bac à compost astuces compostage lombricomposteur
©Vasilisa Gagarina/iStock/Montage : Planète Zéro Déchet
in

Lombricomposteur : 10 astuces pour que tout se passe bien dans votre intérieur !

Un lombricompost trop humide est la principale raison d’une prolifération de moucherons et mouches du vinaigre, ces petits insectes aussi appelés “sciarides”. Les épluchures de fruits sont souvent les premières responsables de cette humidité sucrée très appréciée des nuisibles. Voici quelques astuces spéciales lombricompostage pour gérer le surplus d’humidité de votre lombricomposteur et éviter les invasions de moucherons !

Le composteur est un indispensable du jardin zéro déchet. Quand on connaît la richesse de la terre issue d’un compost sain, difficile de s’en passer. En revanche, quand on habite en appartement, accueillir un bac à compost est une autre paire de manches. Pourtant, rien de tel que le lombricompostage (ou “vermicompostage”) pour revaloriser ses déchets de cuisine. Le lombricomposteur apparaît alors comme une excellente alternative pour qui habite en ville. Celui-ci permet en effet de transformer les déchets organiques en engrais écologique, avec l’aide de petits vers, ou lombrics (d’où le nom de la technique). Mais nombreux sont ceux et celles qui peuvent être réticent/es à l’idée d’accueillir dans leur petit appartement le fameux bac en plastique (et oui, malheureusement, pour l’instant, pas d’autre matière au programme, à moins de le bricoler soi-même). Pourtant, des astuces existent ! Voici quelques pistes pour que votre lombricomposteur se porte comme un charme dans votre intérieur. Maîtrisez l’art du lombricompostage avec ces astuces pratiques, et chassez les invasions de moucherons de votre esprit !

1/ Accueillez votre lombricomposteur sur votre balcon

Pour éviter les petits désagréments d’un composteur intérieur, préférez le loger sur votre balcon, votre terrasse ou même dans votre cave si vous en avez une. Si les responsables de votre copropriété sont sympas, vous pourrez peut-être même leur faire accepter de dissimuler votre lombricomposteur dans la cour de votre immeuble…

composteur jardin terrasse lombricompost
Capture vidéo : The #1 Vermicomposting Mistake You’re Making!/Epic Gardening/YouTube

2/ Évitez de composter des aliments qui rendent beaucoup d’eau

C’est le cas des fruits, mais aussi de certains légumes cuits (épinards, blettes, courgettes…) ou encore des restes de fromages végétaux. Si le mal est fait, pensez à mélanger des morceaux de carton à vos restes alimentaires pour absorber l’excès d’humidité. N’ayez pas peur d’être généreux/se, ceux-ci sont d’une aide précieuse !

3/ Coupez finement vos déchets pour qu’ils se décomposent plus vite

Pour accélérer le processus de décomposition de vos restes alimentaires, prenez le soin de couper finement vos déchets organiques. Une julienne de légumes qui devrait particulièrement plaire à vos petits vers !

4/ Affichez la liste de ce que vos lombrics peuvent (ou non) manger

Pour vous faciliter la tâche et ne pas faire d’erreur de lombricompostage, vous pouvez coller près de votre lombricomposteur ou devant la poubelle à compost de votre cuisine, les déchets que vous pouvez lombricomposter, et ceux que vous ne devez pas y jeter. Un moyen aussi de prévenir vos invités de passage…

déchets organiques cuisine compostage compost poubelle
©Tatiana/iStock

5/ Recouvrez le couvercle de votre lombricomposteur avec des vieilles serviettes

Pour protéger le couvercle de votre bac à compost et éviter qu’il soit trempé, vous pouvez le recouvrir de deux morceaux de vieilles serviettes. Vous pouvez aussi intercaler une seconde serviette entre les deux plateaux de votre composteur intérieur.

6/ Ajoutez de la paille, des feuilles ou de la sciure de  bois à  votre compost

La paille, les feuilles mortes (bien sèches) ou encore la sciure de bois en copeaux permettraient de réduire le taux d’humidité d’un bac à compost intérieur, tout en favorisant l’aération. Pour cela, il est aussi tout bénéfique d’ajouter quelques branches de bois coupées. Vous pouvez aussi déposer des papiers et du carton coupés en petits morceaux.

7/ Ajoutez des coquilles d’œufs à votre lombricompost

Prenez l’habitude de lombricomposter régulièrement des coquilles d’œufs broyées ou finement écrasées pour réduire l’acidité de votre compost tout en apportant du calcium à vos vers.

8/ Évitez de composter trop de fruits

Le sucre des fruits et leur humidité ont vite fait d’attirer une armada de nuisibles volants en tout genre ! Compostez en alternant les couches, et limitez les dépôts de fruits.

ne pas jeter au compost compostage fruits et légumes épluchures compost
©MementoImage/iStock

9/ Alternez les couches de déchets organiques

Si vous vous contentez de composter des épluchures de fruits et légumes à longueur de journée, il vous sera assez difficile d’échapper aux moucherons, qui raffolent des sucres et de l’humidité qu’elles contiennent. C’est d’ailleurs dans ce milieu humide que les insectes pondent leurs œufs. Pour y remédier, alternez les couches de déchets organiques. Faites suivre une couche de pelures d’une couche de sciure, de feuilles séchées ou de paille, et ainsi de suite.

10/ Pour éviter les odeurs, compostez davantage de papier/carton

Le papier, ou le carton, voire le bois réduit en copeaux (si vous avez accès à une broyeuse), permettra à votre lombricomposteur de conserver un taux d’humidité acceptable, tout en absorbant les odeurs éventuelles. N’hésitez pas à nourrir votre lombricomposteur avec beaucoup de carton, quitte à risquer l’indigestion ! Et surtout, veillez à bien remplacer le papier dès qu’il est mouillé.

papier carton compost
©Laika Notebooks/Unsplash

Un lombricompostage sans nuisibles, c’est possible : 6 astuces pour éviter les moucherons

Si vous observez des moucherons ou mouches du vinaigre s’échapper de votre lombricomposteur, ne prenez pas pour autant la décision de vous débarrasser de votre bac aussi sec ! Essayez ces quelques astuces pratiques pour un lombricompostage sans envahisseurs.

Un lavage en profondeur

Passez un coup d’éponge (si vous êtes d’attaque pour un lavage en profondeur, utilisez du savon noir, un excellent répulsif !) pour enlever les œufs, les larves et les cocons de moucherons qui auraient pu se glisser dans votre lombricomposteur.

Un torchon parfumé

Recouvrez votre bac à compost d’un torchon ou d’un carton léger en prenant le soin d’y déposer quelques gouttes d’huile essentielle de lavande (c’est un excellent répulsif à insectes naturel).

De la sciure de bois

Déposez de la sciure ou des copeaux de bois dans votre lombricomposteur pour réduire l’humidité, facteur de développement des moucherons.

Un piège à moucherons maison

Déposez un piège à moucherons proche de votre composteur ou carrément à l’intérieur, au fond. Découvrez notre recette facile pour piéger les mouches du vinaigre.

Un régime bienvenu

Arrêtez de composter vos aliments pendant un temps. Un petit régime d’un mois environ ne fera pas de mal à votre lombricomposteur envahi par les moucherons. Le temps nécessaire pour vous débarrasser des insectes et de leurs œufs.

Bien au chaud l’hiver

Placez votre lombricomposteur devant un radiateur, par période, afin que le compost ne soit pas trop humide. Bien sûr, on ne fait pas ça toute l’année !

bac à compost astuces compostage lombricomposteur
©Vasilisa Gagarina/iStock/Montage : Planète Zéro Déchet

Et vous, possédez-vous un lombricomposteur dans votre appartement ou sur votre balcon ? Connaissez-vous d’autres astuces lombricompostage pour composter vos déchets de cuisine sans subir la présence d’envahisseurs ailés ? Partagez-nous votre expérience en commentaire !

2 Comments

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *