produits ne sont pas plus écologiques que les pansements classiques, du fait de leurs matériaux de fabrication (polyuréthane et films adhésifs en plastique), et s’avèrent aussi bien spécifiques. Ces patchs et bandes lavables ne concernent ainsi que les cicatrices fermées (brûlures, cicatrices chirurgicales et gynécologiques, gênes fonctionnelles ou esthétiques), et non les plaies ouvertes.

Les pansements biodégradables

Avec le retour au naturel et la démocratisation du zéro déchet, nombreuses sont les marques qui se lancent dans des accessoires médicaux écologiques et durables. Ainsi, on pourra trouver en ligne ou dans les magasins spécialisés (bio, par exemple), des pansements en fibres végétales biodégradables et compostables.

Certains modèles de patchs en bambou, aussi hypoallergéniques que les pansements classiques, comportent de l’huile de coco à l’intérieur de leur gaze, pour prendre soin des peaux sensibles et apaiser les irritations mineures.

Même s’il s’agit toujours d’un produit à usage unique, le caractère biodégradable et compostable de ces pansements plus respectueux de l’environnement permettra alors de se sevrer des énergies fossiles.

pansements zéro déchet bambou biodégradable
Décomposition des pansements en bambou de la marque Patch (centre)
décomposition pansements bambou zéro déchet nature
Capture vidéo : Pansements en bambou Patch®, Ekobutiks®/YouTube

Les pansements ne sont pas toujours utiles : 6 façons de les remplacer par une alternative naturelle

Parfois, une plaie se referme mieux à l’air libre que macérant sous un pansement. Selon le type d’écorchure et les circonstances, il est ainsi préférable de laisser sa blessure libre de tout pansement après l’avoir lavée à l’eau et au savon.

1/ Du miel comme pansement naturel

Le miel est réputé pour ses propriétés antibactériennes, antiseptiques et cicatrisantes. Un parfait pansement zéro déchet, en somme. Pour soigner une plaie avec du miel, nettoyez au préalable votre écorchure à l’eau claire et au savon, puis rincez et séchez soigneusement la zone. Appliquez une fine couche de miel bio (de thym ou de romarin, deux nectars au fort pouvoir antiseptique) sur la plaie et renouvelez.

miel cuillère bois bienfaits abeilles pansement naturel
©Unsplash

2/ Soigner une plaie superficielle avec du vinaigre

Le vinaigre de cidre possède des vertus naturellement anti-inflammatoires. Il permet aussi de soulager les démangeaisons et d’apaiser les bleus et hématomes légers. Une infusion de thym est tout aussi recommandée pour favoriser la cicatrisation sans assécher la peau.

3/ Un cataplasme à l’argile verte

L’argile verte possède des propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques et cicatrisantes. Son pouvoir absorbant permet de désinfecter les plaies en « aspirant » les impuretés.

Pour panser une blessure avec de l’argile verte, versez un peu de poudre dans un bol et ajoutez quelques gouttes d’eau de sorte à former une pâte lisse, mais relativement épaisse. Appliquez cette pâte sur votre plaie et humidifiez de temps en temps pour éviter qu’elle ne sèche. Cette technique permet également d’accélérer le processus de formation de croûte.

argile verte poudre vertus
Crédits photo : Edalin/iStock

4/ Du poivre pour arrêter le saignement

Pour bloquer l’écoulement de sang d’une coupure superficielle, vous pouvez utiliser… du poivre ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, le condiment a le don d’arrêter rapidement les saignements. C’est grâce à ses principes actifs, et notamment la pipérine et l’huile essentielle qu’il contient, que le poivre, qui s’avère aussi antiseptique, agit sur la congestion et, plus tard, la cicatrisation.

Pour soigner une petite coupure avec du poivre, lavez d’abord votre blessure à l’eau et au savon. Puis déposez, à l’aide d’un moulin (ou à la cuillère), une bonne quantité de l’épice sur votre coupure. Ne craignez rien, le poivre ne pique pas.

5/ Un tissu propre, tout simplement

Après avoir désinfecté votre plaie, vous pouvez utiliser un tissu propre et sec pour couvrir votre blessure, à la manière d’un bandage réutilisable. L’avantage de cette alternative durable est que vous pourrez facilement passer votre textile en machine après utilisation. En fonction de vos besoins, vous pourrez aussi utiliser des chutes de vieux tee-shirts, et les découpant dans la taille et la forme de votre choix.

6/ Un pansement naturel avec une feuille d’aloe vera

Si vous avez un aloe vera chez vous (vous pouvez aussi trouver des feuilles en vrac dans certaines épiceries), vous pourrez vous confectionner un pansement zéro déchet 100% naturel ! La plante permet en effet, en plus de calmer les démangeaisons, les brûlures et les inflammations, d’aider à la cicatrisation des petites plaies. Pour ce faire, découpez un morceau de la feuille de l’aloe vera, puis coupez-le en deux dans le sens de la largeur, de sorte à l’appliquer côté gel sur votre peau. Le gel d’aloe vera permettra ainsi d’accélérer la cicatrisation.

Pour maintenir votre pansement à l’aloe, n’hésitez pas à l’entourer d’un morceau de tissu, à utiliser comme un bandage réutilisable. Si vous avez du sparadrap à finir, vous pourrez entourer la peau de l’aloe vera. Une idée durable et originale pour les petits bobos du quotidien !

pansement naturel zéro déchet aloe vera
La feuille d’aloe vera, un pansement naturel et zéro déchet !
pansement naturel DIY zéro déchet
©Margaux Blanc/Planète Zéro Déchet

ATTENTION : ces pansements zéro déchet sont indiqués en cas de petites plaies et blessures superficielles. Pour les affections plus graves accompagnées de symptômes, consultez rapidement un médecin.

Et vous, connaissez-vous d’autres alternatives naturelles et zéro déchet aux pansements du commerce ? Partagez-nous votre expérience et vos astuces zéro déchet en commentaire !

One Comment

Poster un commentaire
  1. Ne pas oublier l ‘amadouvier, champignon très commun qui pousse sur les vieux arbres! L ‘intérieur, très semblable à du cuir, a servit de pansement pendant plusieurs siècles et qu ‘on a même retrouvé dans la poche d ‘Ötzi, une momie datant de 3200 ans. L ‘amadouvier a des propriétés hémostatiques (qui arrête le sang) et antiseptique! (et accessoirement, on s ‘en servait pour allumer le feu)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.