voyage vélo sport
©mihtiander/iStock
in

Voyager zéro déchet : le guide du globe-trotter concerné

Partir à l’étranger vous fait envie, mais vous êtes passé(e) depuis peu au “zéro déchet”, vous semblant impossible de voyager sans mettre fin à vos nouvelles convictions ? Voyager sans déchet tout en respectant la planète et l’environnement est pourtant possible. Voici un petit guide du globe-trotteur zéro déchet, pour mêler aventure et écologie !

Le tourisme de masse a de plus en plus d’impact sur l’environnement. Dégradation des espaces naturels, déchets plastiques se retrouvant dans les océans, biodiversité menacée… Sans compter les émissions de gaz à effet de serre générées par des moyens de transport peu écologiques. Protéger la planète au quotidien, c’est bien, mais n’en oublions pas pour autant nos bonnes habitudes en voyage. Contenu de la valise, préparatifs, vie zéro déchet sur place… Nous vous livrons tout pour réaliser un voyage sans déchet !

1/ Que mettre dans sa valise pour voyager zéro déchet ?

Pour un voyage écologique et responsable, préparez votre valise sans permettre le déchet ! Éliminez toute trace d’emballage, de plastique… Et pensez à ce que certains pays ne disposent pas de tri sélectif comme chez nous. Réduisez le maximum de vos déchets (si déchet il y a) avant votre départ.

Une trousse de toilette “faite maison”

La trousse de toilette est un essentiel des vacances. Bien sûr, évitez au maximum les emballages et les produits industriels, et fabriquez vos propres produits d’hygiène en augmentant les quantités (on ne sait jamais). Glissez dans votre trousse une brosse à dents en bambou (en plus d’être durable, elle est aussi plus légère) et du dentifrice maison. Dans un petit pochon, glissez votre bloc de savon, plus durable et plus pratique à utiliser où que vous soyez. Vous le garderez bien plus longtemps qu’un flacon de gel douche, pas forcément plus léger, d’ailleurs. Si vous avez un peu de temps avant votre voyage, vous pouvez aussi créer votre shampoing solide, votre crème de jour ou encore votre déodorant. Ce ne sont pas les tutos qui manquent sur notre site !

Mesdames, pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour tester la coupe menstruelle ou les serviettes hygiéniques lavables ? En plus de gagner de la place dans votre valise, vous évitez les déchets et les dépenses. N’oubliez pas d’ajouter à votre vanity quelques cotons réutilisables !

Pensez réutilisable plutôt que jetable

Munissez-vous d’une gourde résistante que vous ne quitterez plus. Qu’elle soit classique ou filtrante, en verre ou en acier, elle est essentielle pour voyager sans déchet. Pour les pique-niques, les petits repas en montagne ou sur la plage… Prévoyez également un bento léger (en bambou par exemple) et des couverts réutilisables, ainsi que quelques mouchoirs en tissu qui pourront faire office de serviettes de table réutilisables. Le tupperware en verre trop lourd à porter pourra se faire remplacer par une boîte en fer légère.

kit du zéro déchet voyage déplacement
©Igishevamaria/iStock : le zéro déchet en 7 jours

Empruntez une liseuse plutôt que d’alourdir votre bagage avec des livres (neufs)

Vous partez flâner sur la plage proche de votre camping, thriller (ou drame romantique) à la main ? Choisissez plutôt la liseuse, qui ne consomme pas de papier, évitant de couper des arbres au fur et à mesure de vos lectures ! Préférez l’emprunter à vos proches plutôt que d’en acheter une neuve : l’impact carbone de l’appareil électronique n’est pas anodin (notamment pour sa fabrication et son recyclage). L’avantage avec la liseuse, en plus de la réduction de poids, c’est que vous pourrez directement vous racheter un livre sans attendre de tomber sur une librairie. Les livres d’occasion sont bien sûr vivement recommandés si vous préférez tourner de vraies pages ! Empruntez quelques ouvrages dans une bibliothèque avant votre départ ou pendant votre séjour.

sac rando voyage zéro déchet
©Unsplash

Des sacs à vrac en tissus

Fini le plastique qui pollue les océans, passez des vacances sans déchet avec des petits tote-bags qui vous seront toujours utiles ! Pour faire vos courses, pour les fruits et légumes frais (ou secs) que vous trouvez en vrac, pour aller à la plage et stocker votre maillot de bain mouillé…. Il est en plus très facile et rapide d’en créer soi-même. Un bout de tissu (un vieux drap, par exemple), du fil et une aiguille, et votre sac à vrac est prêt sans forcément utiliser une machine ! Reste plus qu’à coudre la cordelette…

sac à vrac en tissu coton bio zéro déchet
©Chinnapong/iStock

2/ Quel moyen de transport utiliser pour voyager zéro déchet ?

Pour commencer, choisissez votre destination en fonction des saisons, et de ce que vous souhaitez faire. Êtes-vous plutôt plage, montagne, séjour à l’étranger ou voyage en France ? Des questions à vous poser qui influenceront vos choix de transport et de logement.

Quel moyen de transport choisir pour éviter de (trop) polluer ?

Pour voyager sans déchet, l’idéal serait de ne pas prendre l’avion, l’un des modes de transport les plus polluants. Vous n’avez pas d’autre alternative pour rejoindre votre destination ? Il va vous falloir compenser ailleurs et être irréprochable pendant votre séjour ! Vous pouvez d’ailleurs compenser l’impact de votre voyage aérien par le biais de sites proposant de financer des projets écologiques. Autrement, un voyage à travers l’Europe peut se faire à vélo, en auto-stop, en voilier, en train, en autocar, et éventuellement en covoiturage. Optez pour le transport “le moins polluant” en fonction de vos besoins. Une fois sur place, privilégiez les transports en commun doux, la marche, le vélo ou le stop. L’occasion de faire de belles rencontres et de découvrir les moindres recoins de la ville, totalement immergé(e) dans une autre culture !

3/ Où se loger et par quel moyen ?

Pour ce qui est du logement, vous pouvez faire du camping, bivouaquer ou séjourner dans des bungalows pour avoir la possibilité de cuisiner. Cela permettra de réduire les frais et l’énergie utilisée (et accessoirement, mettre de côté pour les activités), mais aussi de choisir vos produits en évitant les emballages. Pour une immersion totale, vous pouvez aussi loger chez l’habitant. Dans certains pays, la population est très accueillante, vous n’aurez sans doute pas de mal à trouver où dormir. À titre d’exemple, Ecobnb propose des logements à prix raisonnables et proches des transports en commun.

Les pays nordiques vous attirent ? Certains hôtels de Norvège par exemple, proposent des chambres faites entièrement à partir d’éléments recyclés et recyclables. Même les repas et le mobilier sont écoresponsables. Partez à la recherche de ce type de logement de vacances écolo, si vous préférez le confort d’un établissement hôtelier. Il en existe partout à travers le monde.

Camping, vacances, écoresponsable
© Pexels

4/ Que faire sur place et comment organiser ses repas ?

Que manger et où trouver du vrac ?

Pour ce qui est de la nourriture, il est préférable d’acheter vos denrées sur les marchés afin de ne pas créer d’emballages inutiles (c’est le moment de sortir vos sacs à vrac !) et de consommer local. Cela encouragera les petits producteurs, et en plus, vous mangerez frais et sain. Le vrac est facilement trouvable : boulangerie, fromagerie, boucherie, épicerie… Évitez les fast-foods et testez les restaurants locaux (dans certains pays, ils sont moins chers que d’acheter au supermarché) ou cuisinez depuis votre logement.

Pour quelles activités opter en vacances pour rester dans une optique zéro déchet ?

Roulez sur les pistes cyclables diverses et variées du Danemark, arpentez les Landes jusqu’au Pays Basque en suivant l’itinéraire cyclable de la Vélodyssée, flânez sur la plage avec un sac poubelle et réservez un peu de votre temps pour ramasser les déchets plastiques, étudiez les oiseaux et offrez vos comptes-rendus à des associations… Les activités éco-responsables ne manquent pas pour s’occuper en vacances ! Adepte du tuba ? Nettoyez les fonds marins ! Marchez, partez en montagne, découvrez la nature qui s’offre à vous. Quoi de plus ressourçant et motivant que d’arriver au bout de votre randonnée et observer un magnifique paysage ou quelques animaux sauvages ?

L’écotourisme est d’ailleurs en plein boom. De nombreuses régions de France proposent à leurs touristes de voyager en faveur de l’environnement ou à des fins humanitaires. On peut toutes et tous se lancer dans ce type de projet, pour le bien-être de la planète, mais aussi pour se sentir utiles face à une nature en danger !

Location de vélos, la côte voyager zéro déchet
© Planète Zéro Déchet, La Côte Landaise – Amélie Guinier

Vous l’aurez compris, le b.a.-ba pour voyager sans déchet, est de préparer votre aventure en avance. Vous pourrez tout noter dans un carnet (perpétuel) : transport, activités, lieux où dormir, accessoires à prévoir… Le voyageur zéro déchet ne déroge pas à la règle de l’organisation pour anticiper toutes les situations !

En plus de voyager de manière écoresponsable, vous pourrez aussi découvrir la culture locale et vous rapprocher des habitants et de leur mode de vie. De quoi voyager en polluant moins, et en réduisant l’impact environnemental. Pas d’idée de destination ? Sachez que les pays scandinaves sont d’excellents élèves en termes d’écologie, pourquoi ne pas vous laisser tenter par les pays nordiques, cet été ? Lancez-vous dès à présent dans l’organisation d’un voyage responsable !

Vous avez aimé ces astuces pour voyager sans déchet ? Vous aimerez aussi :

Voyager zéro déchet, c’est possible ! 5 façons de ne pas augmenter son empreinte carbone en vacances

Face au bilan carbone de l’avion, le train de nuit revient à la mode en Europe

Commencez le zéro déchet à votre rythme ! 12 astuces faciles pour les débutants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *