in

Éponge tawashi : un tuto facile pour fabriquer sa propre lavette zéro déchet

vaisselle chaussettes
©Planète Zéro Déchet/Margaux Blanc

Connaissez-vous l’éponge tawashi, cette lavette en tissu économique, écologique et zéro déchet ? Découvrez dans ce tuto comment fabriquer votre propre tawashi à la maison en recyclant vos vieux vêtements !

L’éponge est un indispensables de l’évier. C’est du moins ce qu’on nous laisse penser. En réalité, il existe plus d’un moyen de récurer ses casseroles, assiettes ou couverts sales. À commencer par la brosse, un outil de nettoyage durable, mais pas toujours très maniable (surtout pour les recoins de certains items de sa vaisselle). Mais avec le tawashi, cette petite éponge écologique en tissu lavable et réutilisable, vous devriez vite oublier le tampon à récurer !

Pourquoi utiliser un tawashi plutôt qu’une éponge classique ?

Si à l’origine les éponges étaient issues de la matière naturelle éponyme, avec le temps, on a laissé les récifs tranquilles pour se tourner vers l’industrie pétrochimique. Un mal pour un bien ? Pas vraiment. Le fameux carré à récurer les éléments de son évier est aujourd’hui principalement fabriqué en nylon, en viscose ou en résine synthétique, non biodégradable.

Sans compter les traitements chimiques divers et variés que l’éponge industrielle subit pour divertir ses utilisateurs à l’heure de la corvée de vaisselle. Rose fluo, bleu azur ou jaune canard, les couleurs et imprimés caractéristiques de l’éponge de grande distribution en font voir de toutes les couleurs à Dame Nature…

Les faces abrasives, elles, contiennent une colle ultra-forte non moins chimique aggravant l’impact environnemental. Cerise sur le gâteau : l’éponge synthétique n’est pas réutilisable et difficile à recycler. Alors, pour remédier à tout ça, pourquoi ne pas vous fabriquer votre propre éponge maison ? Le tawashi, un outil de nettoyage qui va vous faire oublier les grattoirs industriels !

Le tawashi, une éponge durable qui nous vient droit du Japon

Sans savoir ce que signifie littéralement le mot japonais*, vous avez saisi : le tawashi se réfère à une éponge réutilisable pour faire la vaisselle de manière durable. À peu de choses près, vous avez tout bon. Au risque de vous décevoir, au Japon, on appelle tawashi tous les styles d’éponges… Mais dans le reste du monde, le tawashi a un caractère résolument écologique, et c’est tout ce qui compte !

tawashi coton éponge écologique zéro déchet tuto
©Margaux Blanc/Planète Zéro Déchet

*En japonais, le terme tawashi signifie à la fois une serpillère, une lavette, une brosse exfoliante et un gant de toilette…

Une éponge écolo qui se passe presque de liquide vaisselle

Saviez-vous encore que le tawashi permet de zapper le produit vaisselle ? L’éponge japonaise tissée au crochet à partir de fils de coton serait plus efficace encore si tricotée en acrylique. Si vous êtes prêt/e à oublier les éponges à récurer, en revanche, vous ne l’êtes pas encore pour vous passer de liquide moussant… Ce que l’on peut aisément comprendre.

Pas d’inquiétude, les puristes ne vous reprocheront pas de combiner aux mailles de vos tawashis fait maison une noix de savon. L’avantage de cette éponge zéro déchet, en dehors de son aspect durable et réutilisable ? Elle nettoie en douceur sans rayer. De bonnes raisons d’adopte le petit carré sur les rebords de son évier.

L’éponge tawashi, une lavette zéro déchet qui se fabrique avec du tissu de récup

Si officiellement l’éponge tawashi est réalisée en acrylique, il est très courant de fabriquer la lavette en recyclant ses vieux vêtements en coton (tee-shirts troués ou tachés, chaussettes orphelines, collants filés et toutes autres chutes textiles). Une opération de récup qui en fait une vraie lingette zéro déchet !

Le tawashi ne fait pas uniquement office d’éponge à récurer la vaisselle. Vous pourrez exploiter toutes les capacités de lavette en tissu sur vos plans de travail, que ce soit dans la cuisine ou dans la salle de bain. En parlant de salle de bain, certaines adeptes du DIY les fabriquent aussi pour remplacer leurs cotons à démaquiller ! Pas bête.

tawashi tuto éponge écologique vaisselle di chaussettes
©Planète Zéro Déchet/Margaux Blanc

Un tawashi trop facile avec ce tuto rapide et accessible

Le tawashi peut s’effectuer de plusieurs manières : soit avec un métier à tisser, soit en mettant à profit vos talents de couturiers ! Nous allons préférer la première méthode, plus rapide et accessible à tous.

Ce dont vous aurez besoin pour fabriquer votre éponge lavable :

  • 20 clous à têtes plates
  • Une planche en bois
  • Un marteau
  • Une paire de ciseaux
  • Un vieux vêtement légèrement élastique ou autre tissu de récupération (paire de leggings, manche de pull droite, collant, chaussettes, vieux torchon, etc.). Évitez toutefois la laine, qui n’est pas très rapide à sécher et plutôt complexe à tisser. L’objectif étant tout de même d’utiliser des morceaux de tissu recyclables ou biodégradables et non polluants…

Comment fabriquer un tawashi au métier à tisser ? Les étapes :

1/ A l’aide d’un crayon gras, tracez un carré au centre de votre planche de bois (environ 16 centimètres).

2/ Tracez des repères tous les 2 centimètres, un pour chaque clou (20 en tout).

3/ Enfoncez vos clous de manière à obtenir une rangée régulière de 5 clous sur chaque face du carré. Laissez un espace vide aux 4 coins du carrés.

4/ Découpez la manche d’un pull ou d’un collant/leggings ou autre vêtement légèrement élastique de manière à obtenir 10 fines bandelettes (environ 16 cm de haut). Vous pouvez utiliser des vêtements de couleur différentes pour obtenir un tawashi multicolore.

5/ Enfilez les 5 premières bandelettes sur les rangées de clous de gauche et de droite, à l’horizontale.

métier à tisser tawashi maison
Capture YouTube : “éponges” tawashi zéro déchet réutilisables à partir de collants (réalisation : 3 minutes)/The Flonicles – Simplicité Volontaire

6/ Tournez votre métier à tisser et répétez l’opération de l’autre côté en enchevêtrant cette fois les secondes bandelettes aux premières (une sorte de tressage : une dessous, une dessus et ainsi de suite).

tawashi éponge maison tuto
Capture YouTube : “éponges” tawashi zéro déchet réutilisables à partir de collants (réalisation : 3 minutes)/The Flonicles – Simplicité Volontaire

7/ Une fois que toutes les bandelettes sont tressées entre elles, détachez la boucle de l’extrémité d’une bandelette d’un côté. Faites passer l’extrémité de la seconde bandelette dans la boucle de la première. Et ainsi de suite jusqu’à faire le tour de votre éponge tawashi.

tuto lavette écologique pour la vaisselle
Capture YouTube : “éponges” tawashi zéro déchet réutilisables à partir de collants (réalisation : 3 minutes)/The Flonicles – Simplicité Volontaire

8/ Conservez une boucle finale pour l’accrocher où bon vous semble !

Autre méthode de fabrication d’un tawashi maison : le crochet

Si vous ne souhaitez pas utiliser de métier à tisser pour confectionner votre lavette tawashi, et justifiez d’une bonne expérience en couture, vous pourrez fabriquer votre éponge lavable au crochet ou au tricot. Et si d’aventure vous n’aviez pas de chaussettes trouées ni de vêtements usés, vous pourrez réaliser votre tawashi avec une simple bobine de fil (à condition de le choisir épais).

Comment utiliser son tawashi au quotidien ?

Utilisez votre tawashi maison comme une lingette ou une éponge multi-usages. Un peu de liquide vaisselle (ou non) pour laver vos casseroles sans les rayer, une légère brume de vinaigre pour désinfecter vos plans de travail divers et variés, le tawashi se montre absolument polyvalent.

En revanche, du fait de l’absence de face abrasive, le tawashi ne saurait vous satisfaire pour gratter les fonds de casseroles cramés ou éliminer les saletés incrustées. Réservez le grattoir en métal à cette utilisation, ou encore la brosse à vaisselle aux poils durs. À moins, bien sûr, de choisir de tisser son tawashi à l’aide d’un textile abrasif (du sisal, de la jute ou du crin par exemple).

Avec le tawashi, vous pourrez ainsi laver toutes les surfaces de votre cuisine en douceur, mais aussi celles de votre salle de bain, de vos toilettes ou encore de votre bureau. Si ce n’est réserver quelques éponges tissées par vos soins pour une utilisation spécifique (voiture, vélo, mobilier de jardin, gamelle du chien, etc.), à la manière d’un chiffon.

tawashi maison éponge vaisselle chaussettes
©Planète Zéro Déchet/Margaux Blanc

Conseils d’entretien

Veillez à bien faire sécher votre éponge tawashi à l’aide de la boucle que vous lui avez dotée pour éviter la prolifération de germes et autres bactéries raffolant des milieux humides**. Vous pourrez ainsi suspendre votre lavette facilement sur le robinet de votre évier ou bien sur un crochet.

Comme vous le feriez pour une éponge réutilisable achetée dans le commerce, lavez votre tawashi lorsqu’il commence à se parer de mille et une saletés difficiles à enlever. Vous pourrez par exemple le plonger dans du vinaigre blanc pour le désinfecter, ou bien le passer en machine (ou au lave-vaisselle) à 60°C.

Bien sûr, vous pourrez aussi laver votre tawashi à la main avec du savon de Marseille ou du savon noir pour bien le détacher. Faites sécher votre éponge écologique au soleil et réutilisez-la à l’infini !

**Selon une étude, chaque centimètre d’une éponge classique contiendrait des millions de germes appartenant à près de 75 familles de bactéries, en raison de son exposition incessante à l’eau chaude et à l’humidité.

éponge vaisselle diy chaussettes
©Planète Zéro Déchet/Margaux Blanc

Ne jetez plus vos vieux vêtements, transformez leurs chutes en tawashis respectueux de l’environnement !

Et vous, connaissez-vous un autre tutoriel pour fabriquer une éponge tawashi à la maison ? Partagez-nous vos astuces zéro déchet en commentaire !

5/5 - (3 votes)

7 Comments

Poster un commentaire
  1. Bien dans l absolu, mais le fait que l on coupe des mailles dans un tricot génère plein de petits morceaux de fils synthétiques qui partent dans les canalisations … pas génial, à moins d utiliser des tissus coton.

    • Bonjour, merci de votre lecture. A vous d’utiliser le tissu le plus pratique, qui ne s’effiloche et pas et écologique 😉

  2. J’ai essayé de faire un tawashi avec une paire de collant et cela n’a pas été une réussite. Le résultat était minable trop aéré et pas régulier. Je suis déçue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *