jardin vertical immeuble végétalisé ville
©Alessandro Perazzoli/iStock
in

Végétalisation en milieu urbain : quels avantages ?

Face au réchauffement climatique et aux enjeux écologiques, il devient crucial et urgent de trouver des solutions pour enrayer le phénomène. La végétalisation urbaine en fait partie.

De plus en plus de villes décident de végétaliser leurs infrastructures, en implantant de la verdure sur les murs, les toitures, dans les allées piétonnes ou encore sur des immeubles entiers. Mousse, gazon, lierre, sedum, voire même arbres et arbustes, la végétalisation n’est pas une décision uniquement réservée à la municipalité ! Vous aussi pouvez transformer votre petit balcon en un véritable écosystème. Découvrez les nombreux avantages de la végétalisation urbaine.

Qu’est-ce que la végétalisation ?

La végétalisation est une technique de résilience écologique naturelle qui consiste à “recoloniser” un milieu, notamment urbain (murs, toitures et terrasses), par la flore. Certaines méthodes de végétalisation aident aussi à reconstruire les terrains fragilisés par une catastrophe naturelle ou humaine (incendie, pollution, surexploitation, etc.). Cette méthode de revégétalisation s’inscrit dans le cadre de la certification HQE (Haute Qualité Environnementale).

ville verte végétalisation immeubles mur végétaux plantes grimpantes appartement
©Sebastian Grote/iStock

Plusieurs types de végétalisations

En fonction des spécificités de la surface à végétaliser, plusieurs techniques de végétalisation existent : intensive, semi-intensive et extensive.

1/ La végétalisation intensive

La végétalisation intensive est réservée aux toitures plates et aux ossatures en béton. Cette technique offre de nombreuses possibilités de plantation : gazon, arbustes et même arbres ! Un jardin suspendu, en somme (aussi appelé jardin vertical). En revanche, ce type de végétalisation est relativement cher et très lourd, requérant une épaisseur de substrat conséquente.

2/ La végétalisation semi-intensive

La végétalisation semi-intensive est excellente pour l’isolation (phonique, notamment). Celle-ci consiste à poser sur la toiture une couche de substrat assez épaisse (entre 15 et 30 centimètres). Comme pour la végétalisation intensive, du gazon, de la mousse et des arbustes (à l’exception des arbres) peuvent être plantés. Ce type de végétalisation demande un arrosage plus régulier que son acolyte intensif.

3/ La végétalisation extensive

La végétalisation extensive s’adapte aux toitures, mais aussi aux murs et autres surfaces plus légères, l’épaisseur du substrat à planter étant peu épais (environ 10 centimètres). Cette solution naturelle s’adapte à tous les matériaux de construction (béton, acier ou bois) et son entretien est plus simple et rapide que les techniques de végétalisations intensives et semi-intensives. En effet, les cultures se composent essentiellement de mousse, sedum et plantes (vertes ou fleuries) vivaces.

plantes vertes jardin vertical immeuble végétalisé végétalisation ville
©Elijah-Lovkoff/iStock

Les avantages de la végétalisation en milieu urbain

Nombreux sont les avantages de la végétalisation urbaine. Parmi son plus grand atout, une excellente isolation phonique, capable de réduire les bruits citadins (passage des voitures sur les routes, travaux, voisinage, etc.) de plusieurs décibels, et de lutter activement contre la pollution sonore. Mais la végétalisation a bien d’autres cordes à son arc ! Parmi les bienfaits des toits et autres surfaces végétalisées :

  • Meilleure qualité de l’air et réduction de la poussière (filtration naturelle par les végétaux)
  • Excellente isolation thermique (moins chaud en été, moins froid en hiver)
  • Excellente isolation phonique (réduction du bruit extérieur et des nuisances sonores)
  • Développement de la biodiversité (en accueillant de la verdure où cela n’est pas toujours possible)
  • Réduction des risques d’inondation (rétention et évacuation de l’eau de pluie pour un meilleur drainage)
  • Assure le stockage du CO2 (via la photosynthèse)
  • Favorise la création d’emplois locaux (personnel nécessaire à entretenir les édifices végétalisés)
  • Harmonie et esthétique urbaine écologique et durable (une déco utile, vivante et zéro déchet !)
  • Renouvellement de l’air pollué en ville (absorption des particules et transformation en oxygène)
  • Réduction du stress et/ou même de l’asthme (bienfaits apaisants de la verdure sur la santé mentale)
  • Durabilité et amélioration des toitures végétalisées (durée de vie allongée)
  • Intégration dans le paysage naturel (végétalisation en campagne ou à la montagne)…
Japon toit végétal mur végétalisé végétalisation ville urbain immeuble
©Noa/iStock

La végétalisation comporte-t-elle des inconvénients ?

Si les avantages de la végétalisation sont nombreux, comme pour tout, cette technique comporte aussi quelques inconvénients. Rien de bien méchant, rassurez-vous. Ainsi, avant de végétaliser votre toiture, assurez-vous que votre surface soit suffisamment robuste, présente une étanchéité parfaite et une pente douce (quitte à faire quelques travaux…). Contrairement à une toiture classique, un toit végétalisé demande une expérience de longue date, qu’il est bien souvent difficile d’acquérir “sur le tas”. D’où l’importance de faire appel à un professionnel parfaitement formé et spécialisé dans le domaine. Un investissement certes, mais la qualité de vie n’a pas de prix, n’est-ce pas ?

Pour la végétalisation de surfaces plus faciles (murs encadrant un balcon, façades et devantures ou même espaces intérieurs), il n’existe pas vraiment d’inconvénients, bien au contraire, si ce n’est un arrosage adapté aux espèces végétales sélectionnées.

La végétalisation dans les villes, mais aussi à la campagne ou en pleine nature

Même si elle s’avère particulièrement intéressante en ville, la végétalisation n’est pas uniquement réservée aux espaces et milieux urbains. Les toits végétaux par exemple, s’observent couramment sur les toitures de nombreuses maisons des îles Féroé au Danemark (voir photo ci-dessous) pourtant érigées en pleine nature. Idem pour certaines fermes d’Islande et habitations de Norvège, végétalisées en vue d’une intégration parfaite dans le paysage naturel. En France, de plus en plus de propriétaires choisissent un toit végétal ou une architecture verte pour leur maison, pas toujours construite en milieu citadin.

Village de Mikladalur îles Féroé Danemark toit végétal nature maisons végétalisation
©Miroslav_1/iStock

Toit ou mur végétal, façade verte ou jardin vertical, faites votre choix parmi les multiples possibilités qu’offre la végétalisation, cette décoration urbaine écologique et durable !

Et vous, connaissiez-vous tous les avantages de la végétalisation en milieu urbain (ou ailleurs) ? Avez-vous déjà tenté de végétaliser votre toiture, vos murs ou votre balcon ? Partagez-nous votre avis et votre expérience en commentaire ! Votez pour une architecture urbaine plus verte et gagnez en qualité de vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *