remplir bocal vrac biscuits zéro déchet
©Halfpoint/iStock
in

Le vrac est-il vraiment garanti sans emballage ?

Le vrac est au zéro déchet ce que le froid est à l’hiver : indissociable ! Réduire ses déchets, c’est aussi commencer par réduire ses emballages. Mais la vente en vrac est-elle vraiment garantie sans emballage ? Retour sur ce mode de consommation plus durable.

La vente en vrac est en plein essor. Il n’y a qu’à constater l’apparition de silos dans les supermarchés pour se rendre compte que le zéro déchet est (presque) partout. Et c’est une bonne chose ! Cela dit, et sans vouloir faire de généralités, le vrac de grande surface n’est pas toujours le plus intéressant, financièrement et écologiquement parlant… Dans tous les cas, ce mode de consommation plus respectueux de l’environnement semble se démocratiser dans de nombreux commerces. Mais le vrac est-il vraiment garanti sans emballage ? Sous quelle forme arrivent les denrées avant d’atterrir dans les silos de nos magasins zéro déchet préférés ?

Faire ses courses en vrac pour réduire ses emballages

Le vrac est une méthode de commercialisation d’un produit (alimentaire ou autre) sans emballage. Le consommateur choisit ainsi la quantité dont il a besoin, en réutilisant généralement ses propres contenants. Cette méthode de vente est plus écologique puisqu’elle s’inscrit dans une démarche zéro déchet, l’objectif étant de réduire ses emballages et la pollution plastique associée. La vente en vrac permet aussi de réduire le gaspillage alimentaire et de faire des économies.

lentilles corail boutique épicerie zéro déchet vrac silo bocal
©NataliaDeriabina/iStock

Acheter en vrac pour faire des économies

La vente de produits emballés est un moyen pratique, logistique et parfois hygiénique pour les fabricants. Mais c’est aussi et surtout une technique marketing très bien ficelée pour ajouter quelques euros au produit final… Les étiquettes de ces produits sont en effet réalisées par des entreprises, et ne sont pas sans coût pour le consommateur, qui achète ce “service” sans le savoir. Idem pour l’emballage (en carton, en plastique ou en verre : il n’y a pas de meilleur déchet !), qu’il est nécessaire de produire, puis de recycler. Selon Jérémie Pichon, auteur de La Famille Presque Zéro Déchet, l’emballage d’un produit peut représenter jusqu’à 30% de son prix !

Les avantages d’acheter ses produits en vrac :

  • Réduire son empreinte carbone
  • Limiter le gaspillage alimentaire (on achète seulement la quantité dont on a besoin)
  • Réduire la pollution plastique
  • Protéger la planète et sa santé (le plastique n’est pas sans impact sur l’organisme)
  • Faire des économies en se sevrant des étiquettes marketing
  • Utiliser ses produits plus longtemps en évitant les infestations de parasites alimentaires (vrac et bocaux hermétiques vont souvent de pair !)…

Distinguer les différents types de vrac

Si le vrac est indissociable du mode de vie zéro déchet, en revanche, il ne se trouve pas uniquement dans les boutiques éponymes ! On peut facilement acheter ses produits en vrac sans pousser la porte d’une épicerie zéro déchet. Marchés de producteurs, boulangeries, AMAP, associations de revente d’articles d’occasion… Le vrac est partout à qui sait le voir !

choisir acheter savon en vrac sans emballage zéro déchet boutique
©NataliaDeriabina/iStock

Le vrac est-il garanti sans emballage ? Sous quelle forme sont conditionnées les denrées avant d’atterrir dans les silos ?

Le cycle de vie du vrac n’est malheureusement pas épargné par les emballages, notamment dans un souci logistique. Lors de leur acheminement, les produits en vrac sont emballés dans un contenant, dont la taille s’adapte à la conservation et à la demande. Certaines boutiques réutilisent ces contenants, quand d’autres commerces (certains supermarchés notamment) les jettent à la poubelle. Bien sûr, malgré ces contenants souvent peu réutilisés, le vrac permet tout de même d’éviter une grande quantité de sachets individuels et d’emballages à usage unique.

Pour remédier aux déchets dans le cadre de la vente en vrac, l’association française Réseau Vrac a lancé “Hub Vrac”, un projet permettant de nettoyer, reconditionner et réutiliser les emballages des denrées en vrac. Une solution écologique à portée de silo !

Que dit la loi sur la vente en vrac ?

La loi 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire semble inciter au vrac. En dehors du lait, des compléments alimentaires ou des produits pour bébés, tout consommateur peut demander à se faire servir dans son propre contenant. Une réduction de prix est même possible si celle-ci s’applique.

Depuis cette loi, tous les commerçants sans exception (supermarchés inclus) sont tenus d’accepter les contenants (bien sûr propres et adaptés) de leurs clients.

boutique de vrac épicerie zéro déchet silos vendeuse bocal
©Newman Studio/iStock

Savoir choisir ses contenants et bien stocker ses aliments

Acheter ses produits en vrac, c’est bien, mais savoir utiliser les bons contenants et la meilleure méthode de stockage pour éviter le gaspillage, c’est mieux ! Évitez d’acheter des sacs à vrac en matière plastique ou qui ne durent pas dans le temps. Aussi réutilisables soient-ils, ces contenants possèdent aussi leur empreinte carbone… Des sacs en tissu seront plus sains pour vous et pour la planète. Mais attention, le coton est très gourmand en eau (et si non bio, en pesticides)… Vous pourrez ainsi lui préférer le chanvre ou le lin, des fibres textiles plus locales. Si ce n’est les indémodables bocaux en verre.

En terme de conservation, évitez de stocker vos aliments et autres produits en vrac dans leurs sacs en tissu, préférez l’utilisation de bocaux en verre hermétiques pour éviter les infestations parasites.

Où trouver du vrac près de chez soi ?

La vente en vrac n’est pas uniquement réservée aux magasins et boutiques zéro déchet. Souvent, on trouve des aliments en vrac dans les magasins bio, certaines drogueries (produits d’entretien & d’hygiène) et même de nombreux supermarchés. La vente en vrac est aussi l’apanage de tous les marchés, qui proposent leurs fruits et légumes dans des caisses et paniers. Les boulangeries, mais aussi les poissonneries, fromageries et/ou boucheries peuvent également se prêter à la vente en vrac. Certaines épiceries spécialisées (orientales ou asiatiques par exemple) possèdent souvent de nombreux articles en vrac (des épices notamment). Enfin, certains bureaux de tabac proposent parfois des bonbons en vrac, dans de petits silos.

Pour connaître les points de vente en vrac près de chez vous, vous pouvez consulter la carte interactive en ligne de l’association Réseau Vrac. Cette carte mondiale liste les commerces proposant des aliments sans emballage selon la région, ville, ou même adresse (en France et dans le monde).

Et vous, faites-vous vos courses en vrac ? Quels sont les produits que vous avez du mal à trouver sans emballage ? Partagez-nous votre avis et votre expérience zéro déchet en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *