train nuit voyage lever soleil
©iStock / Creative-Family
in

Face au bilan carbone de l’avion, le train de nuit revient à la mode en Europe

L’engouement du phénomène “flygskam” – ou la honte de prendre l’avion – venu tout droit de Suède, incite les touristes à trouver des alternatives pour voyager en polluant le moins possible. Et l’une d’entre elles ne manque pas de surprendre : se déplacer grâce aux trains de nuit. Alors, on embarque ?

L’avion et ses alternatives

Ces dernières années, la multiplication des lignes aériennes à des prix défiant toute concurrence a largement démocratisé le voyage. Partir en weekend de trois jours à l’autre bout de l’Europe n’a jamais été aussi simple. Mais voilà, à défaut de se monnayer à prix d’or, ces trajets ont un coût écologique qui préoccupe de plus en plus.

Les Suédois lui ont même donné un nom : le flygskam. Quand certains prennent la décision de ne plus prendre l’avion, d’autres envisagent des manières plus responsables de voyager, avec un impact écologique le plus faible possible. Et c’est tout à fait faisable, par exemple pour voyager en Europe ! Et puisqu’il y a de la demande, les offres ne tardent pas à se manifester…

avion aile ciel rose compenser empreinte carbone voyager zéro déchet
©Unsplash

Les compagnies ferroviaires s’adaptent

Le flygskam pourrait bien faire revenir au goût du jour des façons de voyager que l’on croyait appartenir au passé : les trains de nuit. De quoi faire le bonheur des compagnies ferroviaires européennes, qui remettent au goût du jour cette manière – un peu désuète mais qui ne manque pas de charme – de voyager.

En témoigne le rétablissement du train de nuit entre Bruxelles et Vienne, qui officie deux fois par semaine depuis le 19 janvier dernier. Ce train couchette relie les deux capitales en 14 heures. Par ailleurs, l’Autriche a conservé bon nombre de ses trains de nuit en direction de villes européennes comme Rome en Italie. Et de plus en plus de pays s’y mettent.

Quels trains de nuit prendre en France ?

Et au départ de Paris, de nombreux voyages sont également possibles en empruntant des trains de nuit. On peut notamment faire le trajet jusqu’en Normandie, à Briançon ou en Occitanie pour rejoindre la frontière espagnole.

Pour un voyage en Europe, cap vers l’Est ! Le Moscou Express lui, dessert les gares de Francfort, de Berlin et de Varsovie en Pologne. Notons que l’offre de trains de nuit devrait s’étoffer dans les années à venir. Un retour vers le futur ?

Les trains de nuit offrent de sérieux avantages

Outre le fait de voir les paysages défiler au soleil couchant ou levant, les trains couchettes offrent de nombreux avantages. Celui de pouvoir dormir en avalant les kilomètres en est un. Pas besoin non plus de se préoccuper du trajet domicile – aéroport et aéroport – lieu de vacances. On arrive directement en centre-ville. Idéal pour gagner quelques précieux instants de voyage !

train nuit voyage
Crédits : iStock / Wendy Love

Vous avez aimé cet article sur les trains de nuit ? Vous aimerez aussi :

Pourquoi les avions de ligne électriques n’existent pas encore ?

Panneaux solaires : 5 bonnes raisons de choisir ce type d’énergie propre

“Février sans supermarché” : un défi vert qui vise à revaloriser les petits producteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *