vue aérienne île Madère Portugal océan mer
©Ingus Kruklitis/iStock
in

Portugal : à Madère, réserve marine 100% protégée, la pêche est désormais interdite

Au Portugal, le gouvernement de Madère crée la plus grande réserve marine entièrement protégée d’Europe. Une excellente nouvelle pour la faune marine, une moins bonne pour les pêcheurs…

En novembre dernier, le gouvernement de Madère annonce l’extension d’une réserve naturelle autour des îles portugaises de Selvagens. Cette zone protégée devient ainsi la plus grande réserve marine d’Europe. Espérons que ces mesures écologiques inspirent d’autres pays afin de continuer à préserver les océans et leurs habitants.

Madère, un petit paradis sur terre

L’archipel de Madère, situé à quelques 900 kilomètres de Lisbonne, jouit de plusieurs petites îles, dont l’îlot éponyme. Cette région autonome érigée sur des îles d’origine volcanique est aussi très prisée des randonneurs amateurs de nature sauvage. Ses paysages verdoyants exceptionnels expliquant largement l’attrait touristique.

Les îles Selvagens (Selvagem Grande, Pequena & Fora) quant à elles, situées à 300 km du sud de Madère, restent actuellement inhabitées, et c’est tant mieux pour la biodiversité. C’est dans cette zone marine sauvage que la réserve nationale prend sa source.

Madeira Island îles Madère Portugal carte géographie
©Sergiy Zamureenko/iStock

La plus grande réserve naturelle marine d’Europe

Cela fait maintenant 50 ans que les îles Selvagens sont classées au rang de réserve marine naturelle. Pour fêter l’anniversaire de cette zone préservée, le gouvernement a décidé d’étendre sa protection sur plus de 2600 km2. Une superficie qui fait de l’aire la plus grande réserve naturelle entièrement protégée d’Europe.

Contrairement à certaines zones maritimes protégées où la pêche reste parfois autorisée, à Madère, toute activité maritime est interdite. Exit donc la pêche commerciale, l’exploitation minière et toute autre extraction de ressources, la zone n’est pas seulement protégée, elle l’est « entièrement ». Un terme qui fait toute la différence légalement.

Cette décision, on la doit principalement à la fondation Oceano Azul et à l’institut Waitt. En 2015, ces associations à but non lucratif partent en expédition sur place, procédant alors à l’un des premiers relevés de l’écosystème. Comme l’explique un porte-parole de la National Geographic Society :

Les eaux au large de ces îles forment un point de passage vital pour les poissons et les mammifères migrateurs. Les eaux littorales, quant à elles, représentent d’importantes zones d’alevinage naturelles.

Une biodiversité océanique riche

Toutes les espèces marines et animales qui résident autour des îles de Madère sont désormais à l’abri des filets ou de la pollution. Les oiseaux marins de la région s’en donnent ainsi à cœur joie, tout comme les phoques, les thons, les murènes, les dauphins ou les baleines. Comme le précise Miguel Albuquerque, président du conseil régional de Madère :

Le renforcement de la protection des îles Selvagens contribuera à l’augmentation de la biodiversité marine, de la richesse génétique et de la capacité de reproduction des espèces.

Une sage décision qui devrait aussi permettre de promouvoir le développement économique de la région via la revalorisation de son capital naturel.

îles désertes Madère réserve naturelle protégée Portugal mer océan atlantique
Les îles désertes de Selvagens à Madère ©DaLiu/iStock

Et vous, connaissiez-vous la réserve marine protégée de Madère, au Portugal ? Partagez-vous votre avis en commentaire !

2 Comments

Poster un commentaire
  1. Personnellement, je ne connais pas la réserve maritime de Madère. Je n’y suis jamais allée. Mais je dois avouer que je rêve de me rendre aux Açores, d’autres îles Portugaises. Cet endroit est considéré comme le « berceau des cétacés ». Dauphins, baleines, poissons divers et variés… Quoiqu’il en soit, l’environnement et la biodiversité sont protégés. C’est vraiment un rêve pour moi de m’y rendre !
    Et je suis ravie d’apprendre que la pêche est devenue interdite à Madère. C’est une excellente nouvelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *