invendus vêtements jeter mode gaspillage
©F-1977/iStock
in

Loi anti-gaspillage : les articles invendus ne pourront plus être détruits en 2022

Dès le 1er janvier 2022, de nouvelles mesures de la loi anti-gaspillage entreront en vigueur. Notamment l’interdiction de jeter ou de détruire les produits invendus autres qu’alimentaires.

Si on parle beaucoup du gaspillage alimentaire (à raison), c’est loin d’être le seul gâchis. Textile, électronique, électrique ou mobilier, le gaspillage ne se limite pas à un seul domaine. Heureusement, un décret de la loi anti-gaspillage pour l’économie circulaire interdira en janvier prochain l’élimination de ces articles invendus.

Le gaspillage des invendus, une grande source de pollution

Selon l’ADEME, près de 300 millions d’euros de produits invendus sont détruits chaque année en France. Sans surprise, le secteur remportant la palme du gaspillage non-alimentaire est le secteur textile. L’industrie de la mode compte en effet parmi les plus polluantes au monde. Les produits culturels, les articles d’ameublement et d’équipement de la maison figurent eux aussi en bonne place au classement.

Comment expliquer les invendus ?

L’une des premières causes d’invendus est l’obsolescence électrique ou marketing (changement de collection, fin de série, obsolescence programmée, etc.). Viennent ensuite les problèmes de surproduction et les défauts mineurs pouvant remettre en cause la performance de l’appareil ou empêcher la vente d’un produit neuf. Enfin, les retours-produits concernant principalement les e-commerces, peuvent également expliquer ce gaspillage à échelle mondiale.

Que fait-on des produits invendus en France ?

Un tiers des produits invendus autres qu’alimentaires est détruit ou « recyclé » (27%), quand il n’est pas incinéré (5%) ou enfoui (2%). Le stock restant rejoint le rayon déstockage, ou fait office de don à des associations (20% des invendus textiles, par exemple).

décharge jeter poubelle invendus pollution gaspillage
©Choice76/iStock

Quels objets sont concernés par ce décret ?

Dès le 1er janvier 2022, la destruction des produits invendus de la liste suivante sera interdite. À la date du 31 décembre 2023, l’intégralité des invendus sera soumise à cette législation :

  • Vêtements, chaussures et autres accessoires
  • Meubles
  • Produits d’hygiène et d’entretien
  • Accessoire de puériculture (objets d’éveil et de loisir)
  • Articles électriques et électroniques
  • Équipements de cuisson et/ou de conservation
  • Livres
  • Fournitures scolaires.

La solution : le don aux associations, la réutilisation

Aujourd’hui pourtant de plus en populaires auprès des particuliers, les dons aux associations restent des solutions peu exploitées par les producteurs et les fabricants. Avec le vote du décret concernant l’interdiction d’éliminer les invendus non-alimentaires, l’ADEME estime que les dons aux associations augmenteront considérablement. Sans compter l’émergence de nouveaux acteurs et emplois dans le secteur.

homme donner habits carton don
©Chiociolla/iStock

Halte au gaspillage en tout genre !

Et vous, comment recyclez-vous vos objets lorsqu’ils arrivent en fin de vie ? Aviez-vous déjà entendu parler de ce décret relatif à la loi anti-gaspillage ? Partagez-nous votre avis et vos astuces zéro déchet en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.