in

Ils recyclent des cheveux pour les transformer en produits durables

Capillum cheveux recycler
©Capture vidéo : Capillum – Avec nos cheveux, révolutionner les cultures !/Capillum via YouTube

Capillum, c’est une startup clermontoise qui a décidé d’exploiter tout le pouvoir de la fibre capillaire en transformant nos cheveux en produits durables. Tapis, boudins, voire médicaments naturels, notre chevelure a tout pour plaire !

Le cheveu a des vertus insoupçonnées. Trop souvent mis à la poubelle, celui-ci compterait pourtant de nombreux avantages. En plus d’être facilement compostables, les cheveux coupés pourraient même agir comme engrais naturel au jardin, et présenteraient d’incroyables capacités d’absorption. Clément Baldellou et James Taylor, fondateurs de Capillum, l’ont bien compris. Retour sur un projet innovant pour le moins insolite.

Capillum, une startup qui recycle les cheveux

Près d’un million de personnes se font couper les cheveux chaque jour dans l’Hexagone. D’ailleurs, pour la petite anecdote, il y aurait en France plus de salons de coiffure que de boulangeries ! Une comparaison qui sous-entend aussi des tonnes de déchets organiques non recyclés ni compostés. Un constat qui n’a pas échappé à Capillum, devenant ainsi la première filière de recyclage des cheveux en France.

Capillum, c’est une petite entreprise de huit personnes fondée en 2019 à Clermont-Ferrand par James Taylor et Clément Baldellou. C’est après un projet étudiant dans le cadre de leur école que les deux Clermontois ont monté leur entreprise. Aujourd’hui, c’est une affaire qui marche, suivant un modèle économique durable, écologique et responsable.

On voulait éliminer les cheveux du circuit des déchets. Comme on n’allait pas prendre les cheveux sur la tête des gens, notre défi a été de fédérer les coiffeurs pour créer une filière recyclage.

La startup auvergnate a ainsi créé un label, comptant sur la participation volontaire des coiffeurs et coiffeuses françaises. Ceux-ci s’engagent alors à collecter les cheveux de leurs clients après la coupe, via une borne mise à disposition dans leur salon.

Une carte interactive permet de répertorier les salons de coiffure “éco-responsables” participant à l’opération. Les coiffeurs et coiffeuses reçoivent ainsi un kit de recyclage (le “Capibac”) pour récupérer les cheveux de leurs clients et faciliter la collecte, elle aussi éco-responsable via Urby, un transporteur vélo.

N’hésitez pas à en parler à votre coiffeur préféré si son salon n’était pas encore équipé de ce genre de dispositif !

Créer de l’emploi et des produits durables avec des cheveux recyclés

Depuis sa création, Capillum a pu recycler près de 70 tonnes de cheveux grâce aux coiffeurs participant à l’opération. Le recyclage consiste à fabriquer des articles écologiques, comme des boudins permettant de dépolluer et de protéger les océans. Ces rouleaux faits de cheveux et de laine recyclée permettent, grâce à l’incroyable pouvoir d’absorption de la fibre capillaire (plus de 8 fois son poids), de prévenir le phénomène de marée noire.

En 2020 par exemple, lors du naufrage du MV Wakashio au large de l’île Maurice, Capillum a pu fournir des boudins absorbants à base de cheveux, dans le but de préserver les océans, en étroite collaboration avec l’ONG Octopus et Project Rescue Ocean. Et pour aller plus loin dans la démarche écologique, ces boudins, comme les autres produits Capillum, sont fabriqués en France.

Des produits innovants utilisant le pouvoir absorbant du cheveu

En plus des boudins anti-marée noire, la startup française développe des tapis de paillage biodégradables pour l’agriculture et le jardinage, permettant de limiter les arrosages.

Capillum paillage écologique cheveux recyclés
©Capture vidéo : Capillum – Avec nos cheveux, révolutionner les cultures !/Capillum via YouTube

Un nouveau projet devrait venir s’ajouter aux produits Capillum, rebaptisé “étoile polaire”. Celui-ci porterait sur la confection de produits médicaux biologiques à base de kératine, protéine naturelle du cheveu. Affaire à suivre…

La réutilisation d’un kilo de cheveux coupés permet d’économiser 200 litres d’eau.

Et vous, connaissiez-vous Capillum, la startup française qui transforme les cheveux en produits durables ? Comment procédez-vous au quotidien pour recycler vos cheveux ? Partagez-nous votre expérience zéro déchet en commentaire !


2 Comments

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *