chef cuisinier légumes plat restaurant étoilé sans viande
©MykolaSenyuk/iStock
in

Le second meilleur restaurant du monde décide de ne plus servir de viande

C’est décidé, le restaurant étoilé Le Geranium ne proposera plus de viande sur son menu. Une décision osée pour le deuxième meilleur restaurant du monde en 2021. Voilà qui mérite bien une étoile supplémentaire !

De plus en plus de chefs décident de favoriser la cuisine végétale. Le Suisse Daniel Humm à New York, la Française Dominique Crenn à San Francisco ou encore le Danois Rasmus Kofoed à Copenhague : la tendance est au véganisme. Et c’est tant mieux pour la planète ! Car la cuisine végétale est aussi moins polluante et plus respectueuse de l’animal et de l’environnement. Une cuisine d’avenir, en somme.

Au Geranium, plus de viande à la carte

Rasmus Kofoed, chef du restaurant le Geranium, 3 étoiles au guide Michelin, a décidé de ne plus servir de viande à ses clients. Une décision éthique et une nouvelle carte écologique qui titillait le cuisinier depuis quelque temps.

Cela fait 5 ans que j’ai arrêté de manger de la viande chez moi. Ne plus proposer de viande sur mon menu apparaissait donc comme une décision logique.

L’engagement du chef danois n’a pas manqué de faire parler de lui. D’autant plus que le restaurant a remporté cette année le titre de deuxième meilleur restaurant du monde parmi une liste de 50 établissements, ainsi que les trois étoiles tant convoitées. Rasmus Kofoed a également décroché le Bocuse d’Or en 2011.

Le Geranium est ainsi devenu un restaurant sans viande, mais pas entièrement végétarien. Au menu : crustacés, légumes, algues, fleurs et fruits revisités dans des plats plus inventifs qu’esthétiques. Il faut dire que la capitale du Danemark a les pieds dans l’eau, là où le chef cuistot aime s’approvisionner…

Je vois cela comme un défi : créer de nouveaux plats, qui célèbrent par exemple les fruits de mer et les légumes des fermes locales, biologiques ou bio-dynamiques qui prospèrent au Danemark.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rasmus Kofoed (@rkgeranium)

Arrêter de produire de la viande pour protéger la planète, une nécessité

Aujourd’hui, choisir de ne plus servir de viande dans son restaurant est une décision lourde de sens. Face aux enjeux climatiques actuels, l’industrie bovine ne peut qu’être abandonnée au profit d’alternatives végétales plus durables.

Rappelons que l’élevage d’animaux, tous secteurs confondus (viande, mais aussi lait, cuir ou oeufs) serait responsable de plus de 14% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. La production de viande rouge, quant à elle, représenterait plus de 40% des émissions de GES. À titre d’exemple, l’élevage de boeuf générerait 20 fois plus d’émissions que la culture de légumineuses. Et on ne parle même pas de la souffrance animale

Moins chers, plus écologiques, meilleurs pour la santé : les aliments végétaux ont tout bon !

Un changement drastique dans nos habitudes de consommation est à la fois vital pour la planète, mais aussi pour notre santé. Les produits végétaux s’avèrent en effet bien plus sains (et digestes) que les produits carnés et autres aliments d’origine animale, tout en étant bien moins chers. Entamons notre transition alimentaire !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rasmus Kofoed (@rkgeranium)

Et vous, connaissiez-vous le chef Rasmus Kofoef et sa décision de ne plus servir de viande dans son restaurant ? Partagez-nous votre avis en commentaire !

One Comment

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *