paillis paillage naturel zéro déchet
©Capture vidéo : COMMENT CHOISIR ET BIEN UTILISER LES DIFFÉRENTS PAILLIS, newsjardintv/YouTube
in

Paillage : réalisez un paillis naturel en recyclant vos déchets verts

Un paillis digne de ce nom n’est pas uniquement constitué de paille, comme son nom l’indique. Créez votre propre paillage naturel en recyclant les déchets verts de votre jardin !

Le paillage consiste à protéger le sol des variations climatiques locales à l’aide d’une couche végétale. Comme son nom l’indique, il s’agit souvent d’une fine couche de paille. Cela dit, on peut avoir recours à bien d’autres matériaux pour réaliser un paillis digne de ce nom. Au lieu d’en acheter un prêt-à-poser en jardinerie (vous n’êtes pas à l’abri de vous retrouver avec un matériau synthétique), réalisez votre propre paillis simplement en recyclant vos déchets verts !

Le paillage, une opération bénéfique pour un jardin au naturel

L’opération de paillage est indissociable d’un jardin zéro déchet. En effet, c’est un paillis bien réalisé qui vous aidera à obtenir des récoltes prospères, tout en économisant de l’eau et du désherbant. Il permettra de maintenir vos sols en zone humide, tout en limitant l’évaporation. De quoi vous éviter l’arrosage incessant à la belle saison. En hiver au contraire, le paillis permettra de protéger vos plantes du froid et du gel, tout en assurant une meilleure croissance. Bonus : grâce aux nutriments qu’il contient, le paillis permet aussi d’enrichir le sol, tout en limitant la prolifération de mauvaises herbes. Le paillage a tous les droits de passage : appliquez-en sans restriction autour de vos plantes en pot, votre potager, votre verger, vos fleurs ou au pied de vos haies et arbustes.

Un paillis naturel en recyclant ses déchets verts

Le paillage se réalise facilement avec bon nombre de matériaux organiques (paille, écorces, copeaux, feuilles, coques, tontes…) ou minéraux (argile, ardoises, débris de poterie…).

Ingrédients :

  • Des feuilles mortes
  • De la tonte de pelouse
  • Des coques et coquilles de fruits secs (noix, noisettes, châtaignes…)
  • Des écorces végétales
  • Du sable
  • Des aiguilles de pin ou de sapin & des branches

Ustensiles à prévoir :

  • Un broyeur

Préparation :

1/ Rassemblez tous les déchets verts que vous avez pu récupérer dans votre jardin : écorces d’arbres, feuilles mortes, aiguilles de pin ou de sapin, branches et broyat ou encore coques de noix, puis broyez-les à l’aide d’un dispositif approprié (si vous n’en avez pas, renseignez-vous auprès de votre municipalité qui en est souvent équipée, ou d’un gentil voisin).

2/ Veillez à ce que votre paillis ne dépasse pas les 5 centimètres de haut.

3/ Couvrez le sol autour de vos arbustes et autres plantes et étalez le paillis en évitant de l’enfouir ou de retourner la terre.

Astuces & conseils d’utilisation

Le paillage le plus adapté aux arbustes et aux rosiers est le paillis longue durée, qui se dégrade lentement (à réaliser avec les ingrédients de la liste ci-dessus). À l’inverse, un paillis courte durée s’adaptera parfaitement aux légumes de saison et aux fleurs annuelles (à réaliser avec des tontes de pelouse sèches, des feuilles mortes et des paillettes de chanvre – celui-ci ne doit pas dépasser 2 centimètres d’épaisseur).

Vous pouvez aussi utiliser des copeaux de bois ou des paillettes de lin.

paillage paillis naturel jardinage terre
©OzCameraman/iStock

Merci aux Éditions du Val de Grâce pour cette recette de paillage naturel.

Vous avez aimé ces astuces pour réaliser votre paillage naturel ? Vous aimerez aussi :

Engrais liquide naturel : une recette facile avec des coquilles d’œufs

Un désherbant naturel puissant avec l’eau de cuisson des pommes de terre

Compostage : 6 conseils pratiques pour éviter les moucherons dans son compost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *