compost bokashi composteur poubelle
©Pfctdayelise/Wikimedia Commons
in ,

Compost bokashi : un composteur sans vers ni odeurs, qui digère même les restes de viande et de fromage

Le compost bokashi, un composteur révolutionnaire sans vers ni restrictions alimentaires (ou presque), qui devrait vous faire oublier tous vos préjugés en la matière ! Composter vos déchets de cuisine n’aura jamais été aussi facile.

Connaissez-vous le compost Bokashi, cette technique de compostage japonaise qui se passe de l’aide des vers ? Ce mini-composteur à la fois gourmand et hygiénique devrait révolutionner votre cuisine : au menu, déchets alimentaires et organiques classiques, mais aussi restes de viande, de poisson ou de fromage. En plus, grâce au processus de décomposition par fermentation et à l’activateur bokashi, ce type de compost est complètement inodore. De quoi commencer à composter sans appréhender !

Le compost bokashi, une technique de compostage facile, inodore et très tolérante !

Le compost bokashi (du japonais matière organique fermentée), ou compost japonais, consiste, au Japon, à fermenter du son de riz avec un mélange de bactéries dans le but d’amender et d’enrichir les sols. Dans sa version européenne, le composteur bokashi est un bac à compost en plastique (son seul point négatif) qui transforme une grande diversité de restes alimentaires en engrais naturel, le tout sans avoir besoin de faire appel à des vers.

compost bokashi seau poubelle
©Capture vidéo : #33 Bokashi compost: le meilleur engrais organique pour votre jardin de balcon | Jardinage urbain, Her 86m2/YouTube

Un composteur sans vers à compost

Vous pensiez que les vers étaient essentiels à l’obtention d’un compost digne de ce nom ? Vous sous-estimiez le composteur japonais ! Le concept du compost bokashi, c’est la décomposition anaérobique autonome : les micro-organismes n’ont besoin de rien pour produire un engrais liquide, baptisé “thé de compost” (appétissant, n’est-ce pas ?). Si ce n’est une poudre, le fameux “activateur de bokashi“, composé de blé, de mélasse et de micro-organismes, à verser après chaque couche de déchets.

En se décomposant, vos différents déchets de cuisine accumulés dans le seau vont rapidement produire cet engrais liquide bénéfique pour les plantes, les sols et la terre en général.

fruits et légumes composter restes cuisine aliments compost bokashi japonais poudre
©AnSyvanych/iStock

Comment fonctionne le compost bokashi ?

La plupart des composts bokashi fonctionnent par anaérobie. C’est à dire, sans oxygène. Ce type de fermentation consiste à ajouter un activateur de compost, une sorte de poudre composée de son de blé, de mélasse et de micro-organismes. Cette formulation spécifique permet d’acidifier les déchets organiques pour obtenir un compost rapide (quelques jours suffisent) et de qualité.

Certains composteurs bokashi peuvent fonctionner par aérobie, comme la plupart des lombricomposteurs, à la différence que le compost obtenu est bien plus riche en micro-organismes.

En pratique : la procédure à suivre

La plupart des composteurs bokashi se composent d’un bac à compost muni d’un petit robinet. Pour utiliser votre composteur bokashi, vérifiez au préalable que le robinet est bien fermé.

Saupoudrez ensuite le fond de votre composteur avec l’activateur, puis déposez vos déchets de cuisine au fur et à mesure. Tassez vos déchets alimentaires à l’aide de la presse prévue à cet effet (moins il y aura d’air, mieux ce sera). Entre chaque couche de restes organiques, déposez de l’activateur bokashi. Refermez bien le couvercle du seau et ne le rouvrez que pour ajouter de nouveaux déchets au fil de vos recettes. Pas besoin de retourner ou de mélanger le compost, les micro-organismes font tout le boulot !

Un engrais naturel plus riche que les autres, qui peut aussi servir à entretenir les canalisations

Tous les 4 jours environ (5 jours max), récupérez l’excédent liquide fermenté, le “thé de compost”, en ouvrant le robinet. Pratique, vous n’avez pas à toucher vos déchets. Cette “boisson” riche en nutriments devrait être très appréciée de vos plantes, mais veillez tout de même à la diluer avant d’en enrichir leur terre (le cas échéant, le liquide serait bien trop puissant). Ce type de compost permet en effet de renforcer le système immunitaire des végétaux, d’améliorer la germination et d’accélérer la pousse. Le thé peut aussi servir à entretenir ses canalisations. Bien sûr, inutile de préciser que cet excédent liquide n’est pas approprié à la consommation humaine…

arroser plantes fertilisant naturel compost bokashi
©Capture vidéo : #33 Bokashi compost: le meilleur engrais organique pour votre jardin de balcon | Jardinage urbain, Her 86m2/YouTube

L’astuce : si vous avez trop de thé de compost en hiver, vous pouvez le stocker dans des bouteilles en verre parfaitement hermétiques et les utiliser dans votre jardin au printemps prochain.

composteur japonais jus composter bouteille verre
©Capture vidéo : #33 Bokashi compost: le meilleur engrais organique pour votre jardin de balcon | Jardinage urbain, Her 86m2/YouTube

Quels déchets composter dans son composteur japonais ?

Le compost bokashi autorise toutes les fantaisies, ou presque. Restes de repas cuisinés, de viande ou de fromage, on a du mal à croire que ce petit conteneur est capable de tout transformer sans odeurs. Pourtant, grâce au procédé de fermentation et un activateur spécifique, le compost se porte comme un charme, et sentirait presque la rose ! Voici les principaux déchets compostables que vous pouvez transformer en “thé” depuis votre compost japonais :

  • Restes de repas cuisinés (plats, gâteaux, pâtes, riz, etc.)
  • Épluchures de fruits et légumes et autres restes végétaux
  • Restes de viande, petits os et arêtes de poisson
  • Crustacés
  • Croûtes de fromage
  • Écorces d’agrumes
  • Peaux de banane
  • Déchets laitiers (yaourt, crème, etc.)
  • Coquilles d’oeufs
  • Croûtons et autres restes de pain (farines & autres céréales)
  • Marc de café et sachets de thé ou de tisane
  • Fleurs fanées (coupées)
  • Tonte de gazon
  • Poussières, cheveux et ongles (en petite quantité).

L’idéal étant de combiner différents déchets organiques (au moins trois types pour de meilleurs résultats).

robinet poubelle jus thé engrais naturel
©Capture vidéo : 🌿 JE FAIS MON ENGRAIS MAISON AVEC UN COMPOSTEUR BOKASHI | ENGRAIS NATUREL, Une fleur parmi les fleurs/YouTube

Les déchets à éviter de composter dans son compost japonais

Le compost bokashi est certes très tolérant avec ses hôtes, mais il y a bien quelques repas qu’il ne digère pas… C’est notamment le cas de ces restes alimentaires :

  • Les liquides (vinaigre, sauce, lait, huile ou eau)
  • La cendre
  • Le fumier
  • Le papier et le carton 
  • Les plantes et végétaux malades.

Peu de restrictions alimentaires, donc, en comparaison au lombricompost. Le compost bokashi ne nécessite en effet pas d’équilibrage entre matière carbonée et matière azotée.

compost bokashi composteur poubelle
©Pfctdayelise/Wikimedia Commons

Valorisez vos biodéchets sans vers ni odeurs avec le compost bokashi !

Et vous, connaissiez-vous le compost bokashi, cette technique de compostage facile et inodore ? Avez-vous déjà testé ce type de composteur urbain d’intérieur ? Partagez-nous votre avis en commentaire ! Et pour aller plus loin, découvrez quelques conseils pour bien utiliser votre composteur de cuisine bokashi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *