matières compostables composter restes alimentaires poubelle compost
©Daisy-Daisy/iStock
in ,

Quelles matières sont compostables ? La liste !

Connaissez-vous toutes les matières compostables, celles qui peuvent aisément se transformer en engrais dans l’intimité de votre composteur extérieur ? Découvrez la liste !

Quand le vrac n’est pas disponible, il reste deux options : le recyclage et le compostage. Si le premier incite souvent à la surconsommation (combien de fois a-t-on pu entendre : “c’est pas grave, c’est recyclable”), demandant de l’eau et de l’énergie à chaque fabrication, le compostage, lui, apparaît comme une meilleure solution pour valoriser ses déchets de manière écologique. À condition d’avoir un composteur/lombricomposteur dans son jardin ou sur son balcon. Savez-vous quelles sont les matières compostables ? Voici la liste de ces déchets “verts” qui se transforment facilement en compost, bénéfique pour la terre de votre jardin (et celle de la planète !).

Biodégradable, compostable, quelle différence ?

Un déchet biodégradable n’est pas forcément compostable. À l’inverse, un déchet compostable est toujours biodégradable. Le terme biodégradable s’applique à une matière organique capable de se décomposer rapidement dans la nature sous l’action de micro-organismes, sans avoir d’impact sur la planète.

Le déchet compostable, quant à lui, est biodégradable, mais sa décomposition se fait dans un environnement favorable prévu à cet effet (le composteur par exemple), où règnent une humidité et une température élevée. Le résultat de ce processus de transformation est le compost, permettant d’améliorer la fertilité des sols.

composter restes alimentaires poubelle compost
©Daisy-Daisy/iStock

La liste des matières compostables

Le compostage est un art qui n’est pas compliqué à maîtriser, mais qui demande de connaître les matières à composter sur le bout des doigts ! Voici la liste des principaux déchets compostables.

1/ Les déchets verts

Tontes d’herbe fraîche, branches d’arbre peu épaisses, brindilles, copeaux, déchets de plantes vertes et fleurs fanées, coupes ou feuilles mortes, mauvaises herbes sans graines… Les déchets verts font partie de ceux qui se compostent le mieux. Si vous compostez beaucoup de déchets verts, vous pourrez investir dans un second composteur uniquement dédié à cette utilisation.

2/ Le carton et le papier (avec modération et bien coupés)

Le carton est un emballage compostable à composter avec modération et à couper en petits morceaux avant de le faire engloutir par son composteur ! Vérifiez que vos chutes ne contiennent pas d’encre artificielle ni autres additifs non biodégradables (souvent le cas pour le journal). Si vous avez beaucoup de déchets humides, voire liquides, le carton sera parfait pour en absorber l’excès. En revanche, ce type d’emballage compostable se décompose lentement, n’abusez pas de son compostage.

papier carton compost
©Laika Notebooks/Unsplash

3/ Les épluchures de fruits et légumes et les coquilles d’oeufs

La plupart des épluchures de fruits et légumes se décomposent très bien. Pelures de pommes de terre, coquilles d’oeufs (l’astuce anti-moucherons), épluchures de fruits… Ces résidus organiques présentent une excellente compostabilité. Attention tout de même à ne pas composter d’épluchures de fruit juteux et sucrés trop souvent. Les écorces d’agrume peuvent se composter, mais mettent beaucoup plus de temps à se dégrader. Pour un meilleur rendement écologique, choisissez vos fruits et légumes issus de l’agriculture biologique.

4/ Les feuilles et certains sachets de thé ou de tisane, et le marc de café

Les feuilles de thé et d’herbes médicinales, tout comme le marc de café ou encore les feuilles de maté, font partie des déchets de cuisine facilement compostables, dans la mesure du raisonnable. Les sachets de thé compostables sont ceux en papier fin, sans l’agrafe en métal (veillez également à retirer le petit carré en carton imprimé).

thé tisanes infusion herbes séchées plantes DIY
©Cylonphoto/iStock

5/  Les litières naturelles pour animaux de compagnie

Les litières de rongeurs herbivores, particulièrement, sont tout à fait compostables, tout comme les litières écologiques formulées avec des fibres végétales (maïs, coco, lin, pois, fruits, etc.), des granulés de bois, du terreau, de la paille ou du sable.

6/ Les cheveux et les ongles

Les cheveux, poils et ongles humains représentent de la matière organique, qu’il est possible de composter, au même titre que la poussière, si celle-ci ne contient pas de résidus non compostables.

7/ La cendre de bois

La cendre de bois est un déchet organique qui se composte plus ou moins bien et permet principalement d’équilibrer le pH d’un compost trop acide (pour compenser la présence d’agrumes ou de résineux en trop grande quantité, par exemple). En revanche, la cendre de bois est à éviter dans le cas d’un paillage ou dans un composteur à la terre peu acide.

composter cendre composteurs jardin matières organiques compostables
©Schulzie/iStock

Et vous, connaissez-vous la liste des matières compostables ? Avez-vous un composteur dans votre jardin ? Comment réutilisez-vous votre compost ? Partagez-nous votre expérience zéro déchet en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *