Déforestation arbres terrain hommes forêt culture aliments
©Richcarey/iStock
in

Déforestation : la liste des objets et aliments à bannir pour l’éviter !

La déforestation est une des maladies du siècle qui frappe la planète de plein fouet. Alors, pour ne pas l’aggraver, voici la liste des aliments et objets à réduire ou à éviter.

La déforestation ne date pas d’hier. Dès le Néolithique, on aurait observé une régression de la surface des forêts. Mais aujourd’hui, le phénomène a pris une ampleur considérable, et une rapidité encore jamais atteinte. Entre 1990 et 2008, la culture du cacao, du soja (non français) et de l’huile de palme auraient représenté à elles seules environ 80% des importations européennes. Ces cultures, respectivement originaires d’Afrique, d’Asie et d’Amazonie participeraient activement à la déforestation, tout comme la viande, qui demande énormément de surfaces et de ressources.

Mais ces aliments ne sont pas les seuls sur le banc des accusés. Voici 10 objets et aliments à consommer avec modération ou à bannir pour préserver les forêts et réduire considérablement le phénomène de déforestation à échelle mondiale.

Qu’est-ce que la déforestation ?

On parle de déforestation pour indiquer une perte de surface forestière, une régression durable de la superficie des forêts, qu’elle soit d’origine humaine (en majorité) ou naturelle (en minorité). La majeure partie de la déforestation s’explique par l’agriculture, l’élevage et la construction. Notons que la déforestation n’inclut pas les exploitations forestières par coupe rase puisque les arbres abattus sont remplacés par d’autres.

Selon la FAO (Food and Agriculture Organisation), plus de la moitié des forêts du monde se trouve dans seulement 5 pays : Brésil, Russie, Canada, Chine et États-Unis. Toujours d’après l’Organisation des Nations Unies, depuis les années 90, plus de 400 millions d’hectares de forêt ont disparu à cause de la déforestation. Entre 2015 et 2020, le taux de déforestation aurait cependant légèrement freiné, se stabilisant à 10 millions d’hectares de pertes (contre 12 en 2010).

Pour info, la déforestation serait la deuxième source anthropique de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, après la combustion fossile….

Déforestation arbres terrain hommes forêt culture aliments
©Richcarey/iStock

Ces objets et aliments qui participent activement à la déforestation

Si l’agriculture, l’élevage et la construction sont les majeurs responsables de la déforestation mondiale, d’autres actions peuvent aussi aggraver le phénomène. C’est par exemple le cas de la confection d’objets issus d’arbres gérés non durablement, et de l’industrie du pétrole.

1/ La viande

L’élevage animal (viande, mais aussi produits laitiers) compte parmi les premières causes de déforestation. Ce n’est pas une surprise quand on connaît toutes les ressources que cette pratique agricole demande : des champs pour élever le bétail, d’autres pour cultiver leur nourriture, majoritairement industrielle (des OGM d’Asie ou d’Amazonie) et de l’eau à la fois pour abreuver les animaux et arroser les champs nécessaires à les nourrir. Être carnivore, c’est assumer une sacrée empreinte carbone !

remplacer la viande vache déforestation aliments
©Pexels

2/ L’huile de palme

L’huile de palme serait responsable de plus de 10% de la déforestation mondiale issue de l’importation. Privilégiez les produits sans huile de palme ou passez à la cuisine maison !

3/ Les carburants et combustibles fossiles (essence, gasoil, pétrole)

En plus de polluer les sols, les airs et les mers, les carburants sont de grands gourmands : leur acheminement demande énormément de surfaces terrestres, remplaçant peu à peu celles des cultures nourricières. Réduisez l’utilisation de votre voiture au quotidien pour préserver les forêts sur le long terme et lutter contre la famine !

4/ Le café

À l’image du cacao, le café se cultive dans des zones forestières sensibles et riches en biodiversité. Si la plante pousse naturellement à l’ombre des arbres, dans un souci de productivité, le café industriel se cultive désormais en “plein jour”. Résultat des courses : déforestation, consommation d’eau élevée, recours aux pesticides… Un bilan carbone peu écologique. Mais là encore, des cafés éthiques existent. Recherchez les marques équitables tout en réduisant votre consommation de petit noir !

5/ Le chocolat

La culture du cacao représenterait la troisième cause de déforestation à échelle mondiale. En plus de son empreinte carbone élevée, le chocolat contribue tristement à la misère humaine. Heureusement, certaines marques s’engagent contre cette catastrophe écologique et sociale (Mighty Earth ou Grain de Sail pour ne citer qu’elles) en proposant des tablettes éthiques et en limitant drastiquement la déforestation. Toutefois, la modération est de mise…

fèves de cacao empreinte carbone chocolat
©Igoriss/iStock

6/ Le tabac

Le CNCT estime que 200 000 hectares de forêts disparaissent chaque année à cause de la culture du tabac, touchant principalement les pays en développement. En plus de cela, le tabac est largement biberonné aux pesticides, augmentant drastiquement son empreinte carbone. La déforestation provoquée par la culture du tabac, c’est aussi près de 5% de la production mondiale de gaz à effet de serre… De bonnes raisons d’arrêter de fumer !

7/ Le sucre

Selon la WWF, le sucre compterait parmi les cultures les plus polluantes. Destruction des habitats naturels et de la biodiversité, utilisation intensive d’eau et de pesticides, érosion… le sucre industriel appauvrit les sols et les rend infertiles. Dans certains pays producteurs, la culture de la canne à sucre contribuerait à dépouiller les sols d’environ 40% de leur teneur en carbone, relâché ensuite dans l’atmosphère… Bien sûr, difficile d’éviter le sucre en cuisine : alors, en plus de le réduire, privilégiez les sucres locaux comme celui de la betterave sucrière de France (Nord), plus écologique que le sucre de canne.

8/ Les objets et autres meubles en bois issus de forêts gérées non durablement

Avant d’acheter un objet ou un meuble en bois, renseignez-vous sur sa provenance et privilégiez les arbres issus de forêts gérées durablement. Favorisez, dans la mesure du possible, les espèces d’arbres endémiques et les producteurs responsables.

9/ L’eau minérale en bouteille

Saine et naturelle, l’eau minérale en bouteille ? Au risque de décevoir leurs adeptes, les eaux embouteillées dans du plastique ne sont pas un exemple d’écologie. Rien que pour produire une bouteille d’eau d’1/2 litre, il en faudrait 3 ! Sans compter la dose de pétrole non négligeable nécessaire à produire l’emballage (environ 35 cl pour une petite bouteille). Enfin, pour fabriquer les 50 milliards de bouteilles d’eau minérale vendues chaque année, il faudrait brûler environ 17 millions de barils de pétrole. Quand on sait qu’une infime partie du plastique est recyclé aujourd’hui, et que la plupart finit dans l’océan, on revient à l’eau du robinet sans ciller !

10/ Le riz et les céréales génétiquement modifiées (OGM)

En plus de demander énormément d’eau (environ 3400 litres d’eau pour produire 1 kilo de riz), le riz rejette du méthane (plus de 100 millions de tonnes par an) et peut contribuer à la déforestation. C’est un peu la même histoire pour les céréales issues d’OGM comme le maïs ou le soja, mais aussi le blé.

culture du riz plante Asie rizière
©Utsman Media/Unsplash

Bonne nouvelle : les forêts françaises, plus denses que jamais, ne subissent pas de déforestation

Heureusement, le phénomène de déforestation peut s’inverser. Notamment en réduisant sa consommation de viande, de denrées alimentaires sensibles ou encore ses pleins d’essence. C’est d’ailleurs le cas dans les zones tempérées, où les forêts sont en expansion depuis plusieurs années. En France, la surface des forêts aurait même doublé, atteignant aujourd’hui plus de 16,9 millions d’hectares. Cette évolution positive s’expliquerait par une réglementation forestière protectrice ancienne (depuis 1847), alliée à une politique de reboisement.

arbre vert printemps branches feuilles protéger nature forêt
©SergeyIT/iStock

La déforestation n’est pas une fatalité quand on sait quels aliments et produits éviter !

Et vous, connaissez-vous d’autres objets et/ou aliments qui participent activement à la déforestation ? Partagez-nous votre avis en commentaire !

2 Comments

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *