le guide du zéro déchet bocaux

Le zéro déchet n’a que des bienfaits !

Comme son nom l’indique, le zéro déchet tend à réduire, dans la mesure du possible, ses déchets dans tous les domaines du quotidien, ou presque. En dehors de l’avantage environnemental, ce mode de vie s’avère aussi bénéfique pour votre santé, votre porte-monnaie ou même votre pays ! Voici quelques bonnes raisons de vous y mettre. Changez vos habitudes simplement avec les conseils de ce guide du zéro déchet facile !

Faire des économies

Les emballages et packagings des produits alimentaires, mais aussi des produits de beauté, de jardinage, des jouets ou encore des items électroniques ont un coût. Saviez-vous que 10 à 40 % du prix d’un produit, en fonction de sa nature, représente l’emballage et le marketing ? Acheter ses produits et denrées en vrac, non emballés apparaît alors comme un sérieux avantage financier…

Se faciliter la vie

Sortir les poubelles deux fois par semaine ne compte pas parmi vos activités préférées ? On aurait pu s’en douter ! Les articles réutilisables représentent un gain de temps considérable, même si on n’en est pas toujours conscient/e. À titre d’exemple, n’est-il pas plus facile de mettre ses verres et couverts au lave-vaisselle après une soirée plutôt que se déplacer en supermarché pour acheter des assiettes et gobelets jetables qui rempliront vos poubelles à vitesse grand V ? Et que vous devrez retourner acheter dès la prochaine fête… Avec le zéro déchet, plus de prise de tête, allez à l’essentiel !

Limiter la pollution

Pour la planète, les emballages, quels qu’ils soient, ont un coût. Ils doivent être fabriqués, puis recyclés, engendrant de nombreux déchets au cours de leur vie. On peut facilement comparer ces déchets “ignorés” à la partie immergée de l’iceberg. Quand on achète un tube de dentifrice, on ne pense pas aux ressources mobilisées pour fabriquer l’enrobage en plastique, ni à l’énergie nécessaire pour le recycler en fin de vie. Les procédés de fabrication et de recyclage sont plus ou moins gourmands en énergie, et, en fonction des matières utilisées (le plastique, pour ne citer que lui), les vapeurs rejetées peuvent être très toxiques. Se mettre au zéro déchet, c’est aussi limiter ces types de pollutions en supprimant les déchets immergés. Vous nous suivez ?

Respecter son corps et celui d’autrui

Avec le zéro déchet, on se sent plus sain, dans tous les sens du terme ! Sain de corps car cette philosophie s’accompagne souvent d’une vision plus large sur son mode de consommation, où les pesticides et les produits industriels n’ont généralement pas leur place. Sain d’esprit car on favorise les circuits courts, les aliments bio, locaux, les achats éthiques et durables qui n’impactent pas la santé d’autrui.

bocal le parfait en verre
Crédits photo : Piktochart

Le kit du parfait z’héros déchet

Ne vous lancez pas dans le zéro déchet sans vous équiper ! Pour faire un pied de nez à ceux qui pensent que ce mode de vie est contraignant, équipez-vous en conséquence. Vous verrez comme l’opération sera facile par la suite. Pour faire vos courses zéro déchet, vous aurez besoin de quelques basiques :

1/ Une quinzaine de bocaux ou de tupperwares en verre

Faites le plein de bocaux hermétiques en verre style Le Parfait, ou de bocaux de conserve que vous aurez récupérés et nettoyés. Réservez-en cinq par exemple pour la viande, le fromage, le poisson ou le beurre (les tupperwares feront parfaitement l’affaire). Tendez gentiment vos contenants à votre commerçant pour qu’il accepte d’y placer les aliments qui vous font de l’oeil. La dizaine de bocaux restante vous permettra de stocker vos denrées sèches dans votre cuisine.

2/ Une dizaine de sacs en tissu

Vous pouvez acheter ou fabriquer vous-même vos propres sacs à vrac en coton. Ceux-ci vous serviront pour acheter vos aliments en vrac, le pain et autres articles de boulangerie. Privilégiez les sacs les plus légers et, si possible, avec une petite ficelle pour les fermer. N’oubliez pas de varier les tailles.

3/ Une ou deux boîtes métalliques 

Les boîtes en fer vous permettront d’acheter ou d’emporter des biscuits frais et secs ou des gâteaux sans risquer qu’ils perdent leur moelleux ou se déversent dans vos sacs à vrac. Vous pouvez les choisir dans des tailles différentes. Ces contenants sont aussi très pratiques pour les pique-niques, et plus légers à transporter que les tupperwares en verre.

4/ Une boîte à œufs réutilisable

Si vous n’êtes pas vegan, vous mangez certainement des oeufs ou les utilisez dans la plupart de vos recettes. Munissez-vous d’une ou de deux boîtes en dur pour acheter vos oeufs en vrac. L’inconvénient des boîtes en papier mâché, c’est qu’elles sont relativement fragiles et risquent de se faire écraser (et donc, d’être rapidement jetées). Vous pouvez fabriquer votre boîte à oeufs vous-même en découpant la base d’une ancienne boîte et en l’insérant dans une boîte métallique munie d’un couvercle).

5/ Un ou deux grands cabas

Pas de courses sans cabas ! Choisissez de vous débarrasser de vos sacs achetés en supermarché (donnez-les), qui ne feront pas long feu de toute façon, et investissez dans un joli modèle en matière naturelle. Si vous assumez, vous pouvez oser le caddie. Vous allez faire de la concurrence à votre mamie.

contenants essentiels au zéro déchet
Montage : Planète Zéro Déchet/Piktochart

Les essentiels du placard zéro déchet

Top 5 des produits à avoir sous la main

Le vinaigre blanc

Présentation

Le vinaigre blanc est le résultat de la déshydratation du vinaigre d’alcool en cristaux. Généralement élaboré à partir de maïs ou de betterave, cet ingrédient phare du placard zéro déchet est 100 % biodégradable et non toxique. Il fait un parfait nettoyant écologique multi-usage.

Comment l’utiliser ?

Condiment, conservateur, nettoyant, accélérateur de brillance, le vinaigre blanc agit partout ! Ce produit polyvalent est réputé pour être détartrant, dégraissant et anticalcaire. Il fera briller votre robinetterie un peu terne, désinfectera vos toilettes ou vos lavabos, et ravivera votre argenterie en berne. Utilisé dans le bac de votre machine à laver, il agira comme un adoucissant naturel et conservera les couleurs de votre linge.

Attention : ne mélangez jamais du vinaigre blanc et de l’eau de Javel sous peine de vous retrouver encerclé/e de vapeurs toxiques !

vinaigre de cidre vinaigre blanc bouteilles en verre
Crédits photo : Piktochart, Montage : Planète Zéro Déchet

Le bicarbonate de soude

Présentation

Le bicarbonate de soude, ou bicarbonate de sodium, est le résultat du mélange de deux matières minérales naturelles : le calcaire et le sel gemme. Il peut aussi se trouver naturellement dans le sol. Ce produit écologique se présente sous la forme d’une poudre blanche, entièrement biodégradable et non toxique. Un produit “miracle” qui s’utilise pour à peu près tout !

Comment l’utiliser ?

Le bicarbonate de soude représente une alternative économique et naturelle à de nombreux produits du quotidien. À la maison, il peut s’utiliser comme dentifrice, shampoing, désodorisant, nettoyant, assainissant, assouplissant, anticalcaire, fongicide… Ce produit multi-usage présente aussi des bienfaits pour la santé puisqu’il facilite la digestion et améliore les performances physiques. Il agit même comme anti-puces naturel pour vos animaux de compagnie !

Attention : veillez à toujours choisir du bicarbonate de soude alimentaire. En plus d’être comestible, il est non irritant pour la peau et efficace pour l’entretien de la maison.

bicarbonate de soude en poudre cuillère en bois
Crédits photo : iStock/EKramar

Les savons

Présentation

Le savon noir

Fabriqué à partir d’huile d’olive et plus précisément des grignons d’olives (pulpe et noyaux), le savon noir se présente sous forme de pâte brune ou de liquide. Ce savon peut aussi bien servir pour l’entretien de la maison que pour la beauté du corps. Attention, sa composition n’est pas la même pour les deux utilisations. 

Le savon de Marseille

Le savon de Marseille se compose principalement d’huiles végétales (le plus souvent d’huile d’olive), de soude, d’eau et de sel. Cette recette ancestrale prouve encore ses bienfaits aujourd’hui. Souvent utilisé pour le corps, le savon de Marseille est aussi très utile comme nettoyant ménager ou pour la fabrication des lessives maison.

Comment les utiliser ?

Le savon noir est un excellent dégraissant qui fera briller facilement les différentes surfaces de votre maison (vitres, sols, cuisinière, four, etc.). Il agit aussi comme détachant pour les vêtements et élimine les taches les plus tenaces, même sur du linge blanc. En le diluant dans de l’eau, il saura redonner de la brillance au laiton, au cuivre, à l’argent et autres métaux. Le savon noir peut aussi s’utiliser au jardin pour lutter contre les pucerons de manière efficace. Dans la salle de bain, vous pourrez l’utiliser comme gommage corporel pour éliminer vos peaux mortes.

Le savon de Marseille entre dans la composition des lessives maison et s’avère d’une grande efficacité pour éliminer les taches sur les textiles. C’est aussi un excellent produit ménager pour nettoyer les sols et autres surfaces. Le savon de Marseille en copeaux est plus largement utilisé, pour préparer ses produits ménagers naturels ou sa lessive maison. Très concentré en huiles végétales, le savon de Marseille permet aussi de laver la peau en douceur et de l’hydrater. C’est enfin un très bon antiseptique pour désinfecter les plaies légères.

Attention : si vous souhaitez utiliser un de ces deux savons pour un usage corporel, il est essentiel de choisir un savon “cosmétique”. Les savons destinés à un usage domestique ont une teneur en potasse qui pourrait causer des irritations ou des sécheresses au contact de la peau.

savon noir salle de bain pain de savon parfum
Crédits photo : iStock/jstankiewiczwitek

Les huiles essentielles

Description

Les huiles essentielles (souvent abrégées HE) sont des extraits de plantes aromatiques liquides et concentrés, généralement distillées à la vapeur d’eau. Il peut s’agir d’extraits de fleurs, mais aussi de bois, de racines ou de fruits. Leurs molécules actives dites “terpéniques” (hydrocarbures naturels extraits de résines végétales) permettent un usage ciblé en fonction des besoins.

Comment les utiliser ? 

Les huiles essentielles n’en font pas trop. Elles sont vraiment essentielles au placard zéro déchet ! L’HE de menthe poivrée par exemple (un grand classique), vous permettra, entre autres usages, d’apporter une note fraîche à votre dentifrice DIY, mais aussi de soulager vos nausées et maux de tête. La lavande apaise les piqûres d’insectes et les échauffements, et saura délasser les esprits stressés. L’HE d’eucalyptus quant à elle, débouchera votre nez et vos bronches l’hiver, ou, mélangée à du vinaigre, parfumera vos nettoyants maison.

Les indispensables

Toutes les huiles essentielles se valent, néanmoins, certaines sont plus largement utilisées que d’autres. C’est notamment le cas des essences suivantes :

  • la menthe poivrée (nausées & maux de tête, piqûres d’insectes, haleine fraîche)
  • la lavande (stress, échauffements, piqûres d’insectes)
  • le palmarosa (déodorant naturel, antidouleur)
  • l’eucalyptus (débouche les bronches et le nez, désinfectant)
  • le citron (antiseptique, antibactérien, haleine fraîche)
  • le tea tree/arbre à thé (antibactérien, antiparasitaire, antifongique)
  • la gaulthérie (courbatures, tendinites, en massage)
  • le clou de girofle (soin des gencives, haleine fraîche).

Attention : bien qu’elles soient naturelles, les huiles essentielles sont à manier avec précaution du fait de leur concentration. Ne dépassez pas les dosages recommandés et évitez de les appliquer pures sur votre peau. Certaines huiles essentielles sont contre-indiquées chez la femme enceinte et les jeunes enfants.

huiles essentielles poudre maquillage zéro déchet guide
Crédits photo : Pexels

L’huile de coco

Description 

L’huile de coco est le résultat du pressage de la chair de noix de coco. Celle-ci est ensuite soit pressée à chaud avant d’être blanchie et désodorisée, soit pressée à froid sans ajouts de produits chimiques. Vous l’aurez compris, mieux vaut privilégier l’huile de coco vierge issue d’un pressage à froid. Elle préserve ainsi tous ses nutriments et ses propriétés bienfaisantes, en plus de son parfum gourmand !

Comment l’utiliser ? 

L’huile de coco n’a pas que son parfum pour plaire. Elle peut s’utiliser en cuisine par exemple, pour remplacer le beurre. Mais c’est surtout dans la salle de bains qu’elle déploie tous ses talents. Véritable alliée de la peau et des cheveux, cette huile végétale est un excellent démaquillant, et entre dans la composition des déodorants et dentifrices maison. Ses propriétés nourrissantes, antibactériennes et antifongiques en font un vrai plus pour apaiser les petits maux du quotidien.

Remarque 

Les cocotiers étant plutôt rares sur les bords de mer de France métropolitaine, l’huile de coco que l’on achète est rarement locale. Pour faire au mieux, privilégiez une huile bio issue du commerce équitable. Sa production pose aussi la question de la déforestation, consommez-la de manière raisonnée. Sachez qu’il est aussi possible de fabriquer soi-même son huile de coco.

huile de coco noix de coco cosmétiques zéro déchet
Crédits photo : iStock/belchonock

Le zéro déchet au quotidien

Ma cuisine zéro déchet

En cuisine, nombreux sont les déchets. Entre les packs de lait, les briquettes de crème fleurette, les emballages sous vide ou les conserves, votre poubelle ne risque pas de crier famine. La première solution pour remédier aux emballages est très simple : cuisiner soi-même ! Concoctez vos biscuits, vos apéritifs, vos sauces ou vos plats du midi. Il existe une multitude de recettes adaptées à chaque profil de cuisinier. Pas besoin d’être un chef étoilé pour s’y mettre. À terme, vos principaux déchets ne seront plus que les épluchures de vos fruits et légumes (que vous pourrez aussi transformer : voir notre recette de chips anti-gaspi).

Côté équipement, faites l’inventaire du nécessaire. Vous n’avez peut-être pas le besoin vital de ce dénoyauteur à cerises qui ne vous sert qu’une fois par an ? Sevrez-vous du jetable : vous pouvez facilement fabriquer votre liquide vaisselle, votre poudre lave-vaisselle et même vos éponges ! Enfin, si vous avez un jardin ou un balcon, vous pouvez accueillir un composteur, et rendre à dame nature ce qu’elle vous a offert…

cuisine zéro déchet infographie
Montage : Planète Zéro Déchet/Piktochart

Ma salle de bain zéro déchet

La salle de bain est un lieu qui fourmille de produits cosmétiques en tout genre, souvent très bien emballés… Bouteilles de shampoing, flacons de gel douche, tubes de crème de jour, de nuit, de dentifrice, on vous épargne la liste. Pourtant, il s’avère très facile de fabriquer son propre dentifrice, son déodorant, son gommage corps ou son baume à lèvres

Vous pouvez également troquer vos articles jetables contre des versions réutilisables (disques de coton lavables, oriculi, brosse à dents compostable). Si vous disposez d’une machine à laver, vous pouvez facilement réaliser votre lessive et votre adoucissant vous-même. Découvrez nos recettes ici.

produits d'hygiène emballages solutions zéro déchet
Montage : Planète Zéro Déchet/Piktochart

Mon bureau zéro déchet

Au boulot, il n’est pas toujours facile de respecter ses convictions zéro déchet. Faites au mieux et ne vous mettez pas la pression. Utilisez une gourde pour vous désaltérer tout au long de la journée, un mug pour la pause café et des articles de papeterie durables (crayon à papier, bloc-notes recyclé, etc.). Si vous avez besoin d’un nouveau PC, privilégiez les modèles reconditionnés. Essayez de cuisiner chez vous la veille pour un repas du midi sans déchet. 

Vous rendre sur votre lieu de travail à vélo ou en transports en commun est aussi une action zéro déchet. Qu’importe que vous ne fassiez pas l’effort tous les jours de la semaine, c’est toujours ça de gagné !

bureau zéro déchet solutions astuces
Infographie : Planète Zéro Déchet/Piktochart

Mes enfants zéro déchet

Avec l’arrivée d’un bébé, on pourrait être tenté/e de vite oublier son mode de vie zéro déchet. Rien que pour les couches, vous vous voyez mal passer aux versions lavables ? Il serait pourtant dommage de passer à côté de ces essentiels de la maternité zéro déchet ! D’une, vous épargnez aux fesses potelées de votre nourrisson les produits toxiques, de deux, vous réalisez de sacrées économies. (500 euros et +). La rentabilité augmente fortement si vous pensez à avoir un autre enfant… Vous pouvez aussi fabriquer votre liniment vous-même avec seulement deux ingrédients (la recette ici).

Une fois que votre progéniture aura quitté ses couches lavables, pensez à lui concocter de délicieux goûters, qu’elle emportera dans de petits tupperwares ou sacs à vrac. Vous supprimerez ainsi les déchets générés par les paquets de biscuits, eux-mêmes renfermés dans des sachets individuels… Et le goût sera au rendez-vous ! Découvrez nos recettes de biscuits et de bonbons zéro déchet.

enfants et bébé zéro déchet
Infographie : Planète Zéro Déchet/Piktochart

Mon jardin zéro déchet

Au jardin comme en cuisine ou dans la salle de bain, les déchets sont communs. Il suffit que vous achetiez une plante verte pour vous retrouver avec un pot en plastique à jeter ensuite. Idem pour ce pack d’engrais bien emballé dans son papier plastique. L’idéal quand on a un jardin est d’investir dans deux composteurs : un premier pour les déchets organiques de la cuisine, un autre pour les végétaux (feuilles, résidus de coupes, etc.). Ainsi, vous n’aurez plus à vous déplacer pour vous fournir en engrais, mais utiliserez celui de votre propre production ! 

Vous pouvez aussi choisir de traiter vos plantes malades avec des solutions naturelles comme cette recette d’insecticide maison. Pour aller plus loin, vous pouvez installer un hôtel à insectes (le tuto ici) et/ou un système de récupération d’eau de pluie. Enfin, un potager à semer ne sera pas du luxe, une solution durable pour une consommation on ne peut plus locale !

jardin astuces jardinage
Infographie : Planète Zéro Déchet/Piktochart

Mes animaux zéro déchet

Les amoureux des bêtes ne diront pas le contraire : avec des animaux de compagnie, difficile de respecter le zéro déchet à la lettre ! Entre les joujoux en plastique de votre toutou et les paquets de croquettes de votre minou, difficile de composer avec les règles du zéro déchet ! Pourtant, rien de plus simple que de fabriquer à votre compagnon à quatre pattes quelques accessoires (jouets, niche : voir les tutos ici), voire même sa nourriture (découvrez une délicieuse recette de croquettes maison). Certains magasins et épiceries zéro déchet proposent des croquettes en vrac, renseignez-vous sur leur composition. Pour les astuces anti-tiques ou anti-puces, vous pouvez très bien utiliser des produits de base comme le bicarbonate de soude (voir l’astuce ici). Enfin, le savon noir se substituera parfaitement au flacon de shampoing parfumé à la fraise de synthèse… C’est Médor qui va vous remercier.

animaux de compagnie chien chat
Infographie : Planète Zéro Déchet/Piktochart

Zéro culpabilité

Vous avez à présent toutes les armes pour livrer bataille et remporter le combat contre l’armada de déchets qui envahit votre quotidien ! Attention toutefois à ne pas tomber dans les extrêmes et vous braquer dès qu’un commerçant ou une personne de votre entourage n’agit pas comme vous l’auriez souhaité. Rien ne sert de s’énerver ou la démarche pourrait perdre de sa valeur. Misez plutôt sur l’humour, ou lâchez l’affaire sans vous mettre en colère. Qui sait, votre idée germera peut-être dans son esprit par la suite. À l’inverse, ne culpabilisez pas si vous ne parvenez pas à tout faire, chacun s’y met à son rythme et selon ses possibilités. Pas besoin d’être parfait pour passer au zéro déchet ! Vous savez ce qu’on dit, c’est petit à petit que l’oiseau fait son nid…

Le zéro déchet ne doit pas être pratiqué parfaitement par une petite poignée de gens, mais imparfaitement par chacun d’entre nous. Ensemble, nous sommes plus forts !

oiseau colibri nature planète
Crédits photo : Pexels

Vous avez aimé ce guide du zéro déchet ? Retrouvez tous nos conseils et recettes sur Planetezerodechet.fr