chat zéro déchet
Crédits : iStock/Nils Jacobi
in

Chat zéro déchet : les règles de base à appliquer au quotidien

Vous êtes engagé dans le zéro déchet mais vous ne savez pas comment intégrer votre chat à votre nouveau mode de vie ? Sachez que c’est tout à fait possible en effectuant quelques gestes simples au quotidien !

1. Privilégier le fait maison ou le vrac

L’impact environnemental de votre chat n’est pas anodin. En cause ? L’alimentation industrielle qui impose de puiser dans de nombreuses ressources pour, au final, se vendre sous forme de pâtées ou de croquettes. Mais, même si cette nourriture toute faite est vraiment très pratique, il existe une alternative : le fait maison.

Eh oui, il est tout à fait possible de cuisiner pour votre chat. Et, croyez-nous, ce n’est pas aussi compliqué que ce que l’on pourrait croire ! Au contraire, il suffit simplement de se tourner vers un vétérinaire afin d’élaborer avec lui un menu de la semaine qui permettra de combler tous les besoins nutritionnels de votre félin. Ensuite, vous verrez, les recettes à réaliser n’ont vraiment rien de compliqué ! En revanche, rappelez-vous, votre chat est un animal exclusivement carnivore. Par conséquent, il ne peut en aucun cas devenir vegan ni même végétarien !

À noter tout de même que si le simple fait de vous imaginer derrière les fourneaux vous angoisse, il vous reste une solution : les croquettes en vrac. Disponibles désormais dans de nombreuses épiceries vrac, le choix des croquettes en vrac vous permettra au moins de supprimer les déchets plastiques. Et c’est toujours ça de pris !

2. Opter pour une litière compostable

Avoir un chat, c’est être obligé de jeter chaque année 30 kg de déchets de litière. Oui, 30 kg, vous avez bien lu ! Alors le plus simple est bien entendu de laisser votre boule de poils faire ses besoins dans la nature. Mais, pour les chats d’appartement, c’est tout bonnement impossible.

chat litière écologique
Crédits : iStock/belchonock

Rassurez-vous, il existe une solution : la litière végétale. Qu’elle soit à base de granulés de bois, de paille ou encore de maïs, la litière végétale est tout aussi absorbante que la litière minérale mais en plus elle est 100% biodégradable. Au lieu de la jeter à la poubelle et de générer des déchets, il suffit donc de la mettre dans un bac à compost pour la recycler.

Mais attention, le compost obtenu avec la litière de votre chat doit uniquement servir aux fleurs ornementales et aux arbres fruitiers. En aucun cas il ne doit être utilisé pour le potager. La raison ? Les risques de transmission de la toxoplasmose. Pour cette même raison, il est interdit de jeter les excréments de votre boule de poils dans les toilettes.

À noter qu’il n’y a pas que la litière végétale de votre chat qui peut aller au compost, ses poils et ses coupes de griffes également !

3. Soigner au naturel

Les produits chimiques ne sont pas une fatalité. En effet, il existe de nombreuses alternatives pour effectuer naturellement les soins de base à votre chat.

Par exemple, pour prévenir l’apparition des parasites, et notamment des puces et des tiques, il suffit de pulvériser sur tout son corps (hormis sa tête) une infusion de romarin et de lavande. La levure de bière, la terre de diatomée, le citron ou encore le vinaigre de cidre sont également d’excellents répulsifs !

En ce qui concerne le bain (quand votre chat s’est roulé dans la boue, il faut bien y passer), un simple rinçage à l’eau tiède doit normalement suffire. Si ce n’est pas le cas et que la mauvaise odeur persiste, saupoudrez son pelage de bicarbonate de soude. Laissez ensuite agir quelques minutes et rincez le tout ! À noter que le bicarbonate de soude peut également faire office de dentifrice 100% naturel pour votre boule de poils.

4. Choisir des objets de seconde main

Au moment de choisir les jouets et les accessoires de votre chat (gamelles, arbre à chat, panier…), tournez-vous de préférence vers des objets d’occasion. Si possible des accessoires solides et donc qui peuvent durer dans le temps. L’objectif ? Limiter vos déchets, bien évidemment !

arbre à chat
Crédits : iStock/anurakpong

En effet, il ne sert à rien de racheter neufs des éléments que l’on peut facilement trouver d’occasion. Et si en plus ils sont fabriqués dans des matières recyclables et/ou recyclées, c’est encore mieux !

Sachez également que le fait maison n’est pas valable uniquement pour l’alimentation de votre chat mais aussi pour son bien-être. Et pour cause, vous pouvez tout à fait fabriquer vous-même les jouets et accessoires de votre chat. Le tout sans être forcément bricoleur ! En effet, un simple grelot accroché à une ficelle peut faire l’affaire.

5. Recycler vos accessoires

Acheter d’occasion ne sert à rien si vous jetez vous-même vos objets à la poubelle. Pensez donc à donner à des refuges, à des associations ou même à revendre les accessoires que votre chat n’utilise plus.

De même, n’hésitez pas à faire de la récup’ au maximum en transformant les objets qui ne vous servent plus en jouets pour votre chat. Par exemple, une boîte à chaussures ou une vieille chaussette peuvent être terriblement amusantes pour votre félin.

Vous avez aimé ces conseils pour un chat zéro déchet ? Vous aimerez aussi :

Chat zéro déchet : les litières compostables les plus efficaces