bocal le parfait zéro déchet verre
©Unsplash
in

Le système de consigne est-il possible pour les commerces en ligne ?

Dans une volonté de réduction des déchets, le ministère de la Transition écologique du temps de Nicolas Hulot a proposé de relancer la consigne, notamment pour les bouteilles et les canettes. Qu’en est-il de la consigne en ligne ? L’opération est-elle possible pour les e-commerces engagés ?

La consigne ne date pas d’hier. Quand on l’évoque, on ne peut s’empêcher de penser aux bouteilles de lait frais déposées devant la porte d’entrée et récupérées le lendemain une fois consommées, pour réapparaître le jour d’après. Un concept circulaire qui était loin d’être bête ! La preuve, c’est qu’on tend aujourd’hui à retourner aux emballages consignés. Alors, peut-on espérer voir la majorité de ses contenants accéder à ce statut privilégié ? Qu’en est-il des commerces en ligne ?

Qu’est-ce que la consigne ?

Consigner un produit, c’est faire payer, lors de son achat, la somme correspond au prix de son emballage. Il s’agit en quelque sorte d’un dépôt ou d’une caution, rendue dès qu’on retourne l’emballage au point de vente. Bien sûr, on peut aussi décider de le garder, auquel cas on paie le prix du produit et celui de son enrobage. Ce qui est le cas de la majeure partie des produits emballés du commerce. Le support et le marketing ne sont pas gratuits ! D’où l’avantage de se tourner vers le vrac. Mais parfois, on n’a pas toujours le choix. Bouteilles de vin, de jus de fruits ou encore pots de confiture, les emballages, quelle que soit leur nature, achèvent de remplir nos poubelles. La consigne intervient alors pour éviter les déchets inutiles et l’énergie nécessaire à leur recyclage, et à la fabrication de nouveaux emballages.

bocaux bocal étagère zéro déchet consigne en ligne
©Unsplash

Retour à la case départ

Des années 60 aux années 90, la consigne était chose commune en France, voire une habitude de consommation. On ramenait ses contenants en verre sans se poser de questions. Comment a-t-on pu oublier si vite ce concept circulaire ? Il est vrai qu’avec l’avènement du plastique à usage unique, la question ne s’est plus posée… Légèreté, prix d’achat et de transport imbattable, les bouteilles en verre ont mué et la consigne a été reléguée aux oubliettes. Jusqu’à ce que les enjeux écologiques du plastique refassent surface, en venant créer ce très inquiétant 7e continent…

Les commerces en ligne se mettent à la consigne

Face aux enjeux environnementaux, de plus en plus de commerces en ligne engagés pour la planète se mettent à proposer des systèmes de consigne. Certes, ils sont loin d’être majoritaires sur le Net, mais ils commencent à poindre le bout de leur nez ! C’est notamment le cas du e-commerce français de produits bio et équitables Aurore Market. Le concept ? On vous livre les denrées alimentaires que vous avez commandées sur le site dans des contenants réutilisables (des boîtes en acier inoxydable, garanties sans plastique et plus légères à transporter que le verre). Après les avoir transférées dans vos contenants personnels (ou après leur consommation), vous n’avez plus qu’à retourner les boîtes consignées en point relais, qui seront réacheminées et réutilisées par la suite pour une prochaine commande. La consigne en ligne, un mode de consommation plus green.

consigne en ligne concept système e-commerce
©Aurore Market

Envie d’y adhérer ?  Vous pouvez soutenir le projet sur leur campagne de financement participatif.

La consigne, une idée pour réduire ses déchets et compenser l’empreinte carbone liée aux achats en ligne.

Vous avez aimé ce sujet sur la consigne en ligne ? Vous aimerez aussi :

Vaisselle écologique jetable : quelles matières privilégier pour une meilleure biodégradabilité ?

Végétariens : les 5 meilleurs aliments pour remplacer la viande ou le poisson

Consommez local ! 10 huiles végétales 100% françaises à utiliser en cuisine ou dans la salle de bain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *