chien chat animaux domestiques compagnie manger impact carbone
©Chendongshan/iStock
in

Quel est l’impact écologique de la nourriture de nos animaux domestiques ?

Vous êtes l’heureux/se propriétaire d’un chat ou d’un chien ? Connaissez-vous l’impact de la nourriture de votre animal de compagnie sur la planète ? Un régime végétarien est-il envisageable pour son félin ou son canin ?

Si en matière d’écologie on ne cesse de prôner chez l’humain le régime végétarien, voire végétalien, en revanche, on ne parle pas beaucoup de l’alimentation des animaux de compagnie. Au vu du nombre de chats et de chiens recensés dans l’Hexagone, la question mériterait pourtant réflexion… Surtout quand on sait que les deux animaux de compagnie majoritairement adoptés par les Français sont loin d’être herbivores

Alors, quel est l’impact de la nourriture des animaux domestiques sur la planète ? Les chats ou les chiens pourraient-ils eux aussi devenir végétariens ?

Selon une étude, un chien polluerait plus qu’une voiture…

Un livre paru en 2009 écrit par deux universitaires américains spécialisés dans le développement durable, Brenda et Robert Vale, annonce, par son titre choc, la couleur : « Il est temps de manger le chien : le vrai guide pour une vie responsable ». Dans l’ouvrage au titre provocateur, les auteurs expliquent que l’empreinte carbone annuelle d’un gros chien serait supérieure à l’impact d’un 4×4. La raison de cette accusation ? L’alimentation 100% carnée de l’animal domestique…

L’impact annuel d’un berger allemand ou d’un autre chien de grande taille est le même que celui d’une grosse voiture parcourant 10 000 km par an.

Brenda Vale

L’impact carbone de la nourriture pour chat et chien

Vous vous en serez douté/e, l’impact carbone d’un chien à l’année tient essentiellement à son alimentation carnée. Comme vous le savez, la production de viande et l’élevage associé rejette dans l’atmosphère une quantité non négligeable de CO2 et de méthane.

Une empreinte carbone d’autant plus élevée quand on suit à la lettre les préceptes du BARF, ce concept qui incite à nourrir son animal de compagnie avec de la viande fraîche propre à la consommation humaine.

Enfin, et sans surprise, nombreuses sont les marques de croquettes ou de pâté pour chiens et chats industriels qui ont recours aux pesticides…

chien chat animaux domestiques compagnie manger impact carbone
©Chendongshan/iStock

La nourriture pour animaux de compagnie peut aussi provenir de sous-produits humains

Est-il vraiment temps de manger son chien, comme le suggèrent les deux universitaires ? Malgré une étude poussée, les chercheurs ne semblent pas prendre en compte dans leurs travaux la provenance de nombreux paquets de croquettes, pâtées et friandises industrielles pour chiens et chats, qui s’avèrent en effet des sous-produits de l’alimentation humaine.

C’est notamment le cas des abats et autres morceaux de viande ne présentant pas les critères esthétiques requis pour être vendus en boucherie. Assisterait-on finalement à une revalorisation des déchets carnés ? Face au nombre grandissant de végétariens à travers le monde, on pourrait toutefois se demander ce qu’il adviendrait de l’alimentation canine dans le futur…

croquettes chien chat friandises nourriture animaux de compagnie domestiques
©Pixabay

Un chat ou un chien peut-il devenir végétarien (ou du moins, flexitarien) ?

Sans bien évidemment aller jusqu’à manger son chien (mangez plutôt votre voisin ! Trêve de plaisanterie…), les propriétaires d’animaux de compagnie soucieux de l’environnement pourront facilement se tourner vers une nourriture alternative. Une façon d’agir au quotidien en réduisant la consommation de viande rouge de leurs compagnons à quatre pattes.

Saviez-vous qu’il existait par exemple des croquettes à base d’insectes ? Cette nouvelle façon de nourrir son chat ou son chien permettrait même, en plus de réduire leur impact écologique, de préserver leur santé. Ces croquettes écologiques seraient en effet capables de couvrir les besoins énergétiques journaliers des animaux domestiques tout en favorisant leur bon développement.

animal petit chien végétarien pastèque manger animaux de compagnie impact
©Namaki/iStock

Recueillir un animal avant tout

Nombreux sont les refuges pleins à craquer où les chiens, les chats, mais aussi les chevaux ou les lapins attendent tristement un nouveau propriétaire à l’étroit dans une cage… Alors, avant d’acheter un chien d’élevage au prix fort, mieux vaut aller faire un tour à la SPA… Les animaux abandonnés n’en sont pas moins affectueux.

Tenté/e de recueillir un animal domestique sans élever votre empreinte carbone ni vous rendre en boucherie, vous qui êtes végétarien/ne depuis plusieurs années maintenant ? Privilégiez les animaux herbivores comme les lapins, les cochons d’Inde et autres rongeurs. Selon les chercheurs de l’enquête, les poules seraient de parfaits animaux de compagnie zéro déchet puisqu’elles agiraient comme un véritable compost naturel…

lapin herbe jardin animal de compagnie
©Gavin Allanwood/Unsplash

Et vous, connaissiez-vous l’impact de la nourriture des animaux de compagnie carnivores sur la planète ? Avez-vous un chat, un chien, ou un autre animal domestique ? Si oui, comment le nourrissez-vous au quotidien ? Partagez-nous votre expérience zéro déchet en commentaire !

2 Comments

Poster un commentaire
  1. J’ai récupéré un chihuahua malade que j’ai soigné et guéri naturellement … Mais alors, son impact écologique est … d’une voiture à pédales pour enfant ?…
    Sans rire, la nourriture pour animaux est en grande partie confectionnée à partir de déchets, presque comme ce qu’ils mangent lorsqu’ils sont abandonnés !… alors je ne vois pas le problème , et les comparer à des voitures me semble exagéré ! comme toute comparaison entre choses qui n’ont rien à voir entre elles…
    Tout semble bon pour culpabiliser les gens… C’est tout à fait contre productif pour inciter les gens à aller vers le zéro déchet. Voilà plus de 50ans que je pratique le zéro déchet en constatant qu’on peut vivre très simplement et être encore plus heureux qu’en gaspillant à tour de bras la santé de la planète qui nous abrite et nous nourrit encore.

    • Nous avons bien précisé tout cela dans notre article, n’hésitez pas à le lire jusqu’à la fin 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.