pollution air pot échappement moteur allumé en marche ville voiture
©Visual Generation/iStock
in

Laisser tourner son moteur à l’arrêt est passible d’une amende de 135 euros

La loi ne rigole pas avec l’incivilité écologique. Laisser son moteur en marche à l’arrêt est ainsi passible en France d’une contravention de quatrième classe, qui peut aller jusqu’à 750 euros selon les cas ! Malheureusement, la loi ne semble pas être respectée par les automobilistes français, et rares sont les cas d’arrestation pour cette infraction écologique. Pourtant, la pollution générée par ces moteurs vrombissant inutilement n’est pas négligeable…

Nombreux sont les conducteurs étourdis ou peu concernés par la pollution atmosphérique, qui laissent tourner leur moteur à l’arrêt pour faire une course rapide, attendre un passager ou encore profiter de la clim ou du chauffage. Quelle que soit l’excuse, laisser son moteur tourner sans rouler est sévèrement puni par la loi. Malheureusement, il semblerait que les agents de police français aient d’autres chats à fouetter, et laissent passer ces actes d’incivilité

Laisser tourner son moteur à l’arrêt est une infraction, passible d’une contravention de 4e classe

Laisser tourner son moteur à l’arrêt est une infraction d’ordre écologique, sanctionnée d’une amende forfaitaire de 135 euros, pouvant se faire minorer à 90 euros ou majorer à 750 euros selon les cas. Selon le magazine La Dépêche, en 2014, plus de 640 amendes auraient été distribuées. En 2017, les conducteurs irrespectueux de la planète auraient été plus de 2590 à se faire verbaliser. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Les agents de police avancent qu’ils ne peuvent malheureusement pas être partout, et que d’autres actes de non-respect du Code de la route imposent une action prioritaire. Hormis les cas de pic de pollution, période où les contraventions se font plus courantes.

fumée voiture pollution essence
©Undefined undefined/iStock

Une loi française sur la qualité de l’air datant de 1963

“Les véhicules en stationnement ont l’obligation de couper leur moteur, sauf en cas de nécessité comme la mise en route en froid”. Tel est le texte de loi de l’arrêté de 1963 (article R318-1 du Code de la route). Une loi vieille de presque 50 ans, qui semble pourtant méconnue des conducteurs… Comme quoi, à l’époque, on se souciait déjà de la pollution de l’air et des nuisances du pot d’échappement.

Le texte de l’article indique ensuite :

Les véhicules à moteur ne doivent pas émettre de fumées, de gaz toxiques, corrosifs ou odorants, dans des conditions susceptibles d’incommoder la population ou de compromettre la santé et la sécurité publique”.

Qu’en est-il dans les autres pays ?

Heureusement, la France n’est pas le seul pays à sanctionner les infractions écologiques. La Belgique a ainsi mis en place en 2019 une “infraction environnementale” qui consiste à verbaliser les automobilistes qui ne coupent pas leur moteur à l’arrêt. L’amende en Wallonie s’élève à 130 euros en perception immédiate.

En Suisse, il est également interdit de laisser son moteur tourner à l’arrêt, sous peine d’une amende de 60 francs suisses (soit 56 euros).

Il est interdit de faire tourner ou chauffer inutilement son moteur à l’arrêt pour une question de confort. D’autant plus qu’il n’y a aucune raison de le faire, disent les experts.

Police de Genève

Le carburant pollue déjà assez comme ça pour ne pas en rajouter : le Start & Stop en est la preuve !

police infraction voiture conducteur laisser moteur tourner arrêt marche contravention
©KatarzynaBialasiewicz/iStock

Et vous, connaissiez-vous cette loi climatique de 1963 consistant à verbaliser les conducteurs qui laissent tourner leur moteur ? Partagez-nous votre avis en commentaire ! Et pour agir, et savoir que dire à ces automobilistes irrespectueux de l’environnement, découvrez ces quelques phrases à leur adresser subtilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *