bébé couche explications test
Capture YouTube : EVERYTHING I WISH I KNEW BEFORE CLOTH DIAPERING | Cloth Diapering for Beginners/LoeppkysLife
in

Couches lavables : 7 astuces pour s’y mettre et ne plus s’en passer !

Vous avez prévu d’élever votre enfant dans le plus grand respect de vos convictions écologiques et zéro déchet ? Bravo, votre décision est honorable (et courageuse, aussi…). Vous n’échapperez donc pas aux couches lavables, ces langes réutilisables qui vous feront réaliser de sacrées économies ! Voici quelques astuces pour vous y mettre et ne plus jamais les quitter, tout au long de votre maternité.

Les couches jetables ont un impact considérable sur la planète. En plus de leur caractère à usage unique qui remplit vos poubelles (et les déchetteries) à vitesse grand V, les couches pour bébé des supermarchés ne sont pas exemptes de produits chimiques aussi nocifs pour l’environnement que pour les fesses de votre enfant. Sans compter le prix des paquets qui n’est pas négligeable. Avec les couches lavables, vous respectez la peau de votre nourrisson, contribuez à limiter la pollution et votre empreinte carbone, tout en réduisant votre budget (près de 900 euros d’économies) ! Rien que ça.

Les couches jetables des supermarchés peuvent mettre en danger la santé de votre bébé

L’ANSES (l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail) met en garde sur la sécurité des couches pour bébés. Les couches jetables des supermarchés et autres grandes surfaces présenteraient des substances cancérigènes dans leurs langes ! L’Agence aurait en effet mis en évidence plusieurs dépassements de seuils sanitaires pour l’utilisation de produits toxiques. Les fesses de nos pauvres bébés seraient alors en contact avec une quantité inquiétante d’hydrocarbures, d’allergènes et autres produits chimiques. Un comble quand on vient de voir le jour ! La solution de passer aux couches écologiques apparaît alors comme une nécessité. Il y a bien les couches bio et naturelles, mais celles-ci ne règlent pas vraiment le problème des déchets et des problèmes de porte-monnaie… L’alternative la plus verte et la plus économique reste l’utilisation de couches lavables.

bébé couche jetable lavable écologique maman
©Unsplash

Les différents types de couches lavables

Il y existe une couche lavable pour chaque profil de bébé (et de parent) ! Les couches réutilisables sont en effet diverses et variées, et il est intéressant de savoir les différencier. Parmi elles :

Le lange à nouer

La couche lavable la plus naturelle pour le bébé : un morceau de tissu qui se referme à l’avant avec une attache. Ce type de lange convient parfaitement aux nourrissons en bas âge, car il est nécessaire pour bien l’utiliser, que les mouvements soient limités.

Les couches lavables classiques

L’avantage avec la couche lavable classique, c’est qu’elle s’adapte à tous les profils de bébés. Ce type de lange comporte des élastiques au niveau de la taille et des cuisses pour éviter les fuites, de nuit comme de jour. C’est la couche parfaite des mamans qui allaitent.

Les couches lavables tout-en-un

La couche lavable tout-en-un (aussi abrégée TE1), comporte un insert (une doublure en coton ou en chanvre) directement cousu sur la culotte, et qui se glisse dans une poche. Peu épaisse, cette couche est très rapide à faire enfiler au bébé. Seul bémol : elle s’use un peu plus vite que la couche lavable classique et doit être retirée pour le lavage.

Les couches lavables 2-en-un

Ce type de couches écologiques (aussi abrégée TE2) consiste en une culotte imperméable et une couche absorbante qui se complètent tout en étant indépendantes. Vous pourrez par exemple utiliser la culotte plusieurs fois sans la laver à chaque fois.

Les couches lavables 3-en-un

Ce type de couche (abrégée TE3) se distingue fortement des autres. D’ailleurs, elle est encore rare sur le marché, donc il y a peu de chances pour que vous la croisiez… La culotte de cette couche réutilisable consiste en un simple morceau de tissu, et une nacelle intégrée qui s’attache à l’intérieur.

Les astuces pour ne plus se passer des couches lavables

La couche lavable est la meilleure alternative quand on a une conscience maternelle/paternelle écologique. En revanche, elle peut aussi faire peur à certains parents. Voici quelques astuces pour s’y mettre et ne plus jurer que par cette couche zéro déchet !

1/ Attendez que votre bébé naisse avant d’acheter un lot

Cela va de soi, vous ne connaîtrez pas la taille ni le poids de votre nourrisson avant l’accouchement. Attendez avant d’écumer les sites de seconde main à la recherche du meilleur lot, vous aurez bien le temps d’y envoyer votre conjoint après l’accouchement ! En revanche, rien ne vous empêche d’assister à des réunions d’information sur le sujet, pour voir et toucher ce talisman de la maternité écolo !

couches lavables bébé enfant
©Unsplash

2/ Si vous allaitez, préférez les couches lavables classiques

Lorsqu’il est nourri par allaitement, le bébé a des selles plus liquides, et les risques de fuite ne sont pas des cas isolés… Les couches lavables dites classiques (voir la description à la section précédente) seront la meilleure option grâce à leur capacité à limiter les fuites mieux que personne.

3/ Commencez avec une vingtaine de couches

Un petit stock de couches lavables est nécessaire pour éviter d’avoir à se dépanner avec des couches jetables du commerce. Disposer d’une vingtaine de couches réutilisables (30 encore mieux) est un bon début pour éviter le stress de ne pas en avoir assez de propres ! En plus des couches, vous devrez aussi avoir des inserts. Cet accessoire vital permet d’absorber la plus grande partie de l’urine du bébé ainsi que ses selles. Pour parer à toute éventualité, ayez un stock d’environ 15 à 20 inserts.

4/ Stockez vos couches sales dans une poubelle hermétique dédiée et gardez-les au sec pour éviter les odeurs

En attendant de les laver en machine, réservez vos couches dans une poubelle hermétique bien fermée et au sec (un modèle à pédale avec seau intégré par exemple). Les couches ne supporteront pas l’humidité, sous peine de prolifération bactérienne ! Vous pourrez les saupoudrer de bicarbonate de soude de temps à autre pour éliminer les odeurs et les désinfecter en douceur en attendant de les passer au lave-linge.

5/ Ne lavez pas vos couches avec n’importe quelle lessive

Certaines lessives comportent de la glycérine. Ce produit a pour effet d’imperméabiliser les couches, qui vont alors perdre leur pouvoir absorbant. Si vous faites vous-même votre lessive (au lierre ou au savon de Marseille – attention, pour les couches et les vêtements des bébés, il est préférable de ne pas ajouter d’huile essentielle), tout va bien, la glycérine n’étant pas un ingrédient qui entre dans la composition de votre bidon. En revanche, si vous achetez votre lessive dans le commerce, scrutez bien les étiquettes et fuyez la glycérine ! Évitez aussi l’adoucissant ou alors préférez-lui le vinaigre blanc (dans le bac prévu à cet effet), qui permettra d’ailleurs d’enlever toute odeur.

lave linge couches machine
Capture YouTube : EVERYTHING I WISH I KNEW BEFORE CLOTH DIAPERING | Cloth Diapering for Beginners/LoeppkysLife

6/ Pour décrasser vos couches et vos inserts, mettez-les à tremper dans des cristaux de soude et passez-vous de lessive

Quelques heures avant de les passer en machine, décrassez vos inserts et culottes en les trempant dans une bassine d’eau ajoutée de 3 cuillères à soupe de cristaux de soude. Patientez au moins 4 heures (voire toute une nuit) avant de les laver à la machine. Ensuite, pas besoin de lessive, juste deux à trois cuillères de bicarbonate de soude directement dans le tambour et retrouvez-les propres et disposes !

7/ Faites retrouver à vos couches leur blancheur sans effort

Faites retrouver à vos couches leur blancheur originelle avec un peu de soleil et de bicarbonate de soude. Dès que les beaux jours arrivent, n’hésitez pas à faire sécher vos inserts à l’extérieur pour bénéficier de tous les pouvoirs blanchissants naturels du soleil ! Saupoudrez vos couches et culottes de bicarbonate avant de les exposer à la lumière du jour. Une fois sèches, elles retrouveront toute leur blancheur.

bébé couches lavables explications test
Capture YouTube : EVERYTHING I WISH I KNEW BEFORE CLOTH DIAPERING | Cloth Diapering for Beginners/LoeppkysLife

Bilan écologique et financier

En comparaison aux couches jetables, les couches réutilisables consommeraient 2,3 fois moins d’eau, 3,5 fois moins d’énergie, 8 fois moins de matières premières non renouvelables et 90 fois moins de matières premières renouvelables ! En termes financiers, vous êtes tout aussi gagnant(e) : pour une moyenne de 3 ans d’utilisation (environ 7 couches par jour au début, puis 2 par la suite), vous arrivez à un total de 4745 couches. Sachant qu’une couche jetable coûte environ 20 centimes et 30 couches lavables 500 euros (neuves, mais le marché de l’occasion est une excellente solution), vous avez fait le calcul, les couches lavables sont les moins chères (500€ vs 949€). Et si vous avez un deuxième enfant, elles deviendront gratuites ! Et ainsi de suite…

couches lavables laver
Capture YouTube : EVERYTHING I WISH I KNEW BEFORE CLOTH DIAPERING | Cloth Diapering for Beginners/LoeppkysLife

Vous avez aimé ce sujet sur les couches lavables ? Vous aimerez aussi :

Liniment naturel pour bébé : une recette facile pour le faire soi-même

Bonbons maison : une recette express naturellement colorée avec du sirop de fruits

Une recette facile de pâte à modeler naturelle, ludique et économique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *