vinaigre blanc cuisine zéro déchet planche bois découper
©Good Soul Shop/Unsplash
in

Covid-19 : le vinaigre blanc est-il suffisant pour lutter contre le coronavirus ?

Le vinaigre blanc, ce nettoyant naturel puissant, est-il capable de tuer les virus, notamment dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 ?

Le vinaigre blanc est un essentiel du placard ménager naturel et zéro déchet. Anti-tartre, anti-calcaire, dégraissant, nettoyant ou encore désodorisant, les bienfaits du liquide transparent ne se limitent pas à une seule utilisation ! Mais en ces temps de crise sanitaire où le gel hydroalcoolique règne en maître, le vinaigre blanc est-il suffisant ? Comment s’assurer de débarrasser ses surfaces des microbes, virus et bactéries efficacement ? Existe-t-il d’autres produits ménagers naturels plus efficaces que le vinaigre blanc dans la lutte contre le coronavirus ? Retour sur la question à l’heure où les séances de nettoyage se renforcent dans les foyers.

Le vinaigre blanc, un nettoyant efficace au quotidien, mais dépourvu d’action virucide

Vous le savez déjà, le coronavirus se transmet majoritairement par expulsion de gouttelettes s’échappant de la bouche. Ces gouttelettes peuvent aussi contaminer les surfaces et objets de la maison, et y rester plus ou moins longtemps en fonction du matériau de fabrication. Ainsi, un bon nettoyage est crucial pour réduire les risques de propagation. Alors, le vinaigre blanc est-il suffisant pour cet usage ?

Le vinaigre blanc, un pourcentage d’alcool trop faible pour venir à bout des virus

Si le vinaigre blanc permet de lutter contre le tartre, le calcaire, les odeurs ou même les mauvaises herbes, ce produit ménager écologique ne contient en revanche aucune action virucide. Fabriqué à partir de sucre, et transformé par la suite en acide acétique, ce type de vinaigre présente un faible pourcentage d’alcool (de 8 à 14%). Du moins pas assez élevé pour venir à bout des virus, comme l’alcool à 90°C, ou la très polluante eau de Javel, qu’on vous déconseille. Cela dit, le vinaigre est un excellent nettoyant quotidien qui ne doit pas être relégué aux oubliettes pour autant !

Pour éliminer un virus, les produits ménagers doivent contenir au moins 70% d’alcool.

Centre pour le Contrôle & la Prévention des Maladies

coronavirus vinaigre blanc bouteille verre nettoyage zéro déchet citron bicarbonate ménage
©AnSyvanych/iStock

Quelles alternatives naturelles quand on ne veut pas utiliser d’eau de Javel ?

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) préconise d’utiliser de l’eau de Javel avec précaution pour venir à bout du virus du corona sur les surfaces de la maison. Cela dit, ce virucide chimique est aussi dangereux pour la santé et celle de la planète. En plus, il peut facilement se remplacer par un virucide plus écologique. C’est le cas de l’alcool, à choisir d’un degré minimum de 70%, (90°C, mieux encore). L’alcool s’obtient souvent à partir de substances végétales, et s’avère plus respectueux que les autres virucides.

L’alcool à 70 ou à 90°C, un virucide plus respectueux que l’eau de Javel

L’alcool se fabrique généralement à partir de plantes (des fruits ou légumes, notamment) et de levures, et s’obtient par réaction biochimique. Les sucres que contiennent les fruits se dégradent pour se transformer en éthanol. S’en suit un savant processus de distillation pour séparer l’alcool du reste de la préparation.

Cela dit, aujourd’hui, de nombreux bidons d’alcool industriel contiennent des produits de synthèse issus de la pétrochimie. Ce type d’alcool s’obtient par réaction chimique entre de l’éthylène et de l’eau sous haute température. L’alcool dénaturé, réservé à un usage technique, est quant à lui enrichi en méthanol, en alcool isopropylique ou butylique, et contient parfois même un colorant artificiel.

Bien que l’alcool ne soit pas une solution durable sur le long terme, ce désinfectant s’avère tout de même moins dangereux pour la santé et l’environnement que l’eau de Javel. Choisissez-le non dénaturé, et si possible issu de végétaux. Certains magasins bio ou boutiques zéro déchet peuvent aussi en proposer.

Le savon, un désinfectant écologique naturel et efficace, plus doux pour la peau et sans danger pour la santé

Pour désinfecter ses fruits et légumes, ses mains et autres objets du quotidien (hors surfaces) rien de tel que le savon de Marseille ! Ce pain moussant bien de chez nous permet, à l’image du gel hydroalcoolique, de nettoyer et désinfecter au naturel, le flacon de plastique en moins. Une alternative écologique durable (le savon naturel est biodégradable) et économique.

Le nettoyage des mains au savon est encore plus efficace que le gel sur la famille des coronavirus. Ces derniers sont entourés d’une membrane lipidique déstabilisée par les molécules de savon, les rendant ainsi inoffensifs.

Sophie Strobel, biologiste cosmétologue

savons blocs pains salle de bain
©Karolina Grabowska/Unsplash

Adopter les bons gestes barrières

Désinfecter ses mains au savon de Marseille pour se débarrasser des virus est un excellent comportement green pour oublier le gel, à condition d’adopter les bons gestes. Pour être efficace, le lavage des mains au savon doit durer au moins 20 secondes, et contenir assez de produit. Veillez à nettoyer toute la surface de vos mains sans oublier les ongles et les espaces entre les doigts. Rincez soigneusement à l’eau claire et séchez-vous les mains avec un torchon ou une serviette propre.

Pour le linge, et notamment le lavage de vos masques barrière en tissu, privilégiez le cycle de machine à 60°C. Idem en cuisine pour le lave-vaisselle. Enfin, pour le nettoyage et l’entretien de vos sols, préférez le balai ou la serpillère à l’aspirateur. Cet appareil électroménager pourrait, selon le professeur Daniel Camus, infectiologue à l’Institut Pasteur de Lille, risquer de diffuser les particules virales.

se laver les mains au savon hygiène enfant coronavirus
©Sasha_Suzi/iStock

Et vous, quels produits ménagers naturels utilisez-vous, en plus du vinaigre blanc, pour combattre le coronavirus au quotidien ? Partagez-nous vos astuces nettoyage zéro déchet en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *