savons maison banane abricot recette
©Planète Zéro Déchet/Margaux Blanc
in

Recette de savon nourrissant sans HE à l’huile d’abricot

Fabriquez vos propres savons saponifiés à froid à la maison, avec cette recette nourrissante et originale à l’huile d’abricot ! Un délice pour les sens.

Le savon saponifié à froid n’est pas très compliqué à réaliser, à condition de respecter scrupuleusement les quantités de la recette, les mesures de protection (lunettes, gants…), et de disposer d’un matériel de précision adapté (balance, thermomètre…). Voici une recette naturelle de savons maison sans huiles essentielles et à l’huile d’abricot, tout doux pour la peau !

Qu’est-ce que la saponification à froid ?

La saponification à froid est un procédé qui consiste à fabriquer du savon à une température inférieure à 50°C, voire 40°C. Cette méthode de production, préférée des artisans, a la particularité de conserver la glycérine naturelle du savon. Elle demande aussi un temps de séchage des savons plus long (environ 6 semaines). La réaction chimique induite par ce type de saponification a lieu lors du mélange d’un élément dit “alcali” (la soude), avec un corps gras (principalement de l’huile végétale ou du beurre), par effet de mixage. La soude va alors “hydrolyser” le corps gras pour générer de la glycérine et des sels de sodium.

La soude disparaît par le procédé de saponification à froid, il ne reste donc aucune trace de ce produit corrosif dans le savon final (et heureusement !). Le procédé de saponification à froid crée naturellement de la glycérine, qui à l’inverse, n’est pas ajoutée en début de recette ! Ce type de procédé permet de conserver toutes les propriétés des ingrédients utilisés et offre une meilleure hydratation.

Une recette de savons maison à l’huile d’olive et d’abricot

Vous pouvez bien sûr choisir l’huile végétale de votre choix si vous ne possédez pas d’huile d’abricot (à remplacer par de l’huile de colza, de ricin, d’amande douce…). En revanche, le beurre de karité (nourrissant) et l’huile de coco (naturellement moussante) représentent la base de vos savons maison : évitez de les remplacer dans cette recette. Enfin, veillez à protéger vos yeux et vos mains avant de commencer, et à désinfecter votre plan de travail et vos ustensiles.

Ingrédients pour 10 savons maison de taille moyenne :

  • 92 g de beurre de karité
  • 129 g d’huile de coco
  • 168 g d’huile d’olive
  • 72 g d’huile d’abricot
  • 64,5 g d’eau
  • 9,5 g d’argile blanche
  • 64,3 g de soude (hydroxyde de sodium) – à trouver en magasin de bricolage

Ustensiles à prévoir :

  • Des lunettes de protection
  • Des gants propres
  • Une balance de précision
  • Un bec verseur et plusieurs récipients en verre résistants à la chaleur
  • Un fouet
  • Un thermomètre de cuisine ou laser
  • Une plaquette de 10 moules en silicone (ou des caissettes à muffins en carton)

Étapes de préparation :

1/ Avant de commencer, désinfectez votre plan de travail et l’ensemble de vos ustensiles avec de l’alcool à 90°C ou 70°C. La surface de fabrication doit être propre et dégagée.

2/ Protégez votre visage avec des lunettes de protection pour éviter les projections et enfilez des gants propres.

3/ Pesez tous vos ingrédients et préparez-les dans de petits récipients sur votre plan de travail.

4/ Versez délicatement, petit à petit, la soude dans votre récipient d’eau à l’aide d’une petite cuillère. Mélangez délicatement à chaque ajout pour la dissoudre. Attention, votre récipient va monter en température par réaction chimique, évitez de toucher ses parois. Ne respirez pas les vapeurs, et tenez-vous à bonne distance. N’enlevez pas vos lunettes ni vos gants durant toute l’opération. NE VERSEZ JAMAIS L’EAU DANS LA SOUDE (toujours le contraire). Quand la soude s’est entièrement dissoute dans l’eau, réservez.

5/ Faites fondre au bain-marie le beurre de karité avec l’huile de coco, sur feu doux.

6/ Pendant ce temps, mélangez l’huile d’olive et d’abricot dans un grand saladier. Incorporez le mélange karité/coco fondu lorsque celui-ci a atteint une température inférieure à 45°C. Mélangez bien.

7/ Quand la soude est redescendue à une température inférieure à 40°C, incorporez-la délicatement mélange d’huiles végétales et de beurres végétaux (lui aussi à cette même température).

8/ Mélangez énergiquement au fouet jusqu’à apparition de la fameuse “trace”.

9/ Ajoutez l’argile et mélangez vigoureusement de nouveau jusqu’à obtenir un mélange homogène.

10/ Coulez la préparation dans 10 moules de taille moyenne.

Séchage, démoulage & cure

11/ Stockez vos moules dans une pièce à l’abri de l’humidité et de la lumière et laissez reposer 48 heures avant de démouler vos savons.

12/ Laissez vos savons reposer (ou “curer” pour les connaisseurs) 6 semaines minimum dans une pièce aérée, sèche et tempérée, surtout pas humide (l’humidité est le pire ennemi des savons en cours de fabrication !). Vous pouvez placer vos savons maison sur une grille pour permettre à l’air de mieux circuler.

13/ Si vous le souhaitez, vous pouvez vérifier le pH de vos savons avant de les utiliser.

savons maison banane abricot recette
©Planète Zéro Déchet/Margaux Blanc

Astuces de fabrication & précautions

48 heures après fabrication, vous pouvez démouler vos savons pour les faire sécher. Si vous n’arrivez pas à les démouler, n’hésitez pas à les faire sécher plus longtemps (24 heures ou plus).

Évitez les trop grandes variations de température lors du repos des savons, et surtout, fuyez l’humidité !

Si vous observez une fine couche blanchâtre sur vos savons lors du séchage, ne vous inquiétez pas, cela est tout à fait normal. Cette pellicule partira dès la première utilisation.

Après chaque utilisation sous la douche ou à côté de l’évier, reposez votre savonnette maison sur un porte-savon muni d’aérations ou de trous pour la faire sécher. D’ailleurs, vous pouvez vous en fabriquer un facilement avec quelques branches d’arbre (voir notre tuto).

Si vous n’avez pas de gants de protection, vous pouvez très bien utiliser vos gants de jardinage, à condition qu’ils soient propres. Évitez les gants de ski au risque de tout faire renverser ! Des lunettes de piscine ou un masque feront aussi l’affaire si vous n’avez pas de lunettes de protection spécifiques. Vous pouvez aussi couvrir votre bouche avec un foulard ou un masque (comme ceux qu’on porte pour le coronavirus) pour éviter de respirer les vapeurs de soude lors de sa manipulation. Mais normalement, vous devriez vous tenir à assez bonne distance pour vous en passer. Si vous avez les cheveux longs, il est préférable de les attacher pour éviter le fameux “cheveu sur la soupe”…

Si vous avez des enfants, évitez de réaliser cette recette de savons maison en leur présence. Profitez de leur absence ou faites-les garder !

Évidemment, il est vivement recommandé de choisir des produits bruts issus de l’agriculture biologique et du commerce équitable

savon maison purée de banane
©Planète Zéro Déchet/Margaux Blanc

Merci à Laetitia pour ses conseils, créatrice de savons artisanaux au lait d’ânesse à Vienne (“Volume“).

9 Comments

Poster un commentaire
  1. Bonjour Margaux Blanc,
    vous vous dites spécialiste zéro déchet, mais pour ce qui concerne la saponification ce n’est vraiment pas le cas.. les équipements de protection que vous indiquez comme les gants de jardinage ou un masque (Covid) ne sont pas du tout adapté.. ensuite vous dites dans votre article que l’on peut remplacer les huiles par d’autres sans tenir compte des indices de saponification .. et oui chaque huile a un indice de saponification et ne peut en aucun cas être remplacer par une autre, ou il faut recalculer toute la recette.
    Je ne vais pas énumérer un à un tout ce qui ne va pas dans votre article.
    La saponification n’est pas un jeu d’enfant et cela demande de bien se documenter avant.
    Et donc pour conclure, je ne recommande pas du tout votre recette, ni vos indications sécuritaires.
    Ah oui aussi remplacer de la purée de fruit par du miel .. NON
    et les cristaux de soude ne servent pas du tout à la fabrications de savon.

  2. Bonjour
    Je viens de lire votre post sur la recette du savon à la purée de banane.
    Je suis savonnièr. Je connais tous les tenants et aboutissants de la réalisation d’un savon. Notamment j’en connais les risques.
    Votre discours est beaucoup trop léger. Vous invitez vos lecteurs à faire du savon sans aucune sécurité voir même en diffusant des fausses informations.
    C’est très grave.
    Vous mettez la santé de vos lecteurs en danger.
    Savonner n’est pas un jeu.

  3. Bonjour,
    j’ai testé hier la recette, j’espère que cela fonctionnera 🙂
    Par contre, je n’avais pas de soude, mais des cristaux de soude, est-ce que cela ira selon vous?

    • Bonjour Lionel, merci de votre lecture et bravo pour votre engagement ! 🙂 La soude est un composant clé des savons maison, nécessaire au procédé de saponification et à la création de glycérine naturelle. Je ne pense pas que les cristaux puissent la remplacer malheureusement… Partagez-nous toujours votre retour 😉 Belle journée

      • Bonjour,

        ça n’a en effet pas du tout fonctionné… Ca reste très liquide malgré le temps qui passe 🙂
        Je vais donc recommencer avec de la soude caustique. Mais vraiment pas évident d’en trouver de la pure.

      • Oulala! Surtout ne jamais modifier les huiles et leurs proportions sans calculer ! Les huiles n’ont pas toutes les mêmes indices de saponification ! C’est hyper dangereux ! 100gr de soude ne réagira pas pareil avec 100gr d’huile d’abricot ou d’huile d’amande douce ! C’est un coup à avoir des savon caustique et vive les brûlures ! Et malgré les recettes recalculer est indispensable ! Et pour ça y a de très bon calculateur en ligne… Et par pitié question de sécurité on utilise jamais les même ustensiles entre de la chimie et de la cuisine !
        Pour les questions ci dessus on peut rajouter tout les ajouts possibles, (sel, Marc de café, pépin de fraise, argile, purée, sucre, miel…) mais attention ils influent la trace et la dureté du savon ! Et les cristaux de soude ne peuvent pas faire de saponification. Si on ne trouve pas de pure en perle, avec le nouvel arrêté ça va devenir encore plus complexe. Mais il existe la lessive de soude (tjs faire attention à son indice de dissolution et sa composition) qui est de la soude déjà diluée.

  4. Bonjour
    Peut on, et si oui, quel ingrédient ajouter pour un effet gommant? Je pense au marc de café par exemple (ou j’ai vu des savons avec des “paillettes” de noyau d’abricot), mais vu la précision de la manipulation, je ne me risquerais pas sans avoir demandé un avis au préalable (même s’il s’agit d’ingrédients a priori peu réactifs)
    Merci d’avance

    • Bonjour, merci de votre lecture et de votre engagement ! 🙂 Peut-être remplacer la quantité de purée de banane par du miel, exfoliant très doux ? J’imagine que vous pouvez aussi tenter avec du marc de café sec… Bonne recette !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *