requin blanc Ocean Ramsey plonge nage mer
©Capture vidéo : Ocean Ramsey Encounters GIANT 20ft Great White Shark, Explore Live Nature Cams/YouTube
in

Elle nage avec des requins pour dénoncer Hollywood et montrer leur rôle essentiel pour l’écosystème

Arrêtons de diaboliser les requins : peu d’entre eux représentent un réel danger pour l’humain ! Face à l’exagération du cinéma qui les a transformés en véritables monstres marins, Ocean Ramsey, plongeuse, biologiste et écologiste, réagit à l’attaque de longue date en plongeant aux côtés de requins blancs.

On ne le sait pas toujours, mais la plupart des espèces de requins sont inoffensives pour l’homme. Parmi eux les requins bleus, pèlerins, baleines, renards, à collerettes, à pointes noires ou encore à museau pointu. Mais alors, d’où vient cette peur, voire cet instinct, qui nous pousse à les craindre ? L’industrie du cinéma n’y est pas pour rien. Biologiste et apnéisteOcean Ramsey tient à mettre les points sur les i.

Ocean Ramsey, une écologiste passionnée de requins

Ocean Ramsey (de son vrai nom) est une écologiste, biologiste marine et apnéiste américaine, fondatrice de l’entreprise One Ocean Diving basée à Hawaï. C’est à l’âge de 7 ans que sa passion pour les squales débute. Lors d’une sortie en mer avec son père, la petite fille observe un requin nager aux côtés de leur bateau, chose de plus en plus rare aujourd’hui. C’est le coup de foudre. Ocean ne cessera par la suite d’œuvrer pour la sauvegarde de ces gros poissons, selon elle diabolisés par Hollywood.

En plus de militer pour la protection des requins, l’Hawaïenne accompagne les plongeurs amateurs pour leur faire découvrir la vie marine environnante extrêmement riche. C’est avec sa série de vidéos la mettant en scène en train nager aux côtés d’un énorme requin blanc que la jeune femme a attiré l’attention des médias du monde entier.

Nager avec les requins pour les protéger et lutter contre leur diabolisation

Si Ocean Ramsey est connue pour plonger en apnée avec des requins blancs, réputés comme les plus dangereux, elle n’en est pas à son premier essai. L’Hawaïenne a déjà pu nager (sans cage) avec plus de 45 espèces de requins dans le monde depuis 2019. Grand requin blanc, requin-lézard, requin-tigre, requin-baleine ou encore requin pèlerin, Ocean ne se lasse pas d’évoluer en silence à leurs côtés, armée d’une simple combinaison, d’une paire de palmes et d’une caméra embarquée. Un acte irresponsable ? Pas vraiment selon elle :

Tant que je continue à regarder autour de moi en faisant attention constamment et calmement, respectant les individus dominants, je suis traitée comme un prédateur plus ou moins égal.

Ocean veut attirer l’attention du monde entier sur le rôle crucial du requin dans la biodiversité et la survie des espèces. Ce poisson est en effet essentiel à l’équilibre marin et à la bonne santé des océans et de la planète tout entière.

requin blanc Ocean Ramsey plonge nage mer
©Capture vidéo : Ocean Ramsey Encounters GIANT 20ft Great White Shark, Explore Live Nature Cams/YouTube

Le requin est loin d’être l’animal le plus dangereux pour l’homme

Ocean Ramsey n’a pas tort : la peur des requins s’explique généralement par la diabolisation que le cinéma en a fait. Les Dents de la Mer en tête. Dans un opus de James Bond, on assiste au massacre des “méchants”, dévorés par un banc de requins dans une piscine. Plus récemment, et en dépit du discours des associations de protection animale, un autre film (Instinct de Survie) met en scène une Blake Lively surfeuse, attaquée sans relâche par un requin enragé. Des scénarios peu renseignés, qui exagèrent une fois de plus l’attrait des requins pour le sang humain.

Cette peur de se faire dévorer tout cru par ce véritable “monstre des mers” ne date pas d’hier. Dans l’antiquité grecque ou à la renaissance, le chien des mers est un “tueur féroce, avide de chair humaine”. Une mauvaise réputation entretenue par la culture populaire, et notamment les livres, avant le cinéma. Jules Verne écrit ainsi dans son Vingt Mille Lieues Sous les Mers : “De formidables squales (…) qui broient un homme tout entier dans leurs mâchoires de fer.”

requin diabolisé cinéma film surfeuse Blake Lively Instinct de Survie
Extrait vidéo du film “Instinct de Survie” (The Shallows) réalisé par Jaume Collet-Serra

Pas plus de 10 attaques de requin par an

Contrairement à d’autres animaux bien plus dangereux pour l’homme (le moustique en tête), les requins n’attaqueraient pas plus de 10 fois par an. Des attaques qui restent ainsi exceptionnelles. Les requins blancs par exemple, une espèce carnivore considérée dangereuse pour l’homme, n’apprécient pourtant pas vraiment la chair humaine, lui préférant celle des phoques ou des otaries.

En réalité, une attaque de requin envers un humain résulte plus d’une erreur que d’une volonté de se nourrir. Les requins pâtissent en effet d’une mauvaise vue (contrairement à leurs autres sens, excellents), et il est possible qu’un homme (généralement les surfeurs) soit confondu avec une otarie. Vue de dessous, une planche de surf peut en effet ressembler au ventre d’une otarie… Une fois l’attaque engagée, le requin repart penaud, se rendant compte de son erreur, au vu de la saveur de la chair humaine peu ragoûtante. C’est à ce moment que l’homme se vide de son sang et que, si les secours n’interviennent pas assez rapidement, celui-ci peut succomber à ses blessures.

La plupart des espèces de requins sont inoffensives pour l’homme

Les espèces de requins les plus dangereuses pour l’homme se compteraient sur les doigts d’une main : requin blanc, requin-tigre, requin-marteau, requin longimane et requin-bouledogue. Si les attaques de ces derniers peuvent être mortelles, les animaux n’attaqueraient en réalité jamais l’homme volontairement. De plus, nombreuses sont les espèces de requin inoffensives pour l’humain, dont certaines se nourrissent largement de plancton (requin-baleine et requin-pèlerin). C’est notamment le cas des requins :

  • bleus
  • pèlerins (régime principalement “végétarien”)
  • baleines (“quasi-végétariens”)
  • à collerettes
  • renards
  • à museau pointu.

Même si ces requins jugés inoffensifs sont pour la plupart carnivores, ils ne sont pas attirés par le sang humain, contrairement à ce que laisse penser l’industrie du cinéma. Certes, il peut arriver qu’ils blessent accidentellement l’homme, mais ne vont jamais jusqu’à le manger !

Les requins sont diabolisés par les médias traditionnels parce que les histoires dramatiques se vendent. Résultat : les gens ne sont pas conscients ni compatissants de leur sort et des mutilations qu’ils subissent au quotidien.

Ocean Ramsey

Le rôle essentiel des requins pour les écosystèmes marins

Les requins, ces gros poissons datant d’avant l’ère des dinosaures, ont réussi à survivre à l’extinction à travers les âges. Aujourd’hui en revanche, le poisson roi est plus vulnérable que jamais. Le requin, au sommet de la chaîne alimentaire sous-marine, a un rôle écologique vital. Il permet notamment de garder sous contrôle les autres espèces aquatiques. Ainsi, si les requins venaient à disparaître, l’équilibre marin tout entier serait rompu

Les récents “sanctuaires de requins” ne sont pas là pour rien. Ces zones de protection marine se multiplient dans les mers tropicales afin d’interdire la pêche et le commerce des poissons en danger d’extinction. Car, en plus de leur rôle essentiel pour la biodiversité et la chaîne alimentaire aquatique, les requins permettraient aussi de sauver les écosystèmes en danger suite aux désastres écologiques de certaines catastrophes climatiques.

requin eau mer océan poisson protection
©Gerald Schömbs/Unsplash

Les requins, des espèces menacées

Aujourd’hui, beaucoup d’espèces de requins sont menacées (180, dont 30 en voie d’extinction). Notamment en raison de la pollution marine et environnementale, mais aussi de la surpêche et de la chasse pour leurs os, leur chair ou leurs dents. En Chine, les cartilages et les nageoires de requin se cuisinent ainsi dans des recettes de soupe traditionnelle. Les dents sont quant à elles revendues sur les marchés comme souvenir, filées sur un collier.

La viande de requin est très appréciée en Asie et dans le monde, y compris en France. Demandez à votre poissonnier de vous détailler une roussette (aussi “saumonette”) ou un veau de mer (de son vrai nom “requin mako”) ! Ces poissons sont en fait des espèces de requins… Victimes de surpêche, les requins ont pourtant un système de reproduction très limité. Leur disparition rapide pourrait entraîner des dégâts écologiques irréversibles dans les mers où ils évoluent.

Ocean Ramsey, la femme qui murmure à l’oreille des requins ?

En réponse à L’Homme qui murmure à l’oreille des chevaux, pourquoi ne pas oser : La Femme qui murmure à l’oreille des requins ? Un film qui achèverait de redorer le blason du pauvre squale au cinéma, méchant malgré lui…

Ma mission est de changer la perception des hommes au sujet des requins. En nageant avec ceux qui pâtissent de la pire réputation, je veux prouver qu’il ne faut pas les considérer comme de féroces machines à tuer, mais comme une espèce en voie de disparition, essentielle à l’écosystème aquatique mondial.

requin blanc Ocean Ramsey plonge nage mer
©Capture vidéo : Ocean Ramsey Encounters GIANT 20ft Great White Shark, Explore Live Nature Cams/YouTube

Apprenons à aimer les requins (de nouveau), et ne nous laissons pas influencer par la culture populaire qui en a fait des monstres malgré eux !

Et vous, aviez-vous déjà entendu parler de la plongeuse et biologiste Ocean Ramsey ? Partagez-nous votre avis sur les requins en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *