manger local concept consommation durable gestes écologiques épicerie fruits légumes
©Invincible_bulldog/iStock
in

7 gestes éco-responsables à adopter facilement au quotidien

Des gestes éco-responsables simples et accessibles à tous, pour une consommation plus durable au quotidien.

Si le mode de vie zéro déchet peut sembler compliqué à adopter au quotidien pour certains/es, en revanche, ce ne sont pas les gestes écologiques qui manquent ! Certains comportements sont même très faciles à mettre en place, pour favoriser la consommation durable. En voici quelques-uns accessibles à toutes et tous.

1/ Manger des fruits et légumes locaux et de saison

La nature est bien faite : les fruits et légumes d’hiver correspondent à nos besoins nutritionnels à cette saison, ceux du printemps, de l’été ou de l’automne, à nos besoins à ces autres périodes.

À la saison froide, notre corps a besoin de faire le plein de vitamines et de minéraux, occupé qu’il est à booster notre système immunitaire ! Par conséquent, les fruits et légumes de saison que l’on peut trouver sur le marché sont riches en nutriments, et parfaitement adaptés au régime alimentaire de la saison froide. Consommer des tomates ou des courgettes en hiver, ces produits typiquement printaniers, n’aura donc aucun intérêt nutritionnel. Sans compter l’absence de goût, la production énergivore et les allers-retours en poids lourd dont on se passerait bien…

Manger des fruits et légumes locaux et de saison fait donc partie des premiers gestes éco-responsables à adopter au quotidien de façon très simple ! Pour ne plus vous tromper, consultez le calendrier des fruits et légumes de saison de Greenpeace. Acheter ses produits frais dans une coopérative agricole ou une AMAP, par exemple, est une excellente astuce écologique pour manger local et de saison, sans avoir à dégainer son calendrier dans chaque rayon !

humous de patates douces légumes de saison gestes consommation durable
©Vaaseenaa/iStock

2/ Réduire la température de son chauffage d’1°C

Réduire son chauffage d’un petit degré pourrait faire baisser de 7% sa consommation d’électricité. À ce prix-là, ça vaut le coup d’enfiler une couche supplémentaire !

3/ Utiliser des multiprises pour éviter la mise en veille de ses appareils

Pour réduire la consommation des appareils électroménagers, la multiprise arrive comme salvatrice ! En veille, les appareils domestiques représenteraient environ 11% de la facture d’électricité. Les brancher sur une multiprise permettrait donc de les éteindre facilement tous autant qu’ils sont, d’un coup d’un seul ! Résultat des courses : des économies d’énergie pouvant atteindre 10%.

4/ Boire dans une gourde

La gourde, à condition qu’elle soit durable et fabriquée dans un matériau écologique, est un article zéro déchet essentiel au quotidien ! Une manière de se sevrer des bouteilles en plastique à usage unique, dérivées de l’industrie pétrochimique, et que l’on jette sans scrupule après s’être (trop) rapidement abreuvé/e… En plus de contribuer à la consommation durable, la gourde vous fera aussi réaliser de sacrées économies.

bouteille en verre gourde écologique mer océan no plastique
©Nito100/iStock

5/ Acheter d’occasion au lieu d’acheter neuf

Quel que soit le domaine, le marché d’occasion est une mine d’or de bonnes affaires. En plus, il ne comporte que des avantages. En dehors de l’aspect financier, acheter d’occasion permet aussi de dégoter des pièces rares (vêtements, mais aussi vaisselle ou mobilier) qui ont bien plus de cachet que des produits neufs fabriqués de manière industrielle en plusieurs centaines d’exemplaires.

Les articles de seconde main s’avèrent également plus résistants dans le temps et dégagent moins de vapeurs chimiques (les meubles, notamment) que les produits sortis d’usine. Enfin, le fait de chiner présente un côté authentique très appréciable, et permet aussi de faire de belles rencontres !

6/ Utiliser des piles rechargeables

Les piles jetables sont une catastrophe environnementale. Leurs acolytes rechargeables en revanche, impactent beaucoup moins la planète. Ces modèles réutilisables auraient en effet 30 fois moins d’impact sur la pollution aérienne, et demanderaient jusqu’à 20 fois moins de ressources non renouvelables. Quel que soit votre modèle de pile, n’oubliez pas de déposer les vôtres dans les bacs de recyclage prévus à cet effet lorsque celles-ci arrivent en fin de vie.

7/ Fabriquer ses produits à la maison (dans la mesure du possible)

Si on ne vous incite pas à vous transformer en artisan savonnier, en boulanger ou en fromager (laissons bosser ces corps de métier), fabriquer certains produits d’entretien, de beauté ou d’hygiène peut parfois s’avérer un jeu d’enfant ! Un déodorant avec seulement un ou deux ingrédients, un nettoyant multisurface avec du vinaigre blanc, de la mayonnaise maison ou une pâte à tartiner sans emballage… le fait-main n’a que des avantages ! En plus d’être gratifiant et économique, le DIY (pour Do It Yourself) permet aussi de réduire les déchets de fabrication et la pollution associée. Sans compter les substances nocives que vous supprimez par la même occasion.

Commencez par des produits simples comme des solutions de nettoyage pour la maison, et poursuivez par des tutos plus pros, comme des éponges, de l’essuie-tout, voire des feuilles de papier toilette réutilisables !

déodorant naturel diy recette zéro déchet

purée amandes maison recette facile

baume à lèvres recette diy
©Planète Zéro Déchet/Margaux Blanc

Il n’y a pas de mois propice à prendre ses bonnes résolutions écologiques

Et vous, connaissez-vous d’autres gestes écologiques faciles à mettre en place au quotidien sans révolutionner votre rythme de vie pour autant ? Partagez-nous vos idées pour favoriser la consommation durable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *