poêle à bois granulés chauffer cheminée modes de chauffages écologiques moins carbonés
©Media Raw Stock/iStock
in ,

Quels sont les modes de chauffage les moins carbonés ?

Connaissez-vous l’impact environnemental des différents types de chauffage ? Certaines chaudières émettraient bien plus de carbone que d’autres. Découvrez les modes de chauffage les plus et les moins carbonés, et ceux à favoriser pour réduire ses émissions au quotidien.

L’énergie nous est vitale : celle-ci permet de nous éclairer, nous déplacer, cuisiner, travailler, nous réchauffer en hiver ou nous rafraîchir en été. Les habitations, entreprises, infrastructures de santé ou de loisir sont particulièrement émettrices d’électricité. Cette production électrique génère alors des émissions de CO2, comme toute autre énergie. En fonction de leur nature (nucléaire, solaire, fossile, etc.) et de notre degré de consommation, les sources d’électricité sont plus ou moins émettrices. Qu’en est-il du chauffage ? Quel est l’équipement le moins carboné de tous ?

L’impact carbone des différents modes de chauffage

1/ La chaudière à bois, un équipement de chauffage écologique

La chaudière à bois remporterait la palme des modes de chauffage les moins carbonés. En effet, lors de sa combustion, les rejets de CO2 seraient très faibles (environ 30g d’équivalent CO2 pour 1kWh*). De plus, son cycle de vie serait neutre et plus respectueux de l’environnement que les autres modes de chauffage. À condition de choisir des granulés ne provenant pas de contrées lointaines. De plus, les nouveaux modèles de poêles à bois écologiques sont homologués selon les critères de la norme Ecodesign 2022. Cette réglementation européenne vise à soutenir la conception d’appareils énergiques et d’équipements de chauffage éco-conçus.

poêle à bois granulés chauffer cheminée modes de chauffages écologiques moins carbonés
©Media Raw Stock/iStock

2/ La pompe à chaleur, l’un des modes de chauffage les moins carbonés

Avec moins de 50g de CO2 par kWh, la pompe à chaleur talonne de près la chaudière à bois. Cet équipement de chauffage écologique permet à la fois de produire de l’eau chaude, de chauffer, mais aussi de rafraîchir son logement dans le respect de l’environnement. L’installation d’une pompe à chaleur peut aussi bien se faire dans un logement neuf, qu’ancien.

3/ Le chauffage électrique, une transition

L’usage d’un radiateur électrique pour chauffer son logement est relativement gourmand en énergie, mais pas autant que le chauffage au gaz ou au fioul (environ 147g de CO2 par kWh). À titre de comparaison, un chauffage électrique à effet Joule émettrait 35% de dioxyde de carbone de moins qu’une chaudière à gaz, pour une consommation équivalente.

4/ Le chauffage au gaz, à remplacer progressivement

La chaudière au gaz (biogaz compris) fait partie des méthodes de chauffage les plus carbonées avec le fioul. Celle-ci émettrait ainsi plus de 225g de CO2 pour 1kWh, soit 35% de gaz à effet de serre de plus qu’un chauffage électrique.

5/ Le chauffage au fioul, à éviter

La chaudière au fioul compte parmi les modes de chauffage les plus carbonés du marché. L’état annonce d’ailleurs, via sa Stratégie Nationale Bas Carbone, sa sortie du mix énergétique d’ici dix ans, dans le but de décarboner les secteurs d’activité. Le fioul émettrait en effet plus de 320g de CO2 pour 1kWh.

radiateur en fonte au fioul chauffage polluant carbone
©Rocco-Herrmann/iStock

*Ces émissions sont calculées en tenant compte du cycle de vie entier du mode de chauffage en question. Les émissions du chauffage au gaz par exemple, comprennent le CO2 lié à la combustion, à l’extraction, au transport et à la redistribution.

Et vous, de quel équipement de chauffage disposez-vous pour chauffer votre maison ou appartement ? Partagez-nous votre expérience énergétique en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *