No Soap femme cascade se laver eau baigner
©Diamond Dogs/iStock
in ,

No Soap : se laver sans savon n’aurait que des bénéfices pour la peau

Rejoignez le mouvement No Soap et découvrez tous les bienfaits sur la peau du lavage corporel à l’eau. Oubliez le savon pour de bon !

Après le No Poo (rincer ses cheveux au lieu d’utiliser du shampoing), voici le No Soap, ou le lavage corporel à l’eau. Rien de bien révolutionnaire quand on sait que cette manière de se laver se pratique depuis des millénaires. Plus qu’un mouvement dans l’air du temps, le No Soap s’annonce aujourd’hui comme un véritable retour aux sources.

Le No Soap, ou comment se laver sans savon

Le No Soap (pas de savon en anglais) consiste à nettoyer son corps à l’eau uniquement, sans utiliser de produits lavants (savon, gel douche, gommage, mais aussi shampoing ou après-shampoing). Plus qu’une tendance, cette démarche s’inscrit dans une volonté de minimalisme et de simplicité.

La pratique se veut également plus hygiénique : la toilette corporelle à l’eau respecterait ainsi parfaitement la peau et son équilibre bactérien naturel, qui fait déjà très bien le boulot. Cet équilibre suffirait également à éliminer les odeurs corporelles de façon naturelle. Inutile, donc, d’en faire trop !

James Hamlin, médecin américain fervent défenseur du mouvement No Soap, insiste sur les bienfaits de laisser le savon au placard :

Le savon doit être réservé aux usages médicaux, comme le lavage des mains requis en cas d’épidémie.

Quelle justification au savon ?

Le savon ne date certes pas d’hier, mais il n’a pas toujours été utilisé comme produit lavant quotidien comme il l’est aujourd’hui. Au 3e millénaire avant Jésus-Christ, à Babylone, le savon s’utilisait à des fins thérapeutiques, rituelles ou ménagères (traitement de la laine, du cuir, lavage du linge, etc.). Dans la Rome Antique, ce n’est pas le savon qui est utilisé pour les soins de la peau mais les éponges, les huiles et les strigiles (des racloirs en acier).

L’utilisation du savon de toilette naît au Moyen-âge à Toulon, se transformant même en produit de consommation de masse. Une véritable aubaine pour les récents artisans savonniers. D’ailleurs, c’est en France que le mouvement No Soap est le moins pratiqué…. Coïncidence ou poids des traditions ?

Selon le magazine Kaizen, les pratiques hygiéniques divergent en fonction des pays et des cultures. Ainsi, les Onges des îles Andaman pratiquent la purification du corps avec de la peinture rituelle, quand d’autres peuples se lavent à l’eau en signe de politesse. En Occident, la toilette quotidienne est poussée à l’extrême, parfois même plusieurs fois par jour (matin ET soir).

Rares sont les cultures qui diabolisent les microbes autant que la nôtre.

Les motivations du mouvement No Soap

Née dans les années 2000, la tendance No Soap s’inscrit dans une démarche à la fois hygiénique, économique et écologique. Les motivations des adeptes de la toilette à l’eau sont diverses :

  • Refus des produits chimiques
  • Respect de l’équilibre naturel du corps
  • Lutte contre la pollution plastique et les emballages
  • Volonté de réduire ses déchets
  • Réaliser des économies.
choisir savon en vrac zéro déchet boutique
©NataliaDeriabina/iStock

Quels bénéfices à se laver sans savon ?

Le mouvement No Soap se base sur l’équilibre de la flore cutanée, soit le respect du film qui recouvre la peau (hydrolipidique) ainsi que le microbiote. Sans savon, le corps régulerait naturellement les bactéries et les odeurs corporelles. Les produits contenus dans les savons et gels douche perturberaient en effet cet équilibre et favoriseraient la prolifération de bactéries responsables des mauvaises odeurs.

Nombreux sont les médecins et dermatologues qui approuvent d’ailleurs la démarche, particulièrement bénéfique en cas d’affections cutanées comme l’eczéma, l’acné ou le psoriasis.

Le cas du savon pour se laver les mains au quotidien

Bien sûr, le savon reste toujours très utile en cas d’épidémie ou pour se laver les mains au quotidien et lutter contre les bactéries. C’est d’ailleurs la seule entorse au règlement que les adeptes du No Soap enfreignent. À condition de choisir un pain de savon naturel et sans additifs chimiques (du pur savon de Marseille ou d’Alep sans parfum).

se laver les mains au savon hygiène enfant No Soap
©Sasha_Suzi/iStock

Passer le cap de la première semaine pour profiter de tous les bienfaits du No Soap

Certains adeptes du No Soap expérimentent, après quelques jours, une « remontée » d’odeurs corporelles. Une étape heureusement rapide, qui semble être un passage obligé pour parvenir à la pureté ! Alain, ex-professeur de 60 ans converti à la toilette à l’eau, se confie ainsi à la rédaction de Kaizen :

Après 4-5 jours, j’ai senti assez fort. Par une heureuse coïncidence, j’étais seul en voiture toute la journée. Depuis ce jour, plus aucune odeur, et une peau bien plus saine.

Et vous, connaissez-vous le mouvement no soap ? Avez-vous déjà essayé de vous laver uniquement à l’eau sans utiliser de savon ? Partagez-nous votre avis en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.