zéro déchet femme illustration accessoires écologiques
©Irina_Strelnikova/iStock
in

10 erreurs qu’on a tendance à commettre quand on se lance dans le zéro déchet

Personne n’est parfait. Pas même les grands chevronnés du zéro déchet. Comme pour tout, il est courant de commettre des impairs, aussi grande soit votre bonne volonté. Voici quelques erreurs à éviter au moment de se lancer dans un mode de vie zéro déchet.

Malgré tout la bonne volonté qu’on y met, le zéro déchet n’est pas inné : ce mode de vie durable se peaufine au fur et à mesure de ses expériences, au hasard de ses échecs et de ses rencontres. Même si l’urgence climatique est là, révolutionner son quotidien du jour au lendemain est utopique, et pourrait même produire l’effet inverse de celui escompté… Ne culpabilisez pas, faites ce que vous pouvez ! Voici quelques conseils pour ne pas sortir de cette belle expérience découragé/e.

Ces erreurs que l’on commet souvent quand on se lance dans le zéro déchet

La perfection n’existe pas, ça vaut aussi pour les héros du zéro déchet ! Voici la liste de ces erreurs de débutant à éviter quand on se lance dans un mode de vie sans déchets.

boutique de vrac épicerie zéro déchet silos vendeuse bocal
©Newman Studio/iStock

1/ Vouloir tout faire dès le début

Malgré toute la bonne volonté du monde, vous ne pourrez malheureusement pas tout faire dès le début, au risque de vous décourager ou encore de dégoûter toute la famille… Commencez par réduire vos déchets dans une pièce spécifique, comme la salle de bain ou la cuisine. En vous familiarisant avec le zéro déchet en douceur, vous devriez avoir envie de poursuivre en ce sens sans vous forcer.

2/ Acheter tous les essentiels du zéro déchet

Nous n’avons pas tous la même manière de vivre, les mêmes habitudes ou des moyens de transport identiques. Il serait dommage d’acheter toute une panoplie de bocaux et se rendre compte par la suite que vous ne vous en servez jamais. Préférez doser les achats d’articles zéro déchet, et attendre d’en avoir vraiment besoin pour les acheter. En plus, vous pourriez sans le savoir disposer de nombreuses ressources pour éviter d’acheter neuf. Vous avez quelques compétences en couture ? Un vieux drap pourrait vous offrir une dizaine de sacs à vrac ou une vingtaine de mouchoirs en tissu

Vous mangez généralement frais et ne stockez rien au frigo ? Cette armada de couvre-plats enduits de cire d’abeille ne vous est peut-être pas utile… Vous faites vos courses à vélo ? Une colonie de bocaux en verre est peut-être un peu audacieux… Achetez de façon responsable en ciblant vos besoins quotidiens. Aussi écologique soit-il, un article zéro déchet neuf reste un article à produire…

zéro déchet salle de bain accessoires outils
©Cottonbro/Pexels

3/ Réaliser ses produits ménagers en trop petite quantité

Vous avez peur de vous tromper dans les recettes DIY et préférez réaliser vos produits d’entretien maison en petites quantités ? Si un test est possible au début, en revanche, quand vous serez rôdé/e, préparez plutôt vos produits ménagers en grande quantité. Vous n’aurez ainsi pas besoin d’en refaire toutes les semaines et ne serez plus en proie à cette flemmardise maladive qui peut écarter du but zéro déchet !

4/ Cuisiner en trop grandes quantités

Certes, le batch cooking est une technique très pratique pour éviter d’acheter des produits tout emballés, et dont nous sommes les premiers adeptes. En revanche, cuisiner d’énormes quantités de nourriture peut aussi conduire au gaspillage, lorsque vous vous apercevez que vous n’avez pas pu tout manger et que certaines denrées viennent à périmer…

cuisine maman enfant biscuits cookies rentrée zéro déchet
©Fizkes/iStock

5/ Culpabiliser

Nous ne sommes pas des surhommes. Dans le zéro déchet comme ailleurs, la perfection n’existe pas, et il est normal de ne pas réussir à en respecter tous les préceptes à la lettre. Faire des oublis, ne pas parvenir à faire accepter ses convictions écologiques ou encore craquer pour un article emballé font partie des aléas de ce mode de vie. Ne culpabilisez pas, sortez-en plus fort/e avec une solution à chaque problème rencontré pour être en mesure de l’éliminer.

6/ Se lancer sans se préparer

Ne partez pas faire vos courses en vrac sans préparer un minimum votre venue. Il serait en effet dommage de revenir les bras ballants ou au contraire, plein d’articles que vous avez déjà chez vous (sacs, bocaux, etc.).

fruits légumes panier caddie zéro déchet sac vrac
©Karolina Grabowska/Pexels

7/ Forcer la main

On peut comprendre que vous soyez choqué/e à l’idée de constater le manque de respect écologique de certains. Mais forcer la main n’a jamais été une solution à rien. Cela pourrait même provoquer l’effet inverse… Soyez indulgent/e, bienveillant/e et expliquez les faits ou justifiez-vous de façon calme, naturelle et posée.

8/ S’énerver face à un commerçant qui ne veut pas entendre parler du zéro déchet

Le boulanger que vous avez déniché au détour d’une rue rechigne à glisser sa baguette dans votre sac à vrac ? Au lieu de rentrer dans un conflit d’intérêt qui va vous épuiser, tempérez les choses et soyez sympa, ça marche toujours mieux quand on a le sourire. Jusqu’à preuve du contraire, personne n’est jamais parvenu à ses fins en usant d’agressivité.

marchand fromages zéro déchet commerçant
Capture vidéo : Commerçant Zéro Déchet, Pau Béarn Pyrénées/YouTube

9/ Se décourager

Personne ne parvient à éliminer tous ses déchets dès le début, ni même après des années de lutte virulente contre les emballages en plastique ! Il restera toujours quelques petites imperfections qui nous distinguent des robots… Ne vous découragez pas, faites les choses à votre rythme.

10/ Oublier le zéro déchet quand on part en vacances

Le zéro déchet n’est pas un mode de vie à temps partiel. Quand on s’y lance, c’est pour longtemps ! Vous serez peut-être surpris/e de savoir que les achats en vrac sont tout aussi faciles en vacances, en France ou à l’étranger. Conservez donc vos sacs à vrac, vos quelques bocaux ou tupperwares lorsque vous partez en vadrouille.

Pour faire vos courses, préférez aller au marché plutôt qu’au supermarché. Toutes les villes du monde possèdent un marché de producteurs locaux où les produits en vrac sont facilement disponibles. Renseignez-vous en ligne pour le trouver. Et même dans les supermarchés, le vrac reste possible. Tout est une question de volonté, n’est-ce pas ?

prendre le train femme voyage zéro déchet
©natalie_board/iStock

Et vous, avez-vous d’autres idées pour éviter de faire des erreurs au moment de se lancer dans un mode de vie zéro déchet ? Partagez-nous vos astuces et votre expérience écolo en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *